Recherche

L’appel de Nasser Bourita à Kigali

© Copyright : DR

28 octobre 2021 - 00h20 - Société - Par: G.A

Le ministre marocain des Affaires étrangères a participé à la deuxième réunion ministérielle préparatoire du sommet entre l’Union africaine et l’Union européenne, qui a démarré le 26 octobre à Kigali. Durant son intervention, Nasser Bourita a plaidé pour un partenariat stratégique entre les deux parties.

La seconde réunion ministérielle préparatoire du prochain Sommet Union européenne (UE) – Union africaine (UA) s’est ouverte ce 26 octobre à Kigali. Nasser Bourita est à la tête d’une forte délégation composée de Mohamed Methqal, ambassadeur, directeur général de l’Agence marocaine de coopération internationale (AMCI), Omar Amghar, directeur de l’Union européenne et des processus méditerranéens au ministère des Affaires étrangères, et Redouane Adghoughi, directeur des Affaires européennes.

À lire : Officiel : le Maroc demande sa réintégration dans l’Union Africaine

Lors de cette réunion, les ministres des Affaires étrangères de l’UE et de l’UA devront évaluer les progrès accomplis depuis le cinquième sommet UE-UA et recenser les priorités, perspectives et défis communs à inscrire à l’ordre du jour. Il y a également la riposte face à la pandémie de Covid-19, le renforcement de la résilience, l’investissement dans les transitions écologique et numérique, la paix, la sécurité et la gouvernance mondiale, les migrations et la mobilité, ainsi que la promotion de l’éducation scientifique et le renforcement des compétences.

À lire : Discours du roi Mohammed VI au sommet de l’Union Africaine (vidéo)

Au cours de son intervention, Nasser Bourita a insisté sur une mise à jour stratégique du partenariat. « Notre partenariat ne devrait pas être réduit à adopter des documents et à applaudir des consensus âprement négociés. Mais au contraire, il devrait mesurer le progrès et se féliciter des projets réalisés.

À lire : Le Maroc prend du galon au sein de l’Union africaine

« Depuis 2000, nous avons adopté 3 feuilles de route, mais combien en avons-nous réalisé ? », s’est-il interrogé, estimant que l’action collective tardait encore à se traduire en réalisations tangibles. Pour lui, le prochain sommet prévu en 2022 devrait servir à donner un nouveau souffle au partenariat Afrique-Europe. Raison pour laquelle il a salué la proposition du ministre rwandais des Affaires étrangères, Vincent Biruta, visant la création d’un Comité ministériel restreint de suivi et de mise en œuvre pour assurer des résultats tangibles et une mise en œuvre effective des objectifs. Il a précisé que « le Maroc est disposé à faire partie de ce comité et à abriter sa première réunion ».

Mots clés: Union européenne , Rwanda , Union Africaine (UA) , Nasser Bourita

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - - A Propos - Contact