Al Boraq parmi les trains les plus rapides du monde

23 mai 2021 - 20h00 - Economie - Ecrit par : S.A

Al Boraq, le TGV marocain, est l’un des trains les plus rapides du monde. C’est ce que révèle la plateforme pluridisciplinaire Statista.

Statista place Al Boraq dans le classement des trains les plus rapides du monde. La plateforme a tenu compte des records du monde de vitesse réalisés par les trains. En 2016, elle a révélé les vitesses commerciales de ces trains. Il ressort que le TGV marocain a réalisé un record de vitesse atteignant 357 km/h. Avec une vitesse commerciale s’élevant à 320 km/h, Al Boraq qui a été inauguré en 2018 relie Casablanca à Tanger en 2h10, au lieu de 4h45 précédemment.

Le TVG marocain a connu un succès commercial en 2019, sa première année d’activité. En tout, 3 millions de voyageurs enregistrés. « Depuis qu’Al Boraq est opérationnel, je ne suis plus attaqué par la presse, j’en conclus donc que ce projet est une réussite qui valait le coup d’attendre », avait déclaré Mohamed Rabie Khlie, directeur général de l’Office national des chemins de fer (ONCF) lors de la présentation du bilan de la première année d’exploitation du TGV.

Avec un record de vitesse de 603 km/h, réalisé en 2015 par SCMaglev/Shinkansen, le Japon est en tête du classement des trains les plus rapides du monde. Il est suivi par la France (Le TGV, 574,8 km/h en 2007), Sanghai (Transrapid Shanghai 501 km/h en 2003), la Chine (CRH380B, 487,3 km/h en 2011), la Corée du Sud (KTX, 421,4 km/h en 2013), l’Allemagne (ICE, 406 km/h en 1988) l’Espagne (AVE, 403,7 km/h en 2006) et l’Italie (Frecciarossa 1000, 393,8 km/h en 2016).

Sujets associés : Transport ferroviaire - TGV - Maroc

Aller plus loin

ONCF : des billets à moins 50% pour les MRE

L’Office national des chemins de fer (ONCF) met en circulation des trains spéciaux à des tarifs très avantageux pour les voyageurs. Cette mesure spéciale, visant à faciliter le...

Le TGV marocain plus écologique

Depuis hier, samedi 1er janvier, le train à grande vitesse marocain,Al Boraq, passe progressivement à l’énergie verte. Il s’agit de substituer la consommation électrique du...

L’ONCF retrouve le sourire

L’Office national des chemins de fer (ONCF) a connu une très belle période d’été avec quelque 10,5 millions de voyageurs transportés. Un record d’affluence, se réjouit l’Office.

Le Maroc dans le top 10 mondial de la vitesse sur le réseau ferré (vidéo)

Grâce à la mise en service de son train à grande vitesse (TGV) « Al Boraq », le Maroc vient d’intégrer le Top 10 mondial de la vitesse sur sur le réseau ferré.

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc veut 800 km de lignes TGV

Le Maroc a l’ambition d’étendre son réseau ferroviaire LGV (Ligne à grande vitesse) à 800 km. La concrétisation de ce souhait nécessitera la bagatelle de 100 milliards de dirhams.

Maroc : une centaine de nouveaux trains à acquérir

L’Office national des chemins de fer (ONCF) a annoncé l’acquisition progressive de 100 nouveaux trains fabriqués localement, et ceci dans les 10 prochaines années.

Maroc : le TGV reliera les aéroports de Casablanca et Rabat

Mohamed Rabie Khlie, Directeur Général de l’Office National des Chemins de Fer (ONCF), a levé le voile sur de nouveaux projets, notamment ceux devant relier les aéroports de Rabat et Casablanca avec des trains à grande vitesse (TGV).

Les aéroports marocains reliés par train

L’aéroport international Ibn Battouta de Tanger sera bientôt relié au réseau ferroviaire, dans le cadre d’un projet qui inclut 15 aéroports internationaux.

Le Maroc va investir de plus de 13,4 MMDH dans le chemin de fer

L’Office national des chemins de fer (ONCF) a prévu un investissement de plus de 13,4 milliards de DH durant la période 2023-2025.

Les travaux du TGV Kénitra-Marrakech lancés

L’Office national des chemins de fer (ONCF) vient de lancer un appel d’offres pour la réalisation des travaux de génie civil de la Ligne à grande vitesse (LGV) reliant Kenitra à Marrakech.

Maroc : Un pas de géant dans le projet de TGV Kenitra-Marrakech

Le gouvernement d’Aziz Akhannouch vient de franchir un pas vers la réalisation de la ligne grande vitesse Kenitra-Marrakech. Prévu dans le plan Rail Maroc 2040, ce projet représente un enjeu stratégique dans la poursuite du développement du réseau de...

Le groupe AKIEM quitte le Maroc à cause du « manque d’attractivité »

Le groupe AKIEM, spécialisé dans la location et la cession de matériel roulant ferroviaire, a décidé de quitter le Maroc, en raison du «  manque d’attractivité  » dans le secteur.

L’ONCF retrouve le sourire

L’Office national des chemins de fer (ONCF) a connu une très belle période d’été avec quelque 10,5 millions de voyageurs transportés. Un record d’affluence, se réjouit l’Office.

Le succès ne se dément pas pour le TGV marocain

Inauguré en 2018, Al Boraq, le Train à grande vitesse marocain, souffle sa quatrième bougie ce mardi 15 novembre. Avec 10 millions de passagers transportés depuis sa mise en service, la grande vitesse affiche un succès remarquable.