Armée de l’air : quand le Maroc concurrence l’Algérie

8 janvier 2022 - 15h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

Le Maroc a réceptionné en décembre dernier le premier lot du système chinois de défense anti-aérienne FD-2000B commandé en 2017. De quoi concurrencer l’Algérie, protectrice du mouvement indépendantiste, Polisario, qui a coupé les ponts avec le royaume notamment en raison du différend sur le Sahara, et s’est doté d’un dispositif comparable auprès de la Russie.

Premier lot sur les quatre commandés à la Chine en 2017, le système chinois de défense anti-aérienne FD-2000B est d’une capacité de 250 km. Il a été installé sur une partie de la base militaire de Sidi Yahya al-Gharb situé à 60 km de Rabat sur une superficie de 42 000 m². Selon les experts, seule une partie de cette base se prépare à devenir un centre stratégique de la défense aérienne longue et moyenne portée.

À lire : L’Algérie craint de perdre la guerre contre le Maroc

La même base accueillera des missiles à moyenne portée comme le Sky Dragon chinois qui ont en une portée de 50 km, des hélicoptères Apache de Boeing utilisés par Washington en Afghanistan et en Irak et les missiles Patriot dont la livraison est attendue.

À lire : Maroc-Algérie : la course à l’armement

Le Maroc renforce ainsi son armement face à l’Algérie qui n’écarte pas la possibilité de lui déclarer la guerre. « L’Algérie ne veut pas la guerre avec le Maroc, mais elle est prête à la faire », croyait savoir le journal L’Opinion dans certains milieux proches de l’armée algérienne. « S’il faut la faire, c’est aujourd’hui, car nous sommes militairement supérieurs à tous les niveaux et ce ne sera peut-être plus le cas dans quelques années », reconnaissait une autre source.

Sujets associés : Algérie - Défense - Armement

Aller plus loin

L’Algérie craint de perdre la guerre contre le Maroc

Les tensions se sont intensifiées entre le Maroc et l’Algérie, et ont atteint un point de non-retour avec notamment la rupture des relations diplomatiques entre les deux pays,...

Maroc-Algérie : la course à l’armement

La crise entre le Maroc et l’Algérie prend des tournures inquiétantes. Les deux voisins et puissances du Maghreb se livrent à une course à l’armement, notamment dans...

L’Algérie veut acquérir le drone chinois CH-5 Rainbow pour contrer le Maroc

La course à l’armement se poursuit entre le Maroc et l’Algérie qui a engagé récemment des négociations avec la Chine pour l’acquisition de drones de combat CH-5 Rainbow.

Maroc-Algérie : guerre des drones

L’Algérie vient de faire l’acquisition d’une douzaine de drones de combat CH-5 Rainbow auprès de la Chine. De quoi préparer une nouvelle riposte en cas de conflit avec le Maroc.

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Polisario craint les drones marocains

Le Polisario se plaint de l’utilisation par le Maroc de drones chinois contre ses milices dans le Sahara.

La fabrication de drones militaires devient réalité au Maroc

Le Maroc a démarré les activités industrielles de défense, notamment la fabrication de drones équipés de matériel d’observation, de surveillance et d’armement.

Que retenir de la visite de l’inspecteur de l’Artillerie des FAR en Israël ?

Le général de division Mohamed Benawali, inspecteur de l’Artillerie des Forces armées royales (FAR), s’est récemment rendu en Israël. Cette visite de travail s’inscrit dans le cadre du renforcement des relations de coopération militaire entre les FAR...

Le Maroc va réceptionner ses premiers hélicoptères H135

Le Maroc va bientôt doter son armée de l’air de cinq hélicoptères H135 qui remplaceront l’AB206 pour la formation des pilotes dans les missions de transport, de recherche et de sauvetage.

Comment le Maroc et Israël renforcent leur coopération militaire

Depuis la normalisation de leurs relations en décembre 2020, le Maroc et Israël travaillent à renforcer leur coopération militaire au grand dam de l’Algérie, qui craint pour sa sécurité.

Budget record pour l’armée marocaine

Le Maroc va allouer près de 12,1 milliards de dollars au ministère de la Défense en 2024. Ce montant servira entre autres à l’acquisition d’armes et d’équipements militaires.

Port d’armes : le Maroc durcit son arsenal juridique

Le gouvernement fait du contrôle des armes à feu une priorité. Dans ce sens, il a adopté un projet de loi pour répondre aux défis actuels et aux mutations sociales et technologiques. Ce projet est déjà sur la table du Parlement.

Espagne : Navantia démarre la construction du patrouilleur marocain

Les chantiers navals de Navantia, situés à Puerto Real et San Fernando, ont lancé lundi la construction d’un navire spécialisé pour la Marine espagnole, le “Poséidon”, ainsi que d’un patrouilleur hauturier destiné à la Marine Royale Marocaine.

Le Maroc investit massivement dans sa défense et son industrie militaire

Le budget du ministère marocain de la Défense nationale devrait atteindre 124,7 milliards de dirhams l’année prochaine, selon le Projet de loi de finances (PLF) 2024. Un budget en hausse d’environ 5 milliards de dirhams par rapport à 2023.

Les militaires marocains s’imprègnent des capacités technologiques de l’armée israélienne

Les militaires marocains participant à la Conférence internationale Innovation et Défense organisée en Israël ont été entretenus sur les nouvelles capacités technologiques de l’armée israélienne.