Maroc : prison ferme pour les administrateurs d’une chaîne YouTube

30 avril 2021 - 09h00 - Ecrit par : J.D

Deux personnes dont le propriétaire et responsable de la chaîne « bila houdoud », ont été condamnés à la prison ferme et au paiement de dommages et intérêts pour diffamation et outrage à magistrat, calomnie, insulte. Le jugement a été prononcé jeudi au terme de leur comparution devant le tribunal correctionnel d’Ain Sebaa à Casablanca.

Le propriétaire de la chaîne « bila houdoud » s’est vu condamner à 18 mois de prison ferme. Son coaccusé dans la même affaire, a écopé quant à lui, d’une année de prison ferme. Le tribunal a également condamné les deux accusés à verser collégialement une somme totale de 680 000 aux plaignants en termes de dommages-intérêts à raison de 400 000 dirhams au bâtonnier Abdellatif Bouachrine, 100 000 dirhams au plaignant Mohamed Harouak et 180 000 à la plaignante Samira Daoudi. Le tribunal a également ordonné la saisie de tout le matériel et la fermeture de la chaîne qui diffuse les vidéos sur Youtube. Les condamnés devront également assurer la publication du verdict dans un journal papier et un autre en ligne, fait savoir le site Hespress.

Tout est parti d’une levée de bouclier en août dernier du club des magistrats du Maroc, qui fustigeait le contenu de vidéos publiées par la chaîne « bila houdoud » pour, juge-t-il, « … nuire à la réputation de certains magistrats et les empêcher d’accomplir leur devoir ». Le club des magistrats avait qualifié ces pratiques de «  criminelles, passibles de sanctions et n’ayant aucun lien avec le journalisme professionnel et responsable ». Les magistrats ont ainsi décidé de prendre leurs responsabilités afin que cessent ces actes qui ont pour but de les terroriser et de les empêcher d’exercer pleinement et en toute liberté leurs fonctions constitutionnelles et garantir la primauté de la loi.

Le club invitait le juge à avoir la main bien lourde à l’encontre des responsables de la chaîne qui ne visent que le buzz à travers des contenues diffamatoires.

Tags : Droits et Justice - Prison - Youtube

Aller plus loin

L’UE maintient la veille contre les messages haineux en ligne

Plus de 60 % des messages de haine provenant des internautes de l’union européenne ont été supprimés en l’espace d’un mois et demi sur les plateformes de réseaux sociaux, selon la...

Maroc : accusé de détournement de dons, un youtubeur en prison

Connu pour ses vidéos humanitaires, le youtubeur Youssef Zerouali a été interpellé par la police. Il lui est reproché le détournement des dons et fonds collectés pour les...

Des messages sur Facebook les envoient en prison

Deux individus dont un influent homme d’affaires ont été placés en détention suite à une affaire de diffamation de personnalités publiques via les réseaux sociaux à...

Maroc : ces anciens détenus qui cartonnent sur YouTube

Au Maroc, une vingtaine d’anciens prisonniers se sont découverts une passion pour l’audiovisuel et collectionnent les abonnés et les vues à chaque vidéo publiée. Ils y racontent la...

Nous vous recommandons

Les vraies raisons du retard du lancement de la ligne Portimão-Tanger

Le Portugal a fourni des explications au sujet du retard du lancement de la ligne maritime Portimão-Tanger Med, initialement prévu début juillet. Le Maroc a associé les ports français, portugais et italien à l’opération Marhaba 2021 au détriment de...

L’adultère serait derrière le carnage de Settat

Un Marocain résidant en Italie a abattu mercredi dernier, sa femme, son frère et son neveu dans la région de Settat. Le mis en cause aurait découvert que son épouse entretenait des relations sexuelles avec son frère et son...

Algérie : les raisons de la rupture des relations avec le Maroc

L’Algérie a décidé, ce mardi, de rompre ses relations diplomatiques avec le Maroc. Les raisons de cette rupture ont été détaillées par le ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra.

L’avis d’un spécialiste sur le "Tramdena", phénomène du Ramadan au Maroc

“Tramdena”, phénomène du ramadan au Maroc prend de l’ampleur chaque année. Le psychologue Reda Mhasni en décrypte les causes.

Sète : des bateaux en direction du Maroc contrôlés

À Sète, les autorités marocaines et françaises s’assurent de la bonne organisation des transits et des contrôles de passagers en direction de Tanger et de Nador au Maroc. Il a été procédé, mardi 5 juillet, vers 18h, au déploiement d’un dispositif de contrôle...

CAN 2021 : voici l’hôtel des joueurs marocains (photos)

Depuis dimanche, la délégation marocaine est au Cameroun pour prendre part à la 33ᵉ édition de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN). Elle est logée à Yaoundé dans un hôtel prestigieux appelé le Mont Febe.

Photo satellite de la nouvelle base militaire près de Rabat

Le Maroc a construit une nouvelle base de défense aérienne à Sidi Yahya el-Gharb, située à 80 km au nord-est de la capitale, Rabat.

Un message de soutien de Amine Harit à Kylian Mbappé

L’international marocain Amine Harit a envoyé un message de soutien au Français Kylian Mbappé qui a raté le tir au but décisif contre la Suisse en huitièmes de finale de l’Euro 2020, lundi 28 juin.

Prison ferme pour l’épouse du chanteur Adil Miloudi

Le tribunal de première instance de la ville de Kénitra a condamné l’épouse du chanteur populaire Adil Miloudi à 9 mois de prison pour « obstruction à la justice, outrage et coups sur agents d’autorité lors de l’exercice de leurs fonctions...

Bagarres après le match Maroc-Égypte, Fouzi Lekjaa saisit la commission de discipline

Alors que les joueurs étaient de train de rejoindre leurs vestiaires respectifs, une violente bagarre a éclaté dans les couloirs du stade Amadou Ahidjo de Yaoundé, après la qualification de l’Égypte face au Maroc (2-1, ap) en quart de finale de la Coupe...