Légumes : l’Allemagne délaisse peu à peu l’Espagne pour le Maroc

9 juin 2023 - 09h40 - Economie - Ecrit par : Bladi.net

L’Allemagne, l’un des principaux marchés d’exportation pour les producteurs de fruits espagnols, se tourne de plus en plus vers le Maroc. Ce retournement de situation inquiète les agriculteurs espagnols qui demandent à leur gouvernement de trouver une solution contre « l’invasion » des produits marocains.

Les importations de tomates marocaines en Allemagne ont augmenté de 73 % depuis 2018. En 2022, l’Espagne a vendu 152 millions de kilos de tomates en Allemagne, soit un total de 348 millions d’euros. Au même moment, le Maroc a vendu 70 millions de kilos à un prix légèrement inférieur à celui des producteurs espagnols. Cette augmentation des ventes de tomates marocaines coïncide avec la baisse des ventes de tomates espagnoles.

A lire : Vente de pastèques en Europe : le Maroc surpasse l’Italie

La situation semble se compliquer pour les producteurs espagnols. Le Maroc envisage de transformer une zone désertique du Sahara en un grand centre de production de tomates et autres fruits, ce qui pourrait représenter une menace pour l’industrie de la tomate espagnole, s’alarme la presse locale.

A lire : Après les tomates, le Maroc « inonde » l’Europe de poivron

En 2022, la tomate marocaine a surpassé la tomate espagnole en termes de ventes avec un total de 558 millions de kilos, contre 513 millions pour l’Espagne. Cette augmentation est due en grande partie à la production intensive de tomates dans le Sahara, où les coûts de production sont beaucoup plus faibles qu’en Espagne, notamment en termes de fiscalité et de salaires.

A lire : Tomate marocaine : le nouveau cauchemar des producteurs français

L’industrie de la fraise de Huelva est également confrontée à une campagne de boycott menée par l’organisation allemande Campact, qui a reçu le soutien du gouvernement espagnol et accuse les producteurs de contribuer à l’assèchement du Parc National de Doñana. Cette campagne a reçu le soutien de plus de 140 000 Allemands et demande à des supermarchés tels que Lidl ou Edeka de ne pas acheter de fraises provenant de cette province espagnole. Cette campagne menace les exportations de fraises de Huelva vers l’Allemagne, qui ont totalisé 71 millions de kilos et 167 millions d’euros en 2022. Pendant ce temps, la fraise marocaine continue de tisser sa toile en Europe avec un record historique en 2022 pour les exportations.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Allemagne - Espagne - Exportations - Alimentation

Aller plus loin

Un Espagnol offre ses pastèques pour dénoncer « l’invasion » marocaine

Un agriculteur de Motril a décidé de donner près de 100 tonnes de pastèques en raison de l’effondrement des prix et de l’invasion de produits marocains.

Les consommateurs britanniques confrontés à la pénurie de tomates marocaines

Les problèmes liés à la production de tomates au Maroc ont entraîné une pénurie au Royaume-Uni. En conséquence, les supermarchés ont du mal à satisfaire la forte demande des...

Les agriculteurs bretons dénoncent « l’invasion » de la tomate marocaine

Une action d’étiquetage a été lancée le vendredi 2 juin 2023 par les producteurs de tomates d’Ille-et-Vilaine et la FDSEA 35, pour dénoncer les tomates importées du Maroc.

Tomate marocaine : le nouveau cauchemar des producteurs français

Face à l’augmentation des importations de tomates marocaines, les producteurs français expriment leur inquiétude et pointent du doigt une concurrence déloyale.

Ces articles devraient vous intéresser :

Charbon encombrant : l’Europe se décharge sur le Maroc

Confrontée à une crise énergétique l’année dernière, l’Europe avait renoué avec l’exploitation du charbon. Aujourd’hui, avec la diminution de la demande en énergie fossile, le vieux continent opte pour l’exportation de grandes quantités de charbon, en...

Le Maroc profite grandement de la forte augmentation des ventes de phosphate

À fin août dernier, les recettes des exportations marocaines de phosphates et de dérivés ont fortement augmenté, atteignant 7,89 milliards de dirhams (MMDH), soit une progression de 67,7% par rapport à un an auparavant.

Maroc : la quête d’autosuffisance en dattes face aux défis climatiques

Le Maroc est le septième producteur mondial de dattes, avec un volume de 170 000 tonnes par an. Toutefois, des défis restent à relever pour le développement de la filière et satisfaire la demande nationale.

Maroc : explosion des exportations de produits alimentaires et maritimes

Les exportations des produits alimentaires agricoles et maritimes ont connu un boom en 2022 pour dépasser les 80 milliards de dirhams (MMDH). Un record.

L’automobile, pilier des exportations marocaines

Le secteur automobile continue de booster les exportations marocaines, avec des ventes atteignant déjà 57 milliards de dirhams lors des cinq premiers mois de cette année.

Maroc : des marchés de gros pour combattre la spéculation

Le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, a annoncé la création de douze nouveaux marchés régionaux de gros, équipés d’installations modernes pour combattre la spéculation alimentaire exacerbant l’inflation. Cette démarche, a-t-il dit, s’inscrit...

Le Maroc, gardien de la sécurité alimentaire mondiale

Le Maroc possède 70 % des réserves mondiales de phosphate, un minerai utilisé pour produire les engrais alimentaires. De quoi faire du royaume un garant de la sécurité alimentaire mondiale.

Les Marocains de France battent des records de transfert

Les Marocains du monde ont transféré au Maroc près de 115,15 milliards de dirhams (MMDH) à fin décembre 2023, soit une hausse de 4 % par rapport à la même période de 2022 (110,72 MMDH), révèle l’Office des changes.

Maroc : l’huile d’olive devient un luxe

Au Maroc, le prix de l’huile d’olive augmente fortement. En cause, la sécheresse et les vagues de grande chaleur qui ont touché la production de ce petit fruit indispensable aux saveurs des mets des Marocains.

Maroc : les prix des fruits et légumes atteignent des sommets

Au Maroc, les prix des fruits et légumes continuent d’augmenter et de peser sur le budget mensuel des Marocains en raison notamment des exportations.