Le Maroc attire un nouveau géant chinois de la batterie électrique

28 mars 2024 - 07h00 - Maroc - Ecrit par : A.P

Le géant chinois Gotion High-Tech construira finalement son usine marocaine de fabrication de batteries pour véhicules électriques à Atlantic Free Zone, la zone franche de la ville de Kenitra dédiée au secteur automobile, plutôt que dans la commune de Bouknadel, dans la région de Rabat-Salé-Kénitra,

Le nouveau site retenu est situé non loin de l’usine de Stellantis, ce qui témoigne de la volonté de Gotion High-Tech de se rapprocher de ses clients potentiels. Le groupe chinois a également choisi de s’installer à Atlantic Free Zone en vue de tirer profit du futur port de Kenitra Atlantique dont la mise en service est prévue pour 2030, fait savoir Challenge.

À lire : Du nouveau pour l’usine géante de batteries au Maroc

Le constructeur automobile allemand Volkswagen participera au capital de la future filiale marocaine de Gotion High-Tech à hauteur de 40 %. L’implantation de cette gigafactory devrait coûter 65 milliards de dirhams, ce qui représente le plus important investissement industriel étranger au Maroc après celui de Renault à Tanger.

À lire : Le Maroc, nouvel eldorado des batteries de voiture électrique ?

Fin mai dernier, le géant chinois avait signé avec l’Agence marocaine de développement des investissements et des exportations (AMDIE) un mémorandum d’entente portant sur la construction d’une usine de batteries pour véhicules électriques. Elle devrait être opérationnelle dès le deuxième semestre 2026.

Gotion High-Tech, coté à la bourse de Shenzhen, a réalisé en 2023 un chiffre d’affaires d’environ 30 milliards de Yuans (plus de 40 milliards de dirhams).

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Automobile - Chine - Kenitra

Aller plus loin

Du nouveau pour l’usine géante de batteries au Maroc

Le gouvernement marocain vient de signer un mémorandum d’entente avec le groupe sino-européen Gotion High-Tech pour la réalisation d’un projet de mise en place d’un écosystème...

BYD dit non au Maroc : l’usine de batteries électriques de Tanger Tech abandonnée

Le groupe chinois BYD, leader mondial de véhicules électriques, vient de renoncer à son projet d’implantation d’une usine de batteries électriques à Tanger Tech. En cause, la...

Batteries électriques : le Maroc en passe de devenir une puissance mondiale

Le Maroc pourrait devenir un producteur mondial de cathodes. Des géants chinois spécialisés dans la production de cathodes ont annoncé des investissements de plus de 700...

Le Maroc, nouvel eldorado des batteries de voiture électrique ?

Le Maroc se donne les moyens pour devenir le prochain hub pour la batterie électrique. Il mise également sur l’expertise de Rachid Yazami, le scientifique marocain qui a inventé...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc, nouvel eldorado des batteries de voiture électrique ?

Le Maroc se donne les moyens pour devenir le prochain hub pour la batterie électrique. Il mise également sur l’expertise de Rachid Yazami, le scientifique marocain qui a inventé l’anode graphite pour les batteries lithium-ion.

Les Marocains plébiscitent encore Dacia

Le Maroc a vendu 12 084 voitures neuves à fin janvier 2024, ce qui représente une hausse de 6,63 % par rapport à la même période de l’année précédente, selon les données actualisées de l’Association des importateurs de véhicules au Maroc (AIVAM).

Du nouveau pour la NamX, la voiture à hydrogène créé par un Marocain

Le constructeur franco-marocain NamX dirigé par le Marocain Faouzi Annajah, en collaboration avec le carrossier italien Pininfarina, a dévoilé la technologie qu’il utilisera pour son NamX Huv, un nouveau véhicule à hydrogène révolutionnaire.

Le Français Faurecia va créer 1400 nouveaux emplois au Maroc

L’entreprise française Faurecia, spécialisée dans la fabrication d’équipements automobiles, va renforcer sa présence au Maroc, à travers la création d’une nouvelle usine à Salé. Dans ce sens, un protocole d’accord a été signé entre le groupe et l’État.

Industrie marocaine : l’automobile tire les exportations vers le haut

Les exportations du secteur automobile ont augmenté de 37,4 % à fin juillet 2023 par rapport à la même période de 2022, atteignant près de 82,02 milliards de dirhams (MMDH), selon l’Office des changes.

La voiture NEO « Made in Morocco » bientôt sur le marché

Le Maroc procèdera bientôt au lancement de NEO, la toute première voiture conçue et produite sur le sol marocain. Le véhicule a déjà validé les tests statiques et dynamiques au Maroc et à l’étranger. Le processus de son homologation est en cours.

Au Maroc, Porsche ne connaît pas la crise

Selon les récentes statistiques de l’Association des importateurs de véhicules au Maroc (AIVAM), les ventes de voitures neuves au Maroc ont connu un recul de 2,83 %, s’établissant à 130 214 unités durant les dix premiers mois de 2023. Toutefois, les...

La Reborn Renault 4 s’inspire du 4L Trophy marocain

La Reborn Renault 4, qui sera dévoilée au Mondial de l’Automobile de Paris prévu la semaine prochaine, a trouvé son inspiration au Maroc.

Maroc : Une année record pour l’industrie automobile

L’année 2023 a été exceptionnelle pour l’industrie automobile au Maroc, affichant une hausse des ventes de 30,5 % et atteignant 116,38 milliards de dirhams à fin octobre.

Dacia, leader du marché automobile marocain, Renault et Hyundai en embuscade

Le marché automobile marocain a connu un début d’année 2024 en demi-teinte, avec une croissance encourageante en janvier suivie d’une baisse inattendue en février.