Aïd al-Adha : une tradition en recul chez les Marocains

11 juin 2024 - 17h00 - Maroc - Ecrit par : P. A

Un peu plus de 12% des ménages marocains n’accomplissent pas le rituel du sacrifice pendant l’Aïd al-adha, révèle le Haut-commissariat au plan (HCP) dans le 30ᵉ numéro de sa revue « Les Brefs du Plan ».

D’après les données de l’enquête nationale menée en 2022 sur le niveau de vie des ménages, 12,6 % des ménages marocains n’accomplissent pas le rituel du sacrifice pendant l’Aïd Al-Adha, a indiqué le HCP dans sa publication, notant une augmentation par rapport à l’année 2014 où ce taux était de 4,7 %.

Les citadins et les ménages composés d’une seule personne ont contribué à cette hausse des ménages ne sacrifiant pas à cette tradition. En 2022, 14,3 % de citadins n’ont pas accompli ce rituel contre 5,9 % en 2014. De même, 56,4 % des ménages composés d’une seule personne ne se sont pas adonné à cette pratique en 2022 contre 46,5 % en 2014. Le taux est de 5,5 % pour les ménages composés d’au moins six personnes, contre 0,8 % en 2014.

À lire : Mouton de l’Aïd al-Adha : La fête du sacrifice menacée au Maroc ?

La pratique du rituel du sacrifice pendant l’Aïd al-adha dépend du niveau de vie du ménage et du niveau d’instruction de son chef, relève le HCP, précisant que près de 25,1 % des ménages faisant partie des 10 % les plus aisés n’accomplissent pas ce rituel, contre 7,8 % parmi les 10 % les plus pauvres. Aussi, 20,1 % des ménages dont les chefs ont un niveau d’instruction supérieur n’effectuent pas ce rituel, contre 11,7 % pour les ménages dirigés par une personne non instruite.

En ce qui concerne les animaux utilisés pour le sacrifice, 95,6 % des ménages ont une préférence pour les ovins, 4,3 % pour les caprins et 0,1 % pour les bovins. Les ménages ruraux optent plus pour les caprins (7,4 % contre 2,8 % en milieu urbain). Il en est de même pour les 10 % des ménages les moins aisés (8,5 % contre 2,7 % pour les 10 % des ménages les plus aisés).

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Haut Commissariat au Plan (HCP) - Enquête - Aïd al-Adha 2024

Aller plus loin

Aïd al-Adha : Près de 50 % de Marocains souhaitent l’annulation de la célébration

48 % des Marocains souhaitent l’annulation de la célébration de l’Aïd al-adha cette année. C’est ce que révèle un sondage réalisé par le Centre marocain pour la citoyenneté.

Maroc : L’Aïd al-Adha menacé par le prix du mouton

Au Maroc, la hausse des prix du mouton soulève des inquiétudes quant à la tenue effective de l’Aïd al-adha cette année.

Mouton de l’Aïd al-Adha : La fête du sacrifice menacée au Maroc ?

À l’approche de la célébration de l’Aïd al-adha, de nombreux Marocains s’inquiètent de la hausse continue des prix du mouton pour le sacrifice.

Tanger veut un Aïd al-adha propre

Plus de grillade des têtes de moutons dans les rues, ruelles et routes de Tanger pendant la fête de l’Aïd al-Adha. Telle est la décision prise par la municipalité.

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc s’attend à un retour massif de MRE

Le Maroc règle les derniers détails pour l’accueil des Marocains résidant à l’étranger (MRE) dans le cadre de l’Opération Marhaba 2024. Cette année, les préparatifs ont démarré plus tôt que prévu, la célébration de l’Aïd al-adha oblige.

Aïd al Adha au Maroc : l’appel à l’annulation monte sur les réseaux sociaux

Alors que certains Marocains appellent à l’annulation de la célébration de l’Aïd al-Adha sur les réseaux sociaux, d’autres tiennent au respect de cette tradition religieuse.

Maroc : voici les villes où les prix ont augmenté (et baissé)

Légère hausse des prix à la consommation au Maroc en mai 2024. L’indice des prix à la consommation (IPC) a enregistré une augmentation de 0,4 % par rapport au même mois de l’année dernière, selon les données publiées par le Haut-Commissariat au Plan...

Maroc : la croissance économique s’accélère

Le Maroc a enregistré une croissance économique de 4,1 % au quatrième trimestre 2023, contre 0,7 % au cours de la même période de 2022, révèle le Haut-commissariat au plan (HCP).

La date de l’Aid al adha en France est connue

La date de la fête de l’Aïd al Adha en France est désormais connue. Elle vient d’être dévoilée par le Conseil Théologique Musulman de France (CTMF).

Aïd Al Adha au Maroc : cheptel en baisse, prix en hausse

Alors que l’Aïd Al Adha approche, le ministère de l’Agriculture se prépare à faire face à une possible augmentation des prix des moutons au Maroc. L’offre en ovins et caprins destinés à l’abattage est estimée à 5,6 millions de têtes, un chiffre...

Voici la date de l’Aïd al-Adha 2023 au Maroc

Les calculs astronomiques indiquent que la fête de l’Aïd al-Adha 2023 sera célébrée au Maroc cet été. Quelle date retenir ?

Aïd Al-Adha : combien coûte un mouton importé ?

Le prix du mouton importé serait de l’ordre de 2 850 dirhams et non 700 dirhams, selon une rumeur distillée sur les réseaux sociaux. C’est ce qu’indique la Fédération marocaine des acteurs de la filière élevage (FMAFE).

Maroc : Voici la date de l’Aïd al-Adha 2024

Alors que l’Aïd El Fitr marquant la fin du mois de ramadan, a été fêté il y a un peu moins d’un mois, les Marocains sont fixés sur la date de l’Aïd al-Adha.

MRE : Du changement pour l’opération Marhaba 2024

Contrairement aux années antérieures, l’opération Marhaba marquant le retour des Marocains résidant à l’étranger (MRE) au Maroc va démarrer deux jours avant la date habituelle. La coïncidence avec l’Aïd al-Adha oblige.