Abattage rituel : les organisations musulmanes envisagent un recours devant la CEDH

1er octobre 2021 - 23h50 - Belgique - Ecrit par : S.A

En Belgique, la Cour constitutionnelle a rendu jeudi 30 septembre un arrêt qui confirme l’interdiction d’abattage sans étourdissement préalable. Une décision qui n’est pas du goût du bureau de l’Exécutif des Musulmans de Belgique (EMB) et du Conseil de la Coordination des institutions islamiques de Belgique qui envisagent un recours devant la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH).

« C’est avec une grande déception que les autorités religieuses et les organisations bénévoles de la Communauté musulmane belge prennent acte des arrêts rendus hier (jeudi) par la Cour constitutionnelle sur la compatibilité de l’interdiction flamande et wallonne de l’abattage rituel avec la liberté religieuse, réagissent l’EMB et la CIB dans un communiqué conjoint. Contre toute attente, la Cour constitutionnelle juge que les arrêtés flamand et wallon interdisant l’abattage sans étourdissement sont admissibles au regard de la Constitution belge. »

À lire : Une petite victoire pour l’Exécutif des Musulmans de Belgique

« Les techniques actuelles d’abattage religieux constituent une alternative à part entière à l’étourdissement des animaux et sont parfaitement compatibles avec les exigences de santé publique, de sécurité alimentaire et de bien-être animal », expliquent les deux organisations musulmanes. « L’obligation d’étourdissement, en revanche, n’est qu’une mesure symbolique émotionnelle, qui sert simplement — au détriment des minorités religieuses — à apaiser la conscience du consommateur moyen et à occulter la réalité que les animaux sont élevés comme objets de consommation dans les méga-étals industriels », ont-ils ajouté, espérant que dans ce dossier chargé, la rationalité finira par triompher de l’émotion.

À lire : L’abattage sans étourdissement des animaux divise en Belgique et à la CJUE

« L’État de droit ne doit pas céder à la pression politique et sociale croissante des mouvements populistes qui mènent une lutte symbolique contre les minorités vulnérables à travers l’Europe », estiment Mehmet Üstün, président de l’EMB et Coskun Beyazgül, porte-parole de la CIB. « Dans une société tolérante, il est important de travailler ensemble sur le bien-être animal avec toutes les couches de la société, sans stigmatiser certaines communautés. L’empathie et la compréhension mutuelle sont au cœur de nos valeurs communes. Cela a également été récemment confirmé par le Conseil d’État belge, dans son important arrêt sur la liberté religieuse en ces temps de coronavirus. La communauté musulmane est convaincue qu’enfin l’État de droit prévaudra », conclut le communiqué.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Belgique - Religion - Exécutif des Musulmans de Belgique (EMB) - Islam

Aller plus loin

Belgique : la justice brise l’espoir des musulmans

L’interdiction de l’abattage sans étourdissement d’animaux sur des sites d’abattage temporaires pendant la fête du sacrifice ne viole aucunement la liberté de culte. C’est...

L’Exécutif des Musulmans de Belgique conteste les accusations de détournements de fonds

L’Exécutif des Musulmans de Belgique (EMB), se dit «  consterné  » face aux accusations de prévarication le visant, contestant «  fermement toutes les allégations reprises dans...

L’abattage sans étourdissement des animaux divise en Belgique et à la CJUE

Les régions flamande et wallonne ont adopté en 2017 des décrets exigeant l’étourdissement des animaux avant l’abattage afin de réduire leurs souffrances. Plusieurs associations...

Bruxelles : plus de 100 000 signatures pour le maintien de l’abattage rituel

L’interdiction de l’abattage rituel n’est toujours pas du goût des Bruxellois. Une pétition lancée a déjà récolté plus de 100 000 signatures.

Ces articles devraient vous intéresser :

Les Morchidates, des enseignantes de la religion et des militantes de l’égalité des sexes au Maroc

Bouchra el Korachi est l’une des centaines de « Morchidates » ou prédicatrices désignées par le ministère marocain des Affaires islamiques pour enseigner le Coran, la Charia et le « fiqh », la loi islamique, dans les différentes mosquées du royaume....

Maroc : les sites pour adultes cartonnent pendant le ramadan

Les Marocains sont friands des sites pour adultes pendant ce mois de ramadan. À quel moment visitent-ils ces sites ?

Guingamp : tags racistes découverts sur la mosquée, enquête en cours

La mosquée de Guingamp, dans les Côtes-d’Armor, a été ciblée dans la nuit du jeudi 7 au vendredi 8 décembre 2023 par des tags islamophobes. Une première en 40 ans.

Début de Ramadan au Maroc : décision ce mercredi

Alors que la majorité des pays musulmans débutent officiellement le ramadan ce jeudi 23 mars 2023, les Marocains, eux, devront attendre ce soir la décision du ministère des Habous et des Affaires islamiques.

Cheikh Mohammed Al Fizazi critique vivement la série de Mohamed Bassou

Le président de l’Association marocaine de la Paix et de la Transmission, Cheikh Mohammed Al Fizazi, a critiqué le comédien Mohammed Bassou pour sa série « Si Al Kala » diffusée sur sa page YouTube pendant ce mois de Ramadan, estimant qu’il ne fait que...

Michel Houellebecq s’excuse auprès des musulmans

L’écrivain Michel Houellebecq revient sur les propos dangereux qu’il avait tenus envers les musulmans lors d’une discussion entre l’essayiste Michel Onfray et lui, et présente ses « excuses à tous ceux » qui se sont sentis offensés.

Ramadan : point sur la délégation d’accompagnement religieux des MRE

Le nombre de personnes composant la délégation chargée de l’accompagnement religieux des Marocains résidant à l’étranger en ce mois de ramadan est connu.

Le Maroc veut construire 200 nouvelles mosquées par an

Le Maroc a besoin de construire 200 nouvelles mosquées par an. », selon le ministère des Habous et des Affaires islamiques.

Les écoles françaises au Maroc contraintes d’autoriser le voile ?

Sous la pression, les écoles de la Mission française au Maroc ont finalement dû adopter une nouvelle politique : le voile, auparavant strictement interdit, est désormais autorisé pour les étudiantes.

La date de l’Aïd al Fitr au Maroc connue

L’observation de la nouvelle lune du mois de Chaoual 2023/1444 commencera ce jeudi 20 avril 2023, mais il semble que la plupart des pays arabes ne pourront pas observer le croissant à l’œil nu. C’est du moins ce que prévoit Hassan Talibi, astronome et...