Acquis par le Maroc, le radar Ground Master 400 très demandé à l’international

17 avril 2024 - 15h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

Le groupe français Thales, spécialisé dans l’aérospatiale, la défense, la sécurité et le transport terrestre, avait livré en juillet 2021 les Forces armées royales marocaines, son centième radar Ground Master 400. Aujourd’hui, cette puissante arme française intéresse de nombreux pays.

« Tout le monde cherche à se procurer » le radar français Ground Master 400, que les Forces armées royales (FAR) avait acquis en juillet 2021, dans le cadre d’un accord signé par le Maroc et Thales en 2021, écrit Politico, ajoutant que le groupe français « augmente sa production pour répondre à une demande mondiale massive ». « À une cinquantaine de kilomètres au sud de Paris, une usine cherche à doubler la production de l’un des équipements militaires les plus vendus en France : les radars de surveillance aérienne Ground Master », fait savoir le média américain. Cette décision s’explique par les pressions exercées par le président français Emmanuel Macron pour stimuler la production de défense en réponse à la guerre en Ukraine et à la nécessité de moderniser les armées européennes après des années de négligence, ainsi que de la demande croissante dans le monde entier ».

À lire :Maroc : les Forces aériennes dotées en radars Ground Master 400

Capable de détecter les menaces aériennes actuelles et futures jusqu’à 500 km », le Ground Master 400 est très apprécié pour son haut niveau de mobilité, sa fiabilité exceptionnelle et ses performances inégalées en matière de surveillance et de défense aérienne dans le monde. Entièrement numérique, il permet la détection à longue portée des menaces évoluant à basse altitude, y compris les drones évoluant à faible vitesse, avait précisé le groupe Thales dans un communiqué. Ce radar dispose également de nouvelles capacités leur permettant de distinguer les drones des oiseaux. « Depuis Limours, le GM 400 Alpha, d’une valeur de 30 millions d’euros, peut voir les avions au-dessus de Bordeaux, à 500 kilomètres de distance. Les GM 200 ont un rayon d’action plus court, entre 250 et 350 kilomètres », détaille-t-on.

À lire :Le Maroc parmi les 10 principaux importateurs d’armes au Moyen-Orient

Utilisé pour la première fois au Maroc en 2013, dans sa version GM403, ce radar s’est avéré très efficace dans ses missions. C’est « le premier élément permettant d’assurer la souveraineté sur l’espace aérien d’un pays », affirme un officiel français sous couvert d’anonymat. « Avec le Ground Master 400, les Forces aériennes royales marocaines détiennent un avantage déterminant en termes de protection de leur territoire et de surveillance aérienne », affirme Christophe Salomon, directeur général adjoint systèmes terrestres et aériens du groupe Thales. Depuis 2008, la France en a vendu 200 à 32 pays, dont 40 unités rien qu’en 2023.

À lire :Le Maroc s’intéresse moins aux armes « made in France »

Selon les observateurs, le réchauffement des relations entre Rabat et Paris pourrait relancer les ventes d’armes françaises au Maroc, rapporte Morocco World News. Ces ventes avaient connu une baisse significative après que le royaume s’est tourné vers d’autres fournisseurs dont la Russie et Israël.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Défense - Armement - Transports - Forces Armées Royales (FAR)

Aller plus loin

Des précisions sur la prochaine livraison d’armes américaines au Maroc

Une entreprise américaine spécialisée dans la modélisation rapide du concept, l’ingénierie, l’intégration des systèmes, des essais, la fabrication et des services de soutien au...

Le Maroc parmi les 10 principaux importateurs d’armes au Moyen-Orient

Le Maroc figure parmi les 10 principaux importateurs d’armes au Moyen-Orient. C’est ce que révèle l’Institut international de recherche sur la paix de Stockholm (SIPRI).

Le Maroc s’intéresse moins aux armes « made in France »

Le Maroc manifeste moins d’intérêt pour les armes « made in France ». Il reste tout de même le premier client de la France au Maghreb.

Le Maroc veut acquérir des armes israéliennes plus redoutables pour contrer les cibles ennemies

En crise avec l’Algérie, le Maroc veut commander des armes plus redoutables auprès d’Israël pour, en cas de besoin, lancer des frappes contre des cibles ennemies.

Ces articles devraient vous intéresser :

Décès de Hamidou Laanigri, un pilier de l’armée marocaine

Hamidou Laanigri, général de corps de division, est décédé ce dimanche 10 septembre à Rabat, à l’âge de 84 ans.

Que retenir de la visite de l’inspecteur de l’Artillerie des FAR en Israël ?

Le général de division Mohamed Benawali, inspecteur de l’Artillerie des Forces armées royales (FAR), s’est récemment rendu en Israël. Cette visite de travail s’inscrit dans le cadre du renforcement des relations de coopération militaire entre les FAR...

Le Maroc crée un organe de contrôle de l’aviation militaire

Le Maroc a créé, au sein de l’état-major des Forces armées royales (FAR), la Direction de l’aéronautique militaire (DAM). Elle sera en charge entre autres de la formation du personnel des Forces royales air et des autorisations de vols militaires.

Quatre dirigeants du Polisario tués par un drone marocain

Au moins quatre dirigeants du front du Polisario ont été tués par un drone des Forces armées royales (FAR) dans la zone tampon.

L’armée marocaine envoie l’artillerie lourde au Sahara

Après avoir prolongé en 2021 le mur de défense de 50 km à l’est pour sécuriser Touizgui dans la province d’Assa-Zag et compléter le dispositif sécuritaire à l’est, les Forces armées royales (FAR) ont déployé l’artillerie lourde dans la même zone.

Zones industrielles militaires : les grands projets du Maroc

Le Maroc s’active pour la mise en place d’une industrie de défense robuste. Il dévoile sa stratégie axée sur la création de zones industrielles.

Le Maroc et Israël consolident leur coopération dans le secteur des transports et de la Logistique

Une délégation marocaine composée d’acteurs clés du secteur des transports et de la logistique a effectué une visite de travail de trois jours à Tel-Aviv, et ce pour consolider la coopération entre le Maroc et Israël dans le secteur de la logistique.

Intempéries au Maroc : des hélicoptères de l’armée pour aider les populations touchées

Suite aux instructions du roi Mohammed VI, des équipes relevant de la Fondation Mohammed V pour la solidarité et des Forces armées royales (FAR) acheminent des aides d’urgence aux populations touchées par les fortes intempéries et chutes de neige.

Le Maroc équipe ses avions F-16 d’un blindage de pointe

Le Maroc a acquis un blindage de pointe auprès de la société américaine L3Harris Technologies spécialisée dans le matériel militaire de surveillance, les armes à énergie dirigée, la guerre électronique, pour ses avions F-16.

Espagne : Navantia démarre la construction du patrouilleur marocain

Les chantiers navals de Navantia, situés à Puerto Real et San Fernando, ont lancé lundi la construction d’un navire spécialisé pour la Marine espagnole, le “Poséidon”, ainsi que d’un patrouilleur hauturier destiné à la Marine Royale Marocaine.