Le YouTubeur marocain « 3robi f Merican » condamné à trois mois de prison ferme

26 mars 2021 - 15h20 - Maroc - Ecrit par : G.A

Le tribunal de première instance de Casablanca a rendu, jeudi 25 mars, son verdict dans l’affaire du YouTubeur marocain Chafik Omerani, alias «  3robi F Merican  ». L’homme a été condamné à trois mois de prison ferme assortis d’une amende de 40 000 dirhams.

Chafik Amrani alias « 3robi F Merican » était recherché pour « soupçons d’actes de nature criminelle » et pour avoir « publié une série de vidéos contenant des expressions insultantes et diffamantes contre des institutions constitutionnelles, des établissements organisés et des agents publics ». Il a été arrêté le 6 février dernier, à l’aéroport de Rabat-Salé alors qu’il venait de rentrer des États-Unis où il résidait.

Le youtubeur est connu pour ses vidéos critiques à l’égard du Maroc. Après son arrestation, il avait mené une grève de la faim de plus de 40 jours en guise de protestation.

Sujets associés : Prison - Youtube - Amende

Aller plus loin

Maroc : prison ferme pour les administrateurs d’une chaîne YouTube

Deux personnes dont le propriétaire et responsable de la chaîne « bila houdoud », ont été condamnés à la prison ferme et au paiement de dommages et intérêts pour diffamation et...

Le YouTubeur «  3robi F Merican  » est sorti de prison

Fin de peine pour Chafik Omerani alias «  3robi F Merican  ». Le youtubeur est sorti de prison, jeudi 6 mai dans la matinée après avoir purgé sa peine de trois mois. L’homme...

La youtubeuse "Mi Naïma" est sortie de prison

La youtubeuse “Mi Naïma” est désormais libre. Elle a quitté, ce jeudi la prison d’Oukacha à Casablanca après avoir y avoir passé 3 mois après publication de faux contenus sur...

Maroc : un youtubeur en prison pour diffamation

Le propriétaire de la chaîne Youtube « Bila Houdoud » a été placé en détention préventive dans une affaire de diffamation. Son procès est prévu le 2 février prochain.

Ces articles devraient vous intéresser :

Les influenceurs marocains traqués par le Fisc

Les influenceurs marocains sont dans le viseur de la direction générale des impôts, qui a déployé de grands moyens pour lutter contre la fraude et la sous-déclaration.

"YouTube", l’autre source de revenus des artistes marocains

De nombreux artistes marocains se tournent vers la plateforme YouTube qui est devenu un moyen pour eux de gagner de l’argent et d’éviter la marginalisation.

Maroc : les avertissements de la DGI aux influenceurs

Les influenceurs marocains sont sommés par la Direction générale des impôts (DGI) de déclarer leurs revenus et de payer leurs impôts. Ils ont reçu des lettres de relance, certainement le dernier avertissement avant la phase de répression.

YouTube : des Marocains gagnent jusqu’à 100 000 dirhams par mois, le fisc en alerte

Au Maroc, les services de la Direction générale des impôts (DGI) ont adressé un avis aux influenceurs, des youtubeurs et aux créateurs de contenus pour les appeler à déclarer leurs revenus et à payer leurs impôts.

La Youtubeuse marocaine "Mi Naima" au cœur d’un nouveau scandale

“Mi Naïma” fait à nouveau parler d’elle. La Youtubeuse marocaine, connue pour ses controverses, a récemment publié une vidéo dans laquelle on la voit lire certains versets du Coran de manière désinvolte. La vidéo a suscité la colère des internautes.