Artcurial Maroc : grand succès pour les ventes « d’un Hiver marocain »

14 janvier 2021 - 09h30 - France - Ecrit par : J.K

La session de ventes « Un Hiver marocain » organisée à l’hôtel La Mamounia à Marrakech en duplex avec Paris, par Artcurial Maroc, a enregistré une grande performance. La session s’est ainsi soldée par 34 millions MAD (MDH) /3,17 M€ frais inclus, fait savoir Artcurial dans un communiqué.

Divisée en trois chapitres consacrés à Majorelle et ses contemporains, à l’Art moderne & contemporain marocain & international et à l’Art contemporain africain, la cinquième édition de cet évènement tenue à huis clos dans le ballroom de l’hôtel La Mamounia, a été un vrai succès. Pour le Directeur Artcurial Maroc, Olivier Berman, le succès de cet événement, en dépit de la crise sanitaire, démontre l’importance du choix d’Artcurial d’installer une filiale au Maroc en novembre 2019 et de participer à donner la visibilité internationale au marché de l’art dans la « ville rouge », Marrakech, capitale touristique et culturelle et plaque tournante de l’art en Afrique.

Pour le directeur du département Art Contemporain Africain d’Artcurial, Christophe Person, « le résultat de la vente d’art africain a doublé nos estimations basses ». « Sous le marteau de Maître Arnaux Oliveux, entouré d’une dizaine de collaborateurs de la Maison, ces vacations totalisent 34,7 MDH / 3,17 M€ frais inclus. Près de 300 clients provenant de dix-sept pays d’Europe, d’Afrique, du Moyen-Orient et d’Asie se sont affrontés au téléphone, sur ordre d’achat et sur internet, grâce à la plateforme Artcurial Live Bid », souligne le communiqué.

Les deux premières ventes consacrées à Majorelle et ses contemporains et à l’Art moderne & contemporain marocain & international s’étaient soldées en 28,1 MDH/ 2,56 M€ frais inclus pour 106 lots. Concernant le chapitre dédié à l’Art moderne & contemporain marocain & international, la meilleure enchère a été accordée à l’huile sur la toile Valliere, vendue à 1,5 MDH/ 137 000 € frais inclus. Sans oublier que les quatre œuvres de Mohamed Melehi, fondateur d’Art contemporain marocain décédé en octobre dernier, ont suscité de très belles enchères. Pour le chapitre dédié à l’Art contemporain africain, il a totalisé 6,6 MDH/ 602 000 € frais inclus, soit le double de son estimation.

Il faut noter que pour cette cinquième édition, 75 % des acheteurs sont des Marocains, a signalé Olivier Berman, leur donnant rendez-vous à fin avril pour Made in Morocco, dédié aux arts décoratifs marocains et une session dédiée aux tableaux orientalistes et modernes.

Sujets associés : France - Marrakech - Peinture - Salon - Internet

Aller plus loin

«  Scene at Marrakech  » de Winston Churchill aux enchères

Plus de cinquante ans après son décès, une toile de Sir Winston Churchill, ancien premier ministre britannique, sera proposée aux enchères. Le tableau est dénommé « Scene at...

Artcurial Maroc ouvre ses portes à Marrakech

La première maison française de ventes aux enchères, Artcurial, a annoncé mercredi l’ouverture d’une filiale au Maroc. Elle sera exclusivement consacrée à la vente de tableaux...

Voici le tableau le plus cher de l’histoire du Maroc

La célèbre toile du peintre français, Étienne Dinet, intitulée "le fils d’un Saint M’rabeth", a été attribuée à 13 119 000 dirhams, soit 1,2 million d’euros, lors de la vente...

Le précieux cadeau envoyé par le roi Mohammed VI à un peintre cubain

Le roi Mohammed VI a offert un précieux cadeau au peintre cubain, Michel Mirabal. Très touché par ce geste, l’artiste conceptuel a publié un message de remerciements sur son...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc doit-il s’inquiéter pour le sabotage des câbles sous-marins ?

Après le sabotage des gazoducs Nord Stream 1 et 2, le Maroc doit-il craindre celui des câbles sous-marins utilisés pour l’Internet ou l’électricité ?

Le Maroc s’oriente vers une administration sans papier avec une nouvelle plateforme numérique

Le ministère délégué chargé de la Transition numérique entend développer une plateforme dénommée « le compte numérique de l’usager » pour améliorer la qualité des services de l’administration aux usagers.

Les travaux du câble sous-marin « Medusa » traversant le Maroc, bientôt lancés

La construction de « Medusa », le câble sous-marin devant relier l’Afrique du Nord au sud de l’Europe en passant par le Maroc, va bientôt démarrer. Il vise à favoriser la connectivité dans la région.

AliExpress et Shein : la douane marocaine mène la vie dure aux acheteurs

Malgré la suppression de l’exonération des frais de douane sur les transactions d’une valeur inférieure à 1 250 DH, les Marocains n’ont pas arrêté de faire des achats en ligne à l’international, notamment sur les sites chinois (AliExpress et Shein)....

Bonne nouvelle pour les automobilistes marocains

La Direction Générale des Impôts (DGI) vient de faire une fleur aux automobilistes marocains en ce qui concerne la Taxe Spéciale Annuelle sur les Véhicules (TSAV).

Des influenceurs marocains impliqués dans des achats immobiliers illégaux à l’étranger

L’Office des changes a découvert que des influenceurs et créateurs de contenu sur Internet ont des propriétés non déclarées à l’étranger et violent les textes régissant le change.

Office des changes au Maroc : du nouveau pour l’e-commerce

Les jeunes entreprises innovantes en nouvelles technologies ont désormais une dotation commerce électronique plafonnée à un million de dirhams par année civile, selon la version 2024 de l’Instruction générale des opérations de change (IGOC).