Recherche

Alger responsable des violations des droits des prisonniers marocains

© Copyright : DR

23 octobre 2003 - 11h47 - Maroc

Le Maroc rend l’Algérie responsable de "graves violations du droit international" contre les 917 soldats marocains encore détenus à Tindouf (sud-ouest algérien) par le front Polisario, a rapporté l’agence marocaine MAP.

"L’Algérie assume une lourde responsabilité dans la poursuite des graves violations du droit international humanitaire à l’encontre des membres des Forces armées royales détenus sur son territoire", a déclaré devant le parlement le ministre délégué marocain aux Affaires étrangères, Taïeb Fassi Fihri, cité par la Map.

Tindouf est une ville du sud-ouest algérien où le Front Polisario, qui milite pour l’indépendance du Sahara avec le soutien de l’Algérie, détient les prisonniers de guerre marocains.

Taïeb Fassi Fihri a indiqué que ces prisonniers "considérés comme les plus anciens détenus dans le monde, vivent dans des conditions tragiques et souffrent de maladies chroniques en raison des mauvais traitements qu’ils subissent et de leur privation des droits les plus élémentaires".

Rabat réclame régulièrement la libération de ses militaires, presque tous capturés par le Front Polisario pendant la "guerre du sable" dans les années 1975-1980, et condamne les "libérations échelonnées" annoncées périodiquement par le mouvement indépendantiste.

Le Polisario revendique l’indépendance du Sahara, une ancienne colonie annexée en 1975 par le Maroc.

AFP

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact