Appels à la réouverture des frontières marocaines

17 janvier 2022 - 12h40 - Ecrit par : S.A

Après Dr Tayeb Hamdi, médecin et chercheur en systèmes et politiques de santé, c’est au tour d’autres experts d’appeler à la réouverture des frontières marocaines restées fermées jusqu’au 31 janvier 2022 en raison de la propagation rapide du nouveau variant du virus du Covid-19, Omicron.

Les appels à la réouverture des frontières marocaines se multiplient ces derniers jours. Dans une déclaration à Assabah, le professeur Azeddine Ibrahimi, directeur du Laboratoire de biotechnologie de la Faculté de médecine de Rabat et du centre MedBiotech, estime qu’il est temps de rouvrir les frontières, tout en maintenant les mesures de préventions dans les aéroports et autres points frontières, dans le cadre de la politique préventive et anticipative suivie par le Maroc depuis le début de cette épidémie. Certes, cette politique priorise la préservation de la santé publique, mais avec le moins de dégâts possible sur le plan économique, social, éducatif et psychologique alors que la fermeture totale et prolongée des frontières marocaines présente un coût très élevé, fait valoir le spécialiste.

À lire : Un expert appelle le Maroc à rouvrir ses frontières

Aussi, fait-il observer que la fermeture des frontières a été un coup fatal pour le tourisme alors que certains pays de la région, comme l’Égypte et la Turquie, par exemple, ont décidé de maintenir ouvertes leurs frontières et donc bénéficier d’un flux touristique permanent avec toutes les retombées économiques que cela suppose. Selon ce membre de la commission scientifique, l’entrée des touristes, qui répondent aux conditions de santé requises, ne présente aucun risque pour la situation épidémiologique actuelle du royaume. « Au contraire, cela permettrait même de ressusciter un secteur touristique agonisant », assure-t-il, ajoutant que la décision de fermer les frontières était judicieuse, mais n’est plus profitable au Maroc. Que ça soit sur le plan sanitaire, épidémiologique, ou encore sur les plans économique et social, cette décision n’est pas non plus bonne pour l’image du royaume, estime le spécialiste.

À lire : Covid-19 au Maroc : le pic des contaminations atteint fin janvier

Taieb Himdi, médecin et spécialiste des politiques de santé abonde dans le même sens. Selon lui, les touristes et les MRE, qui possèdent un pass vaccinal et/ou peuvent produire un certificat attestant le dépistage négatif du virus avant d’entrer au Maroc présentent nettement moins de risques qu’un citoyen qui n’est pas complètement vacciné et qui foule aux pieds les mesures barrières. Au regard de la « situation actuelle de la propagation du virus dans le royaume, l’ouverture des frontières et l’entrée au Maroc des étrangers et des MRE répondant aux conditions sanitaires requises, ne présente pas un risque élevé pour la situation sanitaire », assure-t-il.

Tags : Coronavirus au Maroc (Covid-19) - Tourisme - Santé

Aller plus loin

27 % des Marocains désapprouvent la fermeture des frontières

Que pensent les Marocains de la fermeture des frontières décidée par les autorités dans le cadre de la lutte contre les effets de la pandémie du Covid-19. C’est le sujet d’une...

Pressions sur Khalid Aït Taleb pour ouvrir les frontières

À quelques jours de la date d’expiration de la fermeture des frontières, le flou persiste au sujet de la prolongation ou non de cette mesure. Les regards sont tournés vers le...

Covid-19 au Maroc : le pic des contaminations atteint fin janvier

La lutte contre la propagation du Covid-19 a permis au Maroc d’augmenter ses capacités en matière d’infrastructures médicales, a affirmé le ministre marocain de la santé Khalid Aït...

Covid-19 au Maroc : la baisse des cas positifs se poursuit

Les cas d’infection au Covid-19 ont baissé de 52 % pendant les deux dernières semaines au Maroc. « Néanmoins, des nombres et des taux élevés de cas critiques et de décès continuent...

Nous vous recommandons

A Kénitra, on a entendu la voix d’une personne enterrée depuis une semaine

Une rumeur a enflé autour de la mort d’un individu enterré il y a quelques jours dans un cimetière à Kénitra et qui serait revenu à la vie. Une enquête a été ouverte.

Le Maroc va frôler les 50 degrés

Plusieurs provinces du Maroc vont connaître une nouvelle vague de chaleur lundi et mardi, avec des températures pouvant frôler 50 °C, avertit la Direction générale de la météorologie (DGM).

Vers la liquidation des filiales marocaines du groupe Fram ?

Après sept ans de gestion du cas marocain, le groupe Fram risque de liquider ses filiales marocaines. Une réunion est prévue en ce sens à la fin du mois de juin à Toulouse.

Annulation de Marhaba : les entreprises affectées vont être aidées

Le parlement d’Andalousie demande au gouvernement espagnol d’apporter une aide financière à tous les secteurs touchés par l’annulation, pour la deuxième année consécutive, de l’Opération Marhaba.

Maroc : 100 milliards de dirhams pour les lignes TGV

Le Maroc est en quête de financement pour lancer deux nouvelles lignes ferroviaires à grande vitesse. Son ambition, c’est de construire 1 300 kilomètres de nouvelles lignes à grande vitesse d’ici...

Marrakech : un cavalier marocain sauvé de justesse par une touriste israélienne (vidéo)

Un cavalier marocain a été secouru par une touriste israélienne qui assistait à un spectacle de Tbourida (fantasia) à Marrakech. Il venait de faire une chute accidentelle qui aurait pu lui coûter la...

La mer d’Alboran, au large du Maroc, suscite l’inquiétude des scientifiques

Le livre « Mer d’Alborán : Écosystèmes et ressources marines » a été présenté au public lundi. Publié aux éditions Springer et réalisé avec la coordination de l’Institut espagnol d’océanographie (IEO), il contient toutes les informations scientifiques les plus...

Reprise des relations : le Maroc attend la position de l’Espagne sur le Sahara

Le Maroc attend que l’Espagne affiche clairement sa position sur certains sujets prioritaires pour le royaume comme le Sahara, avant toute reprise des relations diplomatiques.

Israël fait l’éloge du roi Mohammed VI

Yaïr Lapid, ministre israélien des Affaires étrangères est en visite au Maroc ce mercredi et jeudi, où il procédera à l’inauguration de la mission diplomatique israélienne. Dans un message, il a salué le roi Mohammed VI pour « son courage et sa hauteur...

L’erreur que les Espagnols ne pardonnent pas au Maroc

Le Roi Mohammed VI a convié jeudi le président Pedro Sanchez, en visite d’État à Rabat, à un iftar (repas de rupture du jeûne) dans son palais. Le protocole du Maroc a commis une erreur diplomatique lors de cette rencontre en disposant le drapeau espagnol à...