Les agriculteurs bretons dénoncent « l’invasion » de la tomate marocaine

3 juin 2023 - 15h00 - France - Ecrit par : Bladi.net

Une action d’étiquetage a été lancée le vendredi 2 juin 2023 par les producteurs de tomates d’Ille-et-Vilaine et la FDSEA 35, pour dénoncer les tomates importées du Maroc.

Des étiquettes indiquant « Origine Maroc » ont été apposées sur les paquets de tomates cerise pour attirer l’attention des consommateurs sur la provenance des produits dans le magasin Leclerc Cleunay à Rennes.

« Placer des petites étiquettes, ce n’est pas grand-chose. Nous, ce qu’on demande, c’est d’avoir une taille de police beaucoup plus grosse de quinze mm minimum, avec en plus le drapeau du pays d’origine pour que ce soit vraiment clairement identifiable dans l’acte d’achat », s’est plaint Christophe, producteur de tomate en Ille-et-Vilaine auprès de France Bleu.

A lire : Tomate marocaine : le nouveau cauchemar des producteurs français

La situation actuelle est telle que plusieurs producteurs français peinent à écouler leur stock durant la saison. Et cette difficulté n’est pas due à une question de coût, car le prix des tomates cerise françaises est identique à celui des tomates marocaines, regrettent les producteurs. C’est plutôt l’absence de transparence dans l’étiquetage qui est remise en question. L’indication « produit au Maroc » est placée discrètement sur le côté de l’emballage, une pratique que les agriculteurs dénoncent.

Sujets associés : Exportations - Agriculture

Aller plus loin

Après les tomates, le Maroc « inonde » l’Europe de poivron

Après la tomate, le poivron. Le Maroc confirme de plus en plus sa place d’exportateur de poivron, notamment vers l’Europe, avec une forte augmentation de 45 % des exportations...

Espagne vs Maroc : la guerre des tomates s’intensifie

Les agriculteurs espagnols continuent de dénoncer les facilités accordées par l’Union européenne (UE) au Maroc pour importer sur le marché communautaire de la tomate et d’autres...

Tomate : le Maroc dépasse l’Espagne en Europe

Pour la première fois, le Maroc se hisse au rang de premier fournisseur de tomates sur le marché européen, devançant ainsi l’Espagne. Un pur hasard ? non, le Maroc prend peu à...

Tomates : la concurrence marocaine fait trembler les producteurs espagnols

Alors que les importations de tomate marocaine sur le marché européen n’ont cessé d’augmenter au cours des dix dernières années, celles des pays de l’Union européenne et...

Ces articles devraient vous intéresser :

Les Etats-Unis, premiers importateurs de l’artisanat marocain

Après des périodes difficiles dues au Covid-19, la relance du secteur de l’artisanat se confirme. Durant les sept premiers mois de l’année en cours, les exportations des produits artisanaux marocains ont connu une augmentation de 21 %.

Le marché britannique souffre de la pénurie de tomates marocaines

La baisse des exportations de tomates marocaines affecte le marché de légumes au Royaume-Uni. De nombreux Britanniques déplorent la situation sur les réseaux sociaux.

Le Maroc veut exporter de l’hydrogène vert vers l’UE d’ici 2050

Le Maroc veut continuer à produire davantage de l’hydrogène vert pour poursuivre sa transition énergétique et devenir à terme un grand exportateur du combustible vers l’UE.

La salaire minimum augmente de 5% au Maroc

Le Conseil de gouvernement a adopté, jeudi, un décret portant augmentation immédiate du Salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG) et du Salaire minimum agricole garanti (SMAG) en accord avec les négociations menées avec les syndicats.

Les objectifs ambitieux du Maroc pour la culture de dattes

Le Maroc a des objectifs ambitieux pour la culture des dattes. Il entend notamment atteindre une production annuelle de 300 mille tonnes d’ici 2030 et se donne les moyens pour sa concrétisation.

Total annonce un projet à 10,69 milliards de dollars au Maroc

Le PDG de Total Energies, Patrick Pouyanné, a fait part lors de l’Assemblée générale mixte des actionnaires du jeudi 26 mai 2023, d’un projet ambitieux d’énergie renouvelable au Maroc.

Le Maroc arrête de subventionner la pastèque et l’avocat

Afin de faire face au déficit hydrique, le gouvernement marocain a décidé de suspendre les subventions des cultures qui consomment le plus d’eau comme la pastèque, l’avocat et les nouvelles plantations d’agrumes.

L’avocat : l’or vert qui assoiffe le Maroc

La culture de l’avocat nécessite une importante quantité d’eau. Au Maroc, des voix s’élèvent pour appeler à l’interdiction de cette culture, en cette période de sécheresse sévère et de stress hydrique.

Industrie marocaine : l’automobile tire les exportations vers le haut

Les exportations du secteur automobile ont augmenté de 37,4 % à fin juillet 2023 par rapport à la même période de 2022, atteignant près de 82,02 milliards de dirhams (MMDH), selon l’Office des changes.

Les exportations marocaines d’habillement vers l’Europe en forte croissance

Les exportations marocaines d’habillement vers l’Union européenne (UE) connaissent une forte augmentation.