Condamné pour avoir foncé sur deux musulmanes près de la mosquée de Belfort

25 juin 2021 - 14h40 - France - Ecrit par : S.A

Devant le tribunal judiciaire de Belfort, un homme de 41 ans a écopé de sept mois de prison ferme pour avoir foncé sur deux femmes musulmanes, près de la grande mosquée des Glacis. Il avait aussi tenu des propos racistes envers l’Islam et les musulmans.

Encore un acte islamophobe. Un Belfortain a foncé avec sa voiture, le 13 juin dernier, sur deux femmes de confession musulmane à proximité de la grande mosquée des Glacis, rapporte L’Est Républicain. Elles avaient dû se réfugier dans le passage souterrain, proche de la grande mosquée. Mercredi, le mis en cause comparaissait devant le tribunal judiciaire de Belfort. À la barre, il a nié les faits, affirmant avoir perdu le contrôle de son véhicule après une altercation avec un homme. « Je mangeais un hamburger près de la mosquée, a-t-il expliqué. […] J’ai indiqué que je n’aimais pas l’islam, car cette religion me fait peur. Je ne suis pas raciste ». Des déclarations accompagnées de « propos offensants et à caractère raciste à l’égard des musulmans et de leur religion ».

À lire : Espagne : un homme condamné à de la prison ferme pour racisme envers un Marocain

« Après mes propos […] un homme qui passait par là en compagnie de sa femme, m’a menacé. C’est sa femme qui l’a retenue. Puis un deuxième homme est arrivé et a menacé de me frapper en compagnie de ses frères. Sous l’effet de la peur, je suis remonté dans ma voiture. Puis j’en ai perdu le contrôle », a raconté le prévenu. Seulement, la diffusion d’un enregistrement d’une caméra de vidéosurveillance durant l’audience a confondu le quadragénaire. Dans cette vidéo, on le voit monter tranquillement dans sa voiture. On ne voit aucune image sur l’altercation.

« Mon client a bifurqué à dix mètres des parties civiles, plaide l’avocate de la défense, Madeline Legrand. Il n’y avait aucun risque qu’il les heurte. De plus, le tribunal n’est pas saisi pour le contexte et les injures racistes. » Selon la substitut du procureur, Caroline Roda, l’intention de foncer sur ces deux femmes ne fait l’ombre d’aucun doute. « Ce genre de faits à proximité d’un lieu de culte peut générer un sentiment de peur », explique-t-elle. Elle a demandé dix-huit mois d’emprisonnement dont six mois avec un sursis probatoire durant deux ans, une révocation d’une peine avec sursis d’un mois prononcée le 10 mars 2017.

À lire : Victime d’une agression raciste, Adil Sefriou est condamné par la justice

Le verdict est tombé : le Belfortain a été condamné à 12 mois d’emprisonnement dont six mois avec un sursis probatoire durant 2 ans et à une révocation d’une peine d’un mois de prison avec sursis probatoire, pour des faits de violence avec usage d’arme par destination. Le tribunal lui a aussi interdit de paraître aux abords des mosquées de Belfort et a confisqué sa voiture. Le prévenu a également fait l’objet d’un mandat de dépôt.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Religion - Racisme - Prison - Islam

Aller plus loin

Miss Raisa, rappeuse et voilée (vidéo)

Miss Raïssa, une jeune Marocaine résidant en Espagne, a rappé sur la scène de « Got Talent » pour dénoncer la discrimination dont elle et de nombreuses autres femmes musulmanes...

Au Canada, un automobiliste fonce sur une famille musulmane, 4 morts

Quatre membres d’une même famille ont été tués dans une attaque «  préméditée  » à un carrefour de London, une ville de l’Ontario. Le suspect, un homme de 20 ans, a été arrêté...

Le Havre : arrestation d’un néo-nazi qui projetait un attentat contre une mosquée

Les policiers de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) ont interpelé un néo-nazi de 19 ans, à son domicile, dans l’agglomération du Havre (Seine-Maritime)....

Acte islamophobe à la mosquée d’Albertville

Une autre mosquée en France a été touchée par un acte criminel et islamophobe. Cette fois-ci c’est un incendie provoqué par un individu non identifié qui a consumé dans la nuit...

Ces articles devraient vous intéresser :

Ramadan : Un mois de spiritualité… et de bagarres ?

Le Ramadan, mois sacré pour les musulmans, est synonyme de spiritualité et de partage. Mais au Maroc, il prend également une tournure plus sombre avec l’apparition d’un phénomène bien connu : la “Tramdena”. Ce terme désigne l’irritabilité et...

Un lycée français au Maroc accusé d’intolérance religieuse

Le lycée Lyautey est au cœur d’une polémique après que plusieurs médias marocains ont publié qu’une employée de l’établissement aurait été empêchée d’y accomplir la prière. La direction du centre éducatif dément cette rumeur qu’elle juge « inconcevable ».

Ramadan 2023 : le Maroc va envoyer 400 prédicateurs à l’étranger, surtout en Europe

Interpelé sur « l’encadrement religieux des MRE », le ministre des Habous et des Affaires islamiques, Ahmed Toufiq, a déclaré que le gouvernement a pris ses dispositions pour que durant le mois de ramadan, cette opération ait finalement lieu après...

Ramadan 2024 au Maroc : voici le montant de la Zakat

Le Conseil supérieur des Oulémas a fixé, il y a quelques jours, le montant minimum de la Zakat Al Fitr au titre de l’année 2024/1445.

Maroc : « Marée » de déchets après les iftars sur les plages

Les associations de défense de l’environnement dénoncent le non-respect des règles environnementales par certaines familles qui laissent d’importantes quantités de déchets sur les plages après y avoir rompu le jeûne pendant le mois de Ramadan.

Une prière musulmane à l’aéroport de Roissy fait polémique

Augustin de Romanet, PDG d’ADP a réagi à une prière collective réunissant une trentaine de musulmans dimanche 5 novembre dans une salle d’embarquement de l’aéroport Roissy-Charles de Gaulle, et qui a soulevé de vives polémiques.

Maroc : les salaires des imams vont augmenter

Les imams au Maroc verront leur allocation augmenter de façon progressive pendant les quatre prochaines années. Le roi Mohammed VI en a donné l’instruction, selon le ministère des Habous et des Affaires islamiques

Voici la date de l’Aid al adha en France

Le Conseil français du culte musulman (CFCM) vient d’annoncer la date de l’Aïd al-Adha en France. Cette fête intervient le 10ᵉ jour du mois de Dulhijja (12ᵉ mois lunaire).

Accusé de racisme, Christophe Galtier a le soutien de Laurent Blanc

À l’instar de Genesio, Kombouaré et Roy, le coach de l’Olympique lyonnais (OL) Laurent Blanc a défendu son collègue et ami Christophe Galtier, entraîneur du PSG accusé de racisme dans une affaire qui remonte à son passage à l’OGC Nice la saison dernière.

Maroc : la date de l’Aïd Al Fitr connue

Considérant que le jeûne de Ramadan durera 29 jours cette année selon les calculs astronomiques, l’Aïd Al Fitr 2024 sera célébrée au Maroc le mercredi 10 avril.