Recherche

Covid-19 au Maroc : le pic des contaminations atteint fin janvier

© Copyright : DR

15 janvier 2022 - 07h20 - Maroc - Par: G.A

La lutte contre la propagation du Covid-19 a permis au Maroc d’augmenter ses capacités en matière d’infrastructures médicales, a affirmé le ministre marocain de la santé Khalid Aït Taleb.

Le Maroc est ainsi passé de « 685 à 5258 lits de réanimation et de 22 000 à 28 000 lits hospitaliers », a-t-il déclaré dans une interview accordée à Jeune Afrique. En ce qui concerne le nouveau variant Omicron, Khalid Aït Taleb a souligné que la capacité hospitalière occupée à 5,80 % des lits en réanimation, pourrait augmenter avec la multiplication des cas de contamination. « Le pic devrait être atteint aux alentours de la fin du mois de janvier et début février ».

À lire : Maroc : ces villes où le variant Omicron flambe déjà

Même si tout au long de son intervention, le ministre s’est voulu rassurant sur les indicateurs dont dispose le Maroc, il a souligné que le système sanitaire au Maroc fait face à certaines difficultés en matière de ressources humaines : pénuries de médecins et d’infirmiers, et le niveau d’épuisement du personnel.

À lire : Omicron : les services d’urgences débordés à Casablanca

Le ministre de la Santé a également abordé la question liée à la gestion de la campagne de vaccination, en plaidant pour une souveraineté sanitaire nationale pouvant permettre au Maroc de fabriquer ses propres vaccins. « Si nos capacités venaient à excéder les besoins nationaux, nous aiderions les pays voisins et du continent », a promis Khalid Aït Taleb.

Mots clés: Coronavirus au Maroc (Covid-19) , Vaccin anti-Covid-19 , Khalid Aït Taleb , Jeune Afrique , Ministère de la Santé

Bladi.net

Bladi.net - 2022 - - A Propos - Contact