La police marocaine porte plainte contre des individus résidant à l’étranger

30 décembre 2020 - 13h00 - Maroc - Ecrit par : I.L

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST) et la Direction générale des études et de la documentation (DGED) viennent de porter plainte contre des individus résidant à l’étranger.

Dans un communiqué conjoint, les trois institutions du royaume ont indiqué avoir saisi le parquet près le tribunal de première instance de Rabat pour « outrage à des fonctionnaires publics dans l’exercice de leurs missions » et « outrage envers les corps constitués », ainsi que pour « dénonciation calomnieuse », « crimes fictifs » et « diffusion d’allégations et de faits mensongers » et enfin pour « diffamation ».

Les institutions se réservent également le droit d’assigner en justice ces mis en cause afin d’assurer la « Protection de l’État » aux fonctionnaires de sûreté, victimes d’agressions verbales et des actes de diffamation et d’outrage commis par les personnes dénoncées lors de l’exercice de leurs missions.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Droits et Justice - Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN) - Police marocaine - Direction Générale des Études et de la Documentation (DGED) - Direction générale de la surveillance du territoire (DGST)

Aller plus loin

France : un Marocain interpellé pour possession de sabre « décoratif », menacé d’expulsion

Un Marocain de 41 ans a été interpellé la semaine dernière à Ajaccio en Corse-du-Sud, pour possession d’un sabre « décoratif » trouvé dans sa voiture. Depuis, il est menacé...

Le YouTubeur marocain « 3robi f Merican » condamné à trois mois de prison ferme

Le tribunal de première instance de Casablanca a rendu, jeudi 25 mars, son verdict dans l’affaire du YouTubeur marocain Chafik Omerani, alias «  3robi F Merican  ». L’homme a...

La France veut expulser "systématiquement" les fauteurs de troubles étrangers

Les fauteurs de trouble de nationalité étrangère ne sont plus les bienvenus sur le territoire français. Ils doivent être "systématiquement" renvoyés dans leur pays d’origine,...

Ces articles devraient vous intéresser :

Les cafés et restaurants menacés de poursuites judiciaires

Face au refus de nombreux propriétaires de cafés et restaurants de payer les droits d’auteur pour l’exploitation d’œuvres littéraires et artistiques, l’association professionnelle entend saisir la justice.

Une famille marocaine au tribunal de Beauvais pour un mariage blanc

Une famille marocaine est jugée devant le tribunal de Beauvais pour association de malfaiteurs dans le but d’organiser un mariage blanc. Le verdict est attendu le 12 janvier 2023.

Maroc : des nominations à la direction de la sécurité des Palais et Résidences royaux

Le directeur général de la Sûreté territoriale (DGST), Abdellatif Hammouchi a procédé à une nouvelle série de nominations, notamment au sein de la direction de la sécurité des Palais et Résidences royaux.

Coup de filet au Maroc contre une cellule terroriste planifiant des attaques

Cinq individus, âgés entre 22 et 46 ans, soupçonnés d’appartenir à l’organisation terroriste Daesh et de préparer des attentats contre des installations vitales et des institutions sécuritaires, ont été arrêtés par les forces de sécurité marocaines.

Cinq nouvelles nominations à la DGSN

Le directeur général de la Sûreté territoriale (DGST), Abdellatif Hammouchi, a procédé à une nouvelle série de nominations, notamment au sein des services centraux de la Direction des Ressources humaines.

Hassan Iquioussen vs Gérald Darmanin : la justice se prononce aujourd’hui

Le tribunal administratif de Paris examine l’arrêté d’expulsion de Hassan Iquioussen, pris par le ministère de l’Intérieur, Gérald Darmanin, en juillet 2022. Cette audience déterminante permettra de statuer sur la possibilité de l’imam de revenir en...

Prison : le Maroc explore les « jour-amendes »

L’introduction du système de jour-amende dans le cadre des peines alternatives pourrait devenir une réalité au Maroc. Une loi devrait être bientôt votée dans ce sens.

Criminalité au Maroc : les chiffres

Les chiffres officiels de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) montrent les baisses importantes dans toutes les catégories de crimes en 2023.

Enfants hors mariage : « la fête d’une nuit est à payer pendant 21 ans »

Comme pour les couples mariés, les enfants nés hors mariage au Maroc seront pris en charge par les parents. Une disposition est prévue dans le nouveau Code pénal pour reconnaitre leur droit, a annoncé le ministre de la Justice Abdellatif Ouhabi.

Des ennuis judiciaires pour deux anciens ministres (15 milliards de DH en jeu)

L’Association marocaine de la protection des deniers publics vient de déposer une plainte devant la justice contre deux anciens ministres de la Jeunesse et des sports et d’autres responsables pour avoir dilapidé environ 15 milliards de dirhams.