Non, la France n’interdit pas l’abattage halal de la volaille

28 mars 2021 - 09h40 - France - Ecrit par : Bladi.net

Grincement de dents et émoi au sein de la communauté musulmane en France. Voilà ce qu’a suscité cette information portant sur l’interdiction de l’abattage halal des volailles en France. Dans un communiqué, le Ministère français de l’Agriculture et de l’Alimentation a démenti l’information et évoque une fake news.

Les Grandes Mosquées de Paris, d’Evry et de Lyon, avaient fait part de leur étonnement suite à la diffusion d’une information selon laquelle l’abattage rituel de la volaille était désormais interdit. Une information qui a suscité de nombreuses réactions surtout au sein de la communauté musulmane. Mais en réalité, c’était une fake news. Le Ministère français de l’Agriculture et de l’Alimentation a démenti l’information et affirme que l’abattage halal des volailles n’a jamais été interdit en France.

Selon le communiqué, «  afin de respecter le principe de liberté de manifestation de sa religion, notamment l’accomplissement des rites religieux, édicté par la Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne, le règlement européen sur la protection des animaux au moment de leur mise à mort en date du 24 septembre 2009, laisse la possibilité aux États membres de déroger à l’obligation d’étourdissement préalable des animaux en cas d’abattage rituel  », indique le ministère. Ainsi, «  la France autorise cette dérogation et sa position est inchangée  ».

«  Avec cette réglementation et ce système dérogatoire, la France garantit donc aux organismes certificateurs la possibilité de répondre aux exigences cultuelles  », précise le communiqué avant de souligner que «  l’instruction technique de la Direction Générale de l’Alimentation de novembre 2020 est venue préciser les modalités de contrôles applicables à tous les types d’abattage de volailles (conventionnel et rituel) et à toutes les méthodes d’étourdissement, sans modifier les principes réglementaires, qui n’ont pas changé  ».

«  Cette instruction technique n’a donc aucunement remis en cause la possibilité de pratiquer l’abattage rituel pour les structures qui se conformaient aux règles déjà existantes  » fait par le ministère, selon lequel «  les opérateurs de l’abattage qui souhaitent déroger aux obligations d’étourdissement préalable des animaux doivent demander au Préfet compétent une autorisation pour mettre en œuvre les dérogations, comme cela se passe depuis plusieurs années  ».

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Alimentation - Halal

Aller plus loin

Aïd Al Adha en France : fortes amendes en cas de non respect des règles

En France, l’abattage des moutons pour la célébration de l’Aïd Al Adha, prévue ce samedi, doit respecter la règlementation en vigueur. Une circulaire de la direction...

Une nouvelle polémique sur l’alimentation halal en France

L’utilisation possible de la viande de porc dans l’alimentation des volailles et des moutons crée une nouvelle polémique en France. Les musulmans de France se sentent à nouveau...

France : polémique autour de l’abattage halal des volailles

Dans un communiqué conjoint signé par Kamel Kabtane, le président de la Grande mosquée de Lyon, trois organismes de certification halal (Grande Mosquée de Paris, d’Evry et de...

Espagne : les parents d’élèves marocains se plaignent du Halal servi à l’école

L’Association marocaine pour les droits des immigrés (AMDI) médiatise la cause des parents d’élèves musulmans en Espagne qui dénoncent la mauvaise qualité des menus halal dans...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : explosion des exportations de produits alimentaires et maritimes

Les exportations des produits alimentaires agricoles et maritimes ont connu un boom en 2022 pour dépasser les 80 milliards de dirhams (MMDH). Un record.

Maroc : des marchés de gros pour combattre la spéculation

Le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, a annoncé la création de douze nouveaux marchés régionaux de gros, équipés d’installations modernes pour combattre la spéculation alimentaire exacerbant l’inflation. Cette démarche, a-t-il dit, s’inscrit...

Aïd Al-Adha au Maroc : alerte sur les viandes vertes

Redoutant le verdissement des viandes à cause des fortes températures au Maroc et les maladies qui pourraient en découler, des experts appellent les consommateurs à la vigilance lors de la célébration de l’Aïd al-Adha.

Le Maroc, gardien de la sécurité alimentaire mondiale

Le Maroc possède 70 % des réserves mondiales de phosphate, un minerai utilisé pour produire les engrais alimentaires. De quoi faire du royaume un garant de la sécurité alimentaire mondiale.

Les Marocains paieront plus cher certains produits

En raison d’une décompensation annoncée, les prix de certains produits de grande consommation comme le gaz, la farine et le sucre reviendront plus cher aux consommateurs marocains.

Les cafés et restaurants menacés de poursuites judiciaires

Face au refus de nombreux propriétaires de cafés et restaurants de payer les droits d’auteur pour l’exploitation d’œuvres littéraires et artistiques, l’association professionnelle entend saisir la justice.

Maroc : les prix des fruits et légumes atteignent des sommets

Au Maroc, les prix des fruits et légumes continuent d’augmenter et de peser sur le budget mensuel des Marocains en raison notamment des exportations.

« Ain Ifrane » vendue

La société Mutandis vient de conclure un contrat de cession avec la Société des Boissons du Maroc (SBM), en vue de l’acquisition de « Ain Ifrane ». Montant de la transaction : 380 millions de dirhams.

La sécheresse pousse le Maroc à multiplier ses achats de blé sur le marché mondial

Le Maroc maintient son système de restitution à l’importation du blé tendre au profit des opérateurs. Une importante quantité de cette céréale sera bientôt commandée.

Maroc : l’huile d’olive devient un luxe

Au Maroc, le prix de l’huile d’olive augmente fortement. En cause, la sécheresse et les vagues de grande chaleur qui ont touché la production de ce petit fruit indispensable aux saveurs des mets des Marocains.