Accusé à tort, un Marocain sommé de quitter le territoire français

31 décembre 2022 - 20h50 - France - Ecrit par : S.A

Alors que lui et d’autres individus ont été agressés par un homme dans un camp de migrants à Bercy, un Marocain fait l’objet d’une obligation de quitter le territoire français (OQTF).

Les faits remontent au 8 décembre 2021. Alors qu’ils se trouvaient dans un campement de migrants installé au sein du parc de Bercy, dans le XIIe arrondissement de Paris, un Marocain et d’autres individus ont été attaqués à 7 h du matin par un sexagénaire, M. W., armé d’une lame d’un mètre de long. « Mort aux migrants », hurlait l’agresseur. Il donne des coups dans plusieurs tentes. L’agresseur aurait « commencé à lacérer des tentes et s’en serait suivi une bagarre avec des exilés », avait indiqué Kerill Theurillat, un responsable parisien de l’association Utopia56, qui intervient sur ce camp où vit une cinquantaine de personnes.

À lire : Un Marocain victime d’une agression raciste en Espagne

Dans la foulée, les occupants du camp maîtrisent le sexagénaire. Alertée, la police descend sur les lieux. Elle embarque W. M., ainsi que tous les individus impliqués dans les violences. Quatre des cinq individus agressés, sauf le mineur, sont même placées en garde à vue pendant 48h. « Après leur garde à vue, elles nous ont dit n’avoir reçu aucun soin ni avoir eu accès à un traducteur. Apparemment, on ne les a même pas vraiment interrogés », rapporte au journal Le Monde Cloé Chastel, l’ancienne responsable de l’accueil de jour de l’association Aurore, présente ce jour-là au parc de Bercy.

À lire : « Tu croyais qu’on était tes amis, sale arabe » : violente agression raciste à Tarn

Après leur placement en garde à vue, ils seront tous déférés devant un juge d’instruction pour « violences en bande organisée ». Grâce au travail des associations et des avocats commis d’office, le juge comprend mieux l’affaire. Les victimes sont relâchées mais placées sous le statut de témoins assistés excepté un ressortissant marocain en situation irrégulière. Celui-ci recevra de la part de la préfecture une obligation de quitter le territoire français (OQTF). Il lui est reproché de s’être livré à des « violences volontaires avec arme et en réunion ». Selon des témoins, il n’avait utilisé qu’un branchage pour se défendre face à l’assaillant et son sabre. Un an plus tard, celui-ci commet un autre forfait. Il est accusé du meurtre de trois ressortissants kurdes, rue d’Enghien à Paris vendredi 23 décembre.

Sujets associés : France - Paris - Violences et agressions

Aller plus loin

Viols, agressions... : grand « dérapage » à un concert de rap à Casablanca

Le concert des rappeurs Mobydick, Dollypran et El Grande Toto, le 30 septembre lors du festival L’boulevard à Casablanca, a viré au drame. Des scènes de violence ont été...

Espagne : la justice enquête sur l’agression raciste d’un Marocain

Le tribunal d’instruction de Valence a ouvert une enquête sur l’agression raciste d’un jeune homme d’origine marocaine à l’entrée d’une boîte de nuit de la ville. Six personnes...

Marrakech : une Marocaine en burkini victime d’agression raciste par des touristes français

Des touristes français, gênés de voir en burkini une Marocaine résidant en Angleterre et en vacances au Maroc, se sont plaints auprès de la réception de l’hôtel où ils...

« Tu croyais qu’on était tes amis, sale arabe » : violente agression raciste à Tarn

Deux gérants de la librairie La Confiserie ont été victimes d’une violente agression raciste dans la nuit de samedi 5 mars à dimanche à Rabastens (Tarn). Samedi, un...

Ces articles devraient vous intéresser :

"L’boufa", la nouvelle menace pour la société marocaine

Le Maroc pourrait faire face à une grave crise sanitaire et à une augmentation des incidents de violence et de criminalité, en raison de la propagation rapide de la drogue «  l’boufa  » qui détruit les jeunes marocains en silence.

Maroc : il tue son père pour des cigarettes

Drame dans la commune d’Ait Amira. Un jeune homme a donné un coup de couteau mortel à son père après que ce dernier a refusé de lui donner de l’argent pour acheter un paquet de cigarettes.

Violences faites aux hommes : les Arabes brisent le silence

Dans les pays arabes, les hommes victimes de violences conjugales commencent à briser le silence. Au Maroc, on dénombre environ 24 000 cas et les chiffres sont sans doute sous-estimés.

Youssra Zouaghi, Maroco-néerlandaise, raconte l’inceste dans un livre

Victime d’abus sexuels et de négligence émotionnelle pendant son enfance, Youssra Zouaghi, 31 ans, raconte son histoire dans son ouvrage titré « Freed from Silence ». Une manière pour elle d’encourager d’autres victimes à briser le silence.

Un ancien joueur marocain condamné pour viol sur sa fille

L’ancien joueur néerlandais d’origine marocaine, Tarik Oulida, a été condamné par le tribunal de Marbella (Malaga) à deux ans et demi de prison pour abus sexuels sur sa fille.

Catalogne : un Algérien suspecté d’agression violente d’un Marocain arrêté

L’homme d’origine algérienne qui a violemment agressé un ressortissant marocain cette semaine dans le nord de l’Espagne a finalement été arrêté par la police. Un avis de recherche avait été émis le qualifiant d’individu « très dangereux ».

Un Marocain de 14 ans poignardé dans le nord de l’Espagne

Un Marocain âgé de 14 ans se trouve actuellement dans un état grave à l’hôpital après avoir été poignardé à la jambe lors d’une altercation survenue à Saint-Jacques-de-Compostelle (Nord-ouest de l’Espagne).

Le Maroc confronté à la réalité des violences sexuelles

Les femmes marocaines continuent de subir en silence des violences sexuelles. Le sujet est presque tabou au Maroc, mais la parole se libère de plus en plus.

Rapport inquiétant sur les violences faites aux femmes marocaines

Au Maroc, les femmes continuent de subir toutes sortes de violence dont les cas enregistrés ne cessent d’augmenter au point d’inquiéter.

Un Britannique poignarde l’amant Marocain de sa compagne qu’il surprend chez lui

Un citoyen britannique de 28 ans a été interpellé par la Guardia Civil, suite à une tentative de meurtre envers un Marocain à Santa Ponsa (Baléares).