Accusé d’agressions sexuelles au Brésil, le boxeur marocain Hassan Saada devant la justice

5 décembre 2016 - 13h00 - Sport - Ecrit par : Bladi.net

Du nouveau dans l’affaire de l’agression sexuelle dont est accusé le boxeur marocain Hassan Saada. La justice brésilienne vient de fixer la date du début du procès au 15 décembre prochain.

Accusé de harcèlement sexuel sur deux femmes de ménage juste avant les jeux olympiques de Rio, le boxeur marocain n’a pas regagné le royaume à cause d’une interdiction de sortie du territoire et la confiscation de son passeport décidées par le juge.

Hassan Saada maintient sa version, comme le rappelle le journal Al Massae. Ce dernier affirme que les deux femmes de ménage à l’origine de la plainte se sont introduites dans sa chambre pour lui demander des pins, ce qu’il a fait, mais jamais il n’a eu de gestes déplacés envers elle. Il devra donc tenter convaincre la justice brésilienne qui assimile la harcèlement sexuel à du viol.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Droits et Justice - Boxe - Brésil - Hassan Saada

Aller plus loin

Hassan Saada fixé sur son sort le 16 janvier prochain

Après avoir refusé sa remise en liberté provisoire et son retour au Maroc, la justice brésilienne vient d’avancer de quelques jours la prochaine audience du boxeur marocain...

Le procès de Hassan Saada au Brésil à nouveau reporté

Poursuivi pour agression sexuelle sur deux femmes de ménage, le boxeur marocain Hassan Saada est toujours au Brésil et son procès vient une nouvelle fois d’être reporté par la...

Un chef cuisinier marocain jugé pour viols et agressions sexuelles en France

Mohammed H., ancien chef cuisinier au restaurant La Boutarde, à Neuilly-sur-Seine, comparaît cette semaine devant la cour d’assises de Nanterre pour viols et agressions...

Accusé d’agression sexuelle, le boxeur Hassan Saada clame son innocence (vidéo)

Interdit de quitter le Brésil suite à des accusations d’agressions sexuelles sur deux femmes de ménage au village olympique à Rio, le boxeur marocain Hassan Saada vient une...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : plus de droits pour les mères divorcées ?

Au Maroc, la mère divorcée, qui obtient généralement la garde de l’enfant, n’en a pas la tutelle qui revient de droit au père. Les défenseurs des droits des femmes appellent à une réforme du Code de la famille pour corriger ce qu’ils qualifient...

Une famille marocaine au tribunal de Beauvais pour un mariage blanc

Une famille marocaine est jugée devant le tribunal de Beauvais pour association de malfaiteurs dans le but d’organiser un mariage blanc. Le verdict est attendu le 12 janvier 2023.

UFC 294 : Abu Azaitar de retour face à Sedriques Dumas (vidéo)

Le champion marocain de MMA Abu Azaitar, 37 ans, est serein pour son combat de poids moyen, ce samedi soir, contre l’Américain Sedriques Dumas.

Maroc : utilisation frauduleuse de l’autorisation de polygamie

Le premier président de la Cour de cassation et président délégué du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ), Mohamed Abdennabaoui, a mis en garde les présidents des tribunaux contre l’utilisation frauduleuse de l’autorisation de polygamie.

Trafic de billets de match : le député Mohamed El Hidaoui interrogé par la police

Soupçonné d’être impliqué dans une affaire de vente illégale de billets au Mondial 2022, le député RNI, Mohamed El Hidaoui, a été entendu, vendredi, par la justice.

Le Maroc cherche à mettre fin au mariage des mineures

En réponse à une question orale à la Chambre des Conseillers, le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi a renouvelé ce lundi 28 novembre, son engagement à mettre un terme au mariage des mineures.

Un ancien ministre interdit de quitter le Maroc après ses propos sur le roi Mohammed VI

Les autorités marocaines ont interdit à l’ancien ministre Mohamed Ziane de quitter le royaume, après ses déclarations contre le roi Mohammed VI dont il dénonçait l’absence prolongée.

Maroc : un ancien diplomate accusé de prostitution de mineures risque gros

L’association Matkich Waldi (Touche pas à mon enfant) demande à la justice de condamner à des « peines maximales » un ancien ambassadeur marocain, poursuivi pour prostitution de mineures.

Réaction de la mère d’Achraf Hakimi après les accusations de viol

La mère du latéral droit marocain du PSG, Achraf Hakimi, a réagi aux accusations de viol portées par une femme de 24 ans contre son fils. Cette semaine, le joueur a été mis en examen par la justice.

Maroc : Vague d’enquêtes sur des parlementaires pour des crimes financiers

Une vingtaine de parlementaires marocains sont dans le collimateur de la justice. Ils sont poursuivis pour faux et usage de faux, abus de pouvoir, dilapidation et détournement de fonds publics.