Abdellah Taïa : « Le Maroc prêt à libérer ses homosexuels »

29 juillet 2019 - 10h10 - Maroc - Ecrit par : S.A

Dans une tribune publiée dans le journal Le Monde, l’écrivain marocain, Abdellah Taïa, et, par ailleurs, gay, raconte les déboires des homosexuels. Mais, l’opinion publique marocaine, sur l’homosexualité, aujourd’hui, lui fait croire, dur comme fer, que l’on s’achemine vers la dépénalisation de l’homosexualité au Royaume.

Abdellah Taïa a, dans une tribune, relaté les récents faits sur l’homosexualité au Maroc, depuis le 1e janvier 2019.

Il a raconté la mésaventure d’un homme portant des vêtements féminins à Marrakech, qui avait été arrêté par la police et déshumanisé. Selon l’écrivain, les paroles de l’homme ont produit un effet inattendu, le lendemain. L’homme avait déclaré : « Ce qui m’arrive là pourrait vous arriver à vous aussi. Il n’y a pas que moi. Pas que moi. Il ne pleure pas. Je pleure pour lui. Je ne dois pas être le seul ». Et, « le miracle se produit ».

« Une immense de vague de sympathie pour l’homme de Marrakech envahit la toile. On passe des insultes à la solidarité. Du rejet aux tentatives de compréhension. On tend la main. […]. On n’a pas le droit de traiter un Marocain de cette façon. […]. La police devrait protéger les citoyens […] », a écrit Abdellah Taïa. C’est le début d’un changement de mentalité, estime-t-il, vis-à-vis de la communauté LGBTQ, au Maroc.

« Il y a quelques semaines, un sondage de la BBC révélait que 21% des Marocains acceptent les homosexuels », a fait savoir l’écrivain, avant de plonger dans ses souvenirs.

« Quand j’étais adolescent – et aussi seul que l’homme de Marrakech –, je répétais souvent dans ma tête cette phrase : "Je suis gay et bientôt je serai libre". Je n’imaginais pas cela arriver au Maroc (…) », s’est-il remémoré. Les faits récents lui font croire que « le Maroc est prêt à libérer ses homosexuels [...] ». L’avenir nous le dira.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Abdellah Taïa - Droits et Justice - Homosexualité Maroc

Aller plus loin

Abir, écrivaine à 12 ans (vidéo)

La longue période de confinement a fait naître chez Abir Zaïm la passion de l’écriture. Un don caché qui s’est réveillé au cours de cette dure épreuve. À 12 ans, elle plonge...

Maroc : il va porter plainte pour homophobie et se retrouve en prison

La condamnation à 4 mois de prison de l’artiste Abdelatif Nhaila fait polémique, surtout au sein des groupes de défense des libertés individuelles. En allant porter plainte pour...

Abdellah Taïa s’adresse aux jeunes gays marocains

Dans une lettre, l’écrivain marocain, Abdellah Taïa, s’adresse à la communauté LGBTQ en général et aux jeunes gay en particulier du Maroc. Il évoque les difficultés auxquelles...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le kickboxeur marocain Mohammed Jaraya arrêté par la police

Le kickboxeur néerlandais d’origine marocaine, Mohammed Jaraya, risque gros. Il vient d’être arrêté par la police et les accusations à son encontre pourraient mettre définitivement fin à une carrière pourtant prometteuse.

Maroc : une série télévisée accusée de faire l’apologie de l’homosexualité

La série « 2 wjoh » (deux visages) aborde-t-elle l’homosexualité ? C’est en tout cas ce que semblent dénoncer de nombreux internautes sur les réseaux sociaux après la diffusion d’un extrait du teaser de la série qui sera diffusée tous les jours à 19h45...

Accusé de viol, Achraf Hakimi se sent « trompé et piégé », selon ses proches

Achraf Hakimi a été mis en examen vendredi pour viol. Le défenseur marocain du Paris Saint-Germain (PSG), qui nie les faits, est soutenu par sa famille et son club. Selon ses proches, il dit se sentir « trompé ».

Un agriculteur espagnol attaque la famille royale marocaine

Le Tribunal de l’Union européenne a entendu mardi les arguments de l’entreprise Eurosemillas, spécialisée dans la production de semences sélectionnées, qui demande l’annulation de la protection communautaire des obtentions végétales pour la variété...

Prison : le Maroc explore les « jour-amendes »

L’introduction du système de jour-amende dans le cadre des peines alternatives pourrait devenir une réalité au Maroc. Une loi devrait être bientôt votée dans ce sens.

Deux fonctionnaires du consulat du Maroc à Barcelone en prison

Accusés de détournement de fonds, deux anciens fonctionnaires du consulat du Maroc à Barcelone ont été placés en détention, mercredi, par le procureur général du Roi près du tribunal des crimes financiers de Rabat.

Corruption au Maroc : des élus et entrepreneurs devant la justice

Au Maroc, plusieurs députés et élus locaux sont poursuivis devant la justice pour les infractions présumées de corruption et d’abus de pouvoir.

Vers une révolution des droits des femmes au Maroc ?

Le gouvernement marocain s’apprête à modifier le Code de la famille ou Moudawana pour promouvoir une égalité entre l’homme et la femme et davantage garantir les droits des femmes et des enfants.

Maroc : des biens et des comptes bancaires de parlementaires saisis

Au Maroc, les parquets des tribunaux de première instance ont commencé à transmettre aux nouvelles chambres chargées des crimes de blanchiment d’argent les dossiers des présidents de commune et des parlementaires condamnés pour dilapidation et...

Des conseils pour les LGBT désireux de se rendre au Maroc

Habituée des voyages, une lesbienne prodigue des conseils sécurité aux membres de la communauté LGBT désireux de voyager au Maroc et dans d’autres pays comme la Russie.