Des clarifications sur l’affaire de vol d’appartements à la ville de Martil

2 février 2022 - 22h40 - Ecrit par : A.S

La commune de Martil apporte des clarifications sur les 18 appartements d’une valeur de 50 millions de dirhams qui lui ont été frauduleusement soustraits. Elle affirme avoir demandé, en 2013, à la conservation foncière d’enregistrer 20 appartements et non 18.

Les faits remontent à 2011. Afin de régler un différend survenu suite aux violations qu’elles avaient commises en construisant illégalement des étages supplémentaires dans des dizaines de résidences, trois sociétés immobilières “Mixta”, « Al-Bayt Al-Atik » et “Calaires” avaient promis d’offrir 88 appartements d’une valeur supérieure à 200 millions de DH à la commune de Martil. Seule la société “Calaires” n’a pas respecté la parole donnée. Elle devait offrir 18 appartements à la ville. Ces appartements ne figurent pas sur la liste des biens de la commune enregistrés dans la conservation foncière comme l’exige la loi. D’où, l’existence d’une escroquerie présumée.

Dans une mise au point reçue par Al Oâmk Al Maghribi, la commune de Martil explique avoir demandé, en 2013, à la conservation foncière d’enregistrer 20 appartements et non 18, mais cette « demande est restée sans réponse. De plus, le donateur n’a pas tenu ses promesses et n’a pas livré les appartements afin qu’ils soient consignés dans les registres des propriétés de la commune ». L’Observatoire du Nord des droits de l’Homme (ONDH) à l’origine d’une récente plainte pour « vol et escroquerie de biens communaux » déposée auprès du procureur général du roi près la cour de Tétouan a réagi à cette mise au point. « Comment la société Calaires a-t-elle pu régler le problème de la construction illégale des étages sans tenir ses promesses et sans remettre le don à la commune, s’il n’y avait pas une collusion et une corruption évidentes ? », questionne l’observatoire dans un communiqué.

À lire : Maroc : des appartements volés à la ville de Martil

L’Observatoire exprime son étonnement quant à « l’inexactitude des données fournies par la commune, notant qu’il s’agit de 18 appartements, et non pas de 20 comme cela est indiqué dans la décision communale n° 98/2011 sur la base d’une correspondance de l’Inspection Générale du ministère de l’Intérieur. Par conséquent, l’ONDH appelle le procureur général du roi près la Cour d’appel de Tétouan à enquêter, également, avec le directeur régional de la conservation foncière de la ville de M’diq vu ‘les graves accusations qui lui sont portées par la commune de Martil, en raison du non enregistrement des 18 appartements au nom de la commune dans la conservation foncière’  ».

Selon une source proche du dossier, le gouverneur de M’diq-Fnideq, Yassine Jari, a demandé à ses services de mener une enquête sur cette affaire.

Tags : Immobilier - Martil

Aller plus loin

Les voleurs de l’appartement d’Achraf Hakimi arrêtés à Milan

La police de Milan a procédé mercredi à l’arrestation de trois « voleurs acrobatiques », surnommés ainsi pour leur capacité et leur agilité à grimper et sauter les murs des bâtiments...

Maroc : des appartements volés à la ville de Martil

18 appartements d’une valeur de 50 millions de dirhams ont été frauduleusement soustraits à la ville de Martil. C’est ce que révèle l’Observatoire du Nord des droits de l’homme...

Casablanca : des propriétés de la ville bradées

Des biens immobiliers très onéreux sont loués à des prix dérisoires à Casablanca, ce qui crée un énorme manque à gagner pour la ville. C’est ce que révèle un recensement effectué par...

Tanger : 29 appartements offerts par des bienfaiteurs

Un élan de solidarité s’est formé autour des familles des victimes de l’inondation survenue le 8 février dans un atelier de textile clandestin à Tanger et qui a fait 29 morts....

Nous vous recommandons

France : un amendement pour interdire les drapeaux (maghrébins) lors des mariages

La députée Les Républicains, Annie Genevard a défendu mercredi un amendement prévoyant d’interdire de déployer des drapeaux étrangers lors les mariages civils. De quoi provoquer la colère du garde des Sceaux, Éric...

Un premier ferry d’Intershipping à destination du Maroc a pris la mer

Victoria I, un des ferries de la société marocaine Intershipping, a effectué samedi 10 juillet la première liaison vers le Maroc au départ du port de Sète. Une troisième ligne qui rencontre déjà beaucoup de...

Vahid Halilhodzic : « j’ai reçu une offre de la part d’un autre pays »

Depuis sa désignation comme sélectionneur des Lions de l’Atlas, jamais Vahid Halilhodzic n’a été autant au cœur des rumeurs les unes, les plus folles que les autres. Après son supposé licenciement, le coach de la sélection marocaine de football aurait été...

Sahara : l’Algérie continue de punir l’Espagne

L’Algérie n’a toujours pas pardonné à l’Espagne le changement de sa position sur la question du Sahara. Elle a pris une nouvelle mesure punitive envers la péninsule ibérique.

Affaire Pegasus : « Trop facile » d’accuser le Maroc

« C’est trop facile » d’accuser le Maroc d’être à l’origine de l’espionnage d’Emmanuel Macron et de plusieurs personnalités politiques françaises grâce au logiciel israélien Pegasus, a soutenu Bernard Squarcini, ancien patron de la DCRI (actuelle...

FC Barcelone : un doublé pour le Marocain Ilias Akhomach (vidéo)

Très belle performance pour le joueur marocain Ilias Akhomach samedi dernier, lors de la 11ᵉ journée de la Primera División RFEF (D3). L’équipe B du FC Barcelone s’est régalée, en accrochant une autre victoire à son tableau de...

Hausse du prix du blé : remise en cause du modèle économique marocain ?

Comme de nombreux pays ayant des relations commerciales avec la Russie et l’Ukraine, le Maroc est sérieusement perturbé par la crise entre les deux pays, avec la flambée des prix des céréales et des...

Espionnage : la France va-t-elle demander des éclaircissements au Maroc ?

Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement français, a réagi à l’enquête du consortium international, Forbidden Stories révélant que le Maroc a mis sous surveillance des journalistes français à l’aide du logiciel israélien Pegasus. La France pourrait demander...

L’Espagne « ne doit pas » changer sa position sur le Sahara

L’ancien ministre espagnol des Affaires étrangères pendant la Transition, et ancien délégué du gouvernement au pays basque, Marcelino Oreja, estime que l’Espagne, fidèle à ses principes et aux valeurs de l’Union européenne, ne devrait pas changer sa position...

Suspension du programme de forage de SDX Energy au Maroc

La société britannique « SDX Energy », basée à Londres et spécialisée dans l’exploration pétrolière et gazière, a décidé de suspendre son programme au Maroc où elle a terminé ses trois premiers puits. Une suspension qui devrait courir jusqu’en septembre ou...