Le Maroc, une puissance militaire montante de la région

1er janvier 2022 - 15h40 - Maroc - Ecrit par : S.A

Le Maroc a acquis des drones turcs, israéliens, chinois et s’apprête à acquérir des drones américains pour non seulement renforcer son système de défense aérien mais également dissuader les velléités de l’Algérie et du mouvement indépendantiste, le Polisario. Progressivement, le royaume devient ainsi une puissance militaire montante de la région.

Si le recours aux drones militaires n’est pas nouveau au Maroc, cette stratégie militaire s’est renforcée au cours de ces dernières années. Après les drones israéliens, le Maroc a acquis 13 drones turcs Bayraktar TB2, en a réceptionné six autres courant décembre, devra recevoir un deuxième lot de six drones en 2022, prévoit d’en acquérir auprès des États-Unis et de créer une industrie à vocation exportatrice « dans le cadre de la modernisation de l’arsenal des FAR afin de se préparer à faire face à tout danger et aux récentes hostilités ». « Le Maroc est le premier pays de la région à avoir introduit un drone militaire dans son arsenal dans la seconde moitié des années 1980, rappelle à TelQuel Abdelhamid Harifi, chercheur sur les questions de défense. Depuis l’expérience de la Guerre du Sahara (1975-1991, NDLR), l’intérêt accordé par le Maroc aux drones n’a cessé de prendre de l’ampleur, car cet outil très efficace permet d’épargner des vies humaines et de limiter les pertes de matériels militaires. »

À lire : Pourquoi l’armée marocaine a recours aux drones

L’intérêt du Maroc pour les drones se justifie par leur efficacité, ces appareils ayant fait leurs preuves dans la guerre du Haut Karabakh entre l’Azerbaïdjan et l’Arménie. Cet intérêt réside aussi dans les capacités ISR (intelligence, surveillance et reconnaissance), mais aussi d’attaques contre des cibles terrestres et maritimes ou pour réduire les systèmes de défense anti-aériens ennemis, commente Nizar Derdabi, analyste en stratégie internationale, défense et sécurité. Selon lui, les FAR ont intégré le fait que le drone est l’arme de rupture par excellence dans les conflits futurs. « Ainsi, dans la même démarche anticipative qui avait permis au Maroc de se doter de satellites de surveillance en toute confidentialité, le commandement des FAR a investi sur des armes et technologies militaires avancées telles que les drones bien avant les autres forces armées de la région. Ce qui leur procure un avantage tactique et stratégique déterminant », ajoute Nizar Derdabi.

À lire : Achat de drones turcs et israéliens : le Maroc prêt à contrer toute attaque algérienne

Le recours du Maroc aux drones militaires se justifie par ailleurs par la nécessité de dissuader les velléités du Polisario et de l’Algérie. Cette dernière a d’ailleurs déployé de missiles à la frontière avec le royaume. « Aux frontières du Maroc, nous avons un pays très bien équipé avec des missiles S-300, S-350E et, bientôt, des S-400 en provenance de Russie, mais aussi en systèmes de défense anti-aérienne avec des Pantsir-S1/SM, Buk-M2 et Tor-M2 », liste Abdelhamid Harifi. « Cela peut présenter une menace contre notre aviation dans l’hypothèse de la création d’une zone d’interdiction. Pour contrer une attaque algérienne, le Maroc doit s’équiper de moyens adéquats pour faire face à cette défense et se doter de moyens pour empêcher d’activer leur système de dissuasion ou les brouiller dans le cas où ces systèmes seraient activés », ajoute l’expert dans le domaine militaire.

Avec sa nouvelle stratégie militaire, le royaume devient progressivement une puissance militaire montante de la région.

Sujets associés : Algérie - Israël - Chine - Polisario - Défense - Armement - Turquie - Acquisition

Aller plus loin

Maroc-Algérie : la course à l’armement

La crise entre le Maroc et l’Algérie prend des tournures inquiétantes. Les deux voisins et puissances du Maghreb se livrent à une course à l’armement, notamment dans...

L’Algérie tente de préserver sa supériorité militaire face au Maroc

Le gouvernement algérien essaie de manifester son soutien à la Palestine et de renforcer ses relations avec la Russie et l’Iran, après la signature de l’accord de coopération...

Pourquoi l’armée marocaine a recours aux drones

Emmanuel Dupuy, président de l’Institut prospective et sécurité en Europe (IPSE) estime que les Forces armées royales (FAR) ont de plus en plus recours aux drones, notamment...

Maroc : construction d’une usine de maintenance d’avions militaires

En coopération avec la société aérospatiale belge Blue Berry et l’Américain Lockheed Martin, une usine militaire sera construite au Maroc en vue de renforcer son industrie de...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc menace le Polisario en cas d’utilisation de drones

Le Maroc, par la voix de son représentant permanent auprès de l’ONU Omar Hilale, a prévenu l’organisation dirigée par Antonio Gutteres de la reprise du contrôle de toutes les zones situées à l’extérieur du mur et d’une réaction militaire appropriée au...

Le Maroc équipe ses avions F-16 d’un blindage de pointe

Le Maroc a acquis un blindage de pointe auprès de la société américaine L3Harris Technologies spécialisée dans le matériel militaire de surveillance, les armes à énergie dirigée, la guerre électronique, pour ses avions F-16.

Le rail marocain au cœur d’une rivalité internationale

Les géants mondiaux du ferroviaire vont se livrer une rude concurrence pour le mégacontrat de l’Office National des Chemins de Fer (ONCF). Celui-ci a lancé un appel à concurrence pour acquérir 168 nouveaux trains, dont 18 trains à grande vitesse.

Le Maroc aurait réceptionné des drones SpyX israéliens

Les Forces armées royales (FAR) marocaines auraient réceptionné un lot de drones suicides SpyX développés par la société israélienne BlueBird Aero System.

Le Maroc va réceptionner ses premiers hélicoptères H135

Le Maroc va bientôt doter son armée de l’air de cinq hélicoptères H135 qui remplaceront l’AB206 pour la formation des pilotes dans les missions de transport, de recherche et de sauvetage.

Les F-16 Viper de Lockheed Martin bientôt en action au Maroc

Les 25 avions de combat américains F-16 VIPER fabriqués par le groupe américain Lockheed Martin sont en passe d’être livrés au Maroc.

Comment le Maroc et Israël renforcent leur coopération militaire

Depuis la normalisation de leurs relations en décembre 2020, le Maroc et Israël travaillent à renforcer leur coopération militaire au grand dam de l’Algérie, qui craint pour sa sécurité.

Espagne : Navantia démarre la construction du patrouilleur marocain

Les chantiers navals de Navantia, situés à Puerto Real et San Fernando, ont lancé lundi la construction d’un navire spécialisé pour la Marine espagnole, le “Poséidon”, ainsi que d’un patrouilleur hauturier destiné à la Marine Royale Marocaine.

Le Maroc établit une nouvelle zone militaire au Nord

Le Maroc va se doter d’une nouvelle zone militaire dans le nord du pays. De quoi quadriller davantage le territoire national.

L’Espagne tire un trait sur le Sahara occidental

Le ministère espagnol des Affaires étrangères, sous la houlette de José Manuel Albares, a retiré de son site internet une section consacrée au Maghreb et au Moyen-Orient. Auparavant, cette partie incluait l’engagement de l’Espagne pour...