L’abaya « n’est pas un signe religieux musulman », selon le CFCM

13 juin 2023 - 08h00 - France - Ecrit par : A.P

À la suite de nombreuses discussions concernant l’usage de l’abaya en milieu scolaire, le Conseil français du culte musulman (CFCM) a tenu à clarifier sa position : ce vêtement « n’est pas un signe religieux musulman ».

« Nous sommes dans le droit de nous interroger sur l’autorité qui, dans notre République laïque, a décrété que l’abaya est un signe religieux musulman. Pour nous, ce vêtement n’en est pas un », a soutenu le CFCM dans un communiqué publié lundi, dénonçant « un énième débat sur l’islam et les musulmans avec son lot de stigmatisations ».

Et de préciser : « Dans la tradition musulmane, que nous défendons, un vêtement quel qu’il soit n’est pas un signe religieux en soi. Il suffit de parcourir les pays à majorité musulmane pour se rendre compte que les citoyens de ces pays, de toutes confessions, ne sont pas distinguables par les vêtements qu’ils portent ».

À lire : France : les élèves en abayas et qamis inquiètent l’Education nationale

L’instance rappelle aux « cas très rares » d’enfants qui ne respectent toujours pas la loi de 2004 interdisant le port de signes religieux visibles, que « leur religiosité n’est pas un produit ou un objet de publicité, ni un étendard ou un slogan de manifestations ».

Selon une circulaire du ministère de l’Éducation nationale publiée en novembre, les abayas peuvent être interdits s’ils sont « portés de manière à manifester ostensiblement une appartenance religieuse ». Le Forum de l’islam de France (FORIF), nouvel interlocuteur des pouvoirs publics sur le culte musulman, ne s’est pas encore prononcé sur le sujet.

Sujets associés : France - Religion - Conseil Français du Culte Musulman (CFCM) - Education - Islam

Aller plus loin

Abaya : feuilleton de la rentrée scolaire en France

Le port de l’abaya, une tenue ample féminine qui provoque la polémique en France, sera interdit dans les établissements scolaires dès la prochaine rentrée. Ainsi en a décidé...

Christian Estrosi alerte sur des prières musulmanes dans des écoles niçoises

Le maire de Nice, Christian Estrosi, a alerté Élisabeth Borne sur ce qu’il a qualifié de « tentatives d’intrusion du religieux » dans les écoles de la ville.

France : plus de la moitié des élèves pour le port des signes religieux au lycée

Plus de la moitié des lycéens en France n’ont rien contre le port des signes religieux à l’école et même dans la fonction publique. C’est ce que révèle un sondage dont les...

Voile à l’école : génération TikTok

Depuis quelques semaines, TikTok est envahi par de courtes vidéos sur le port de voile à l’école qui, selon le Conseil des mosquées du Rhône (CMR), sont des « comportements...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : les gifles toujours présentes à l’école

Une récente enquête du Conseil supérieur de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique (CSEFRS) lève le voile sur la persistance de pratiques de punitions violentes dans les établissements scolaires marocains.

Mohammed VI nomme les membres du Conseil Supérieur de l’Éducation

Le roi Mohammed VI a procédé mercredi à la nomination des membres du Conseil Supérieur de l’Éducation, de la Formation et de la Recherche Scientifique (CSEFES). Cet organe composé de 20 membres a pour objectif de définir les politiques publiques dans...

Hijab et football féminin : Le Conseil d’État maintient l’interdiction

L’interdiction du port du hijab lors des compétitions de football féminin, qui est en vigueur depuis 2016, a été confirmée par le Conseil d’État jeudi.

L’anglais s’impose peu à peu dans l’école marocaine

Petit à petit, l’insertion de l’anglais dans l’enseignement se généralise au Maroc. Après le primaire, c’est au tour du collège, selon un communiqué du ministère de l’Éducation nationale dès la prochaine année scolaire.

Maîtrise de l’anglais : le Maroc à la traîne

Alors que les Marocains délaissent de plus en plus le français pour l’anglais, le Maroc est encore à la traîne quant à la maitrise de langue de Shakespeare.

Officiel : voici la date de l’Aïd al Adha au Maroc

La date de l’Aid al Adha au Maroc est désormais connue. Elle vient d’être annoncée par le ministère des Habous et des affaires islamiques.

Écoles françaises au Maroc : polémique sur l’homosexualité

Chakib Benmoussa, ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement primaire et des Sports, s’est exprimé sur l’adoption par des institutions éducatives étrangères au Maroc de programmes promouvant l’homosexualité.

Maroc : les salaires des imams vont augmenter

Les imams au Maroc verront leur allocation augmenter de façon progressive pendant les quatre prochaines années. Le roi Mohammed VI en a donné l’instruction, selon le ministère des Habous et des Affaires islamiques

Le Conseil d’État annule un arrêté anti-burkini

La ville de Mandelieu-la-Napoule, dans le sud-est de la France, a vu son arrêté interdisant le port du burkini sur ses plages suspendu par le Conseil d’État. Cet arrêté, réitéré chaque année depuis 2012, avait été contesté en justice par la Ligue des...

Le jeûne du ramadan est-il compatible avec le diabète ?

Quel est l’impact du jeûne de ramadansur la santé d’un fidèle diabétique et quels sont les risques encourus ? Abdul Basit et Yakoob Ahmedani, tous deux médecins, donnent leur avis sur cette question qui préoccupe de nombreux fidèles musulmans.