France : condamné pour des tags islamophobes

18 septembre 2021 - 19h40 - Monde - Ecrit par : S.A

La justice a condamné un homme de 52 ans à quatre mois de prison avec sursis pour avoir tagué à plusieurs reprises durant cette année des insultes ouvertement racistes sur la mosquée d’Alençon, dans l’Orne.

En août dernier, des fidèles l’ont pris en flagrant délit en train de taguer le mot «  singe  » sur les murs de la mosquée d’Alençon. Lors de son audition, il a expliqué que le mot «  singe  » est « l’une des principales insultes envers les musulmans. C’est écrit dans le Coran », rapporte L’Orne Hebdo. Aussi, a-t-il avoué avoir tagué le même mot sur les murs de la même mosquée entre avril et mai 2021. « Les musulmans ? Je ne les aime pas beaucoup. […] J’ai lu le Coran, les musulmans sont un peu roublards », affirme-t-il.

À lire : Royaume-Uni : "L’islamophobie est transmise d’en haut"

« C’est un acte purement raciste, condamne Eric Martin, président de l’audience. Avec ce genre d’actes, vous vous prenez pour un surhomme, mais vous n’êtes pas courageux ». Selon Hélène Tardif, substitut du procureur de la République d’Alençon, le prévenu a réfléchi à son inscription. « Il l’a fait volontairement, pour faire mal aux pratiquants de l’islam en France. […] Quelles que soient vos opinions, le parquet est très ferme concernant la protection des édifices de culte, peu importe la religion », a-t-elle indiqué.

À lire : Des tags islamophobes découverts sur le chantier d’une mosquée à Strasbourg

« Ce n’est pas de la naïveté, mais on a choisi de pardonner. On demande simplement qu’il ne recommence pas », a plaidé l’association musulmane d’Alençon et sa région (AMAR) qui n’a pas souhaité demander des dommages et intérêts pour le préjudice causé. Le verdict est tombé : le quinquagénaire a écopé de quatre mois de prison avec sursis, de 105 heures de travaux d’intérêt général (TIG) et d’une obligation à suivre des soins pour son alcoolisme.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Religion - Droits et Justice - Racisme - Prison - Islamophobie - Islam

Aller plus loin

France : une mosquée recouverte de tags islamophobes

La police a interpellé un homme et une femme âgés de 21 ans qui étaient en train de taguer la mosquée de Pantin, en Seine-Saint-Denis, dans la nuit de vendredi à samedi.

Des tags islamophobes sur la façade de la mosquée d’Agen

Des tags ont été découverts, une nouvelle fois, dimanche dernier sur la façade de la mosquée d’Agen. Malheureusement, ce lieu de culte avait déjà été ciblé dans le passé.

Des tags islamophobes découverts sur le chantier d’une mosquée à Strasbourg

Un tag islamophobe a été découvert, lundi 22 février, sur une palissade en tôle entourant le chantier de la mosquée Eyyûb Sultan, dans le quartier de la Meinau à Strasbourg....

Le 29 janvier désormais Journée nationale d’action contre l’islamophobie au Canada

Au Canada, le 29 janvier devient la Journée nationale de commémoration de l’attentat à la mosquée du Québec et d’action contre l’islamophobie. Ainsi en a décidé le gouvernement...

Ces articles devraient vous intéresser :

Affaire de viol : Achraf Hakimi devant le juge

L’international marocain du Paris Saint-Germain, Achraf Hakimi, a eu affaire à la justice ce vendredi matin, en lien avec une accusation de viol portée contre lui.

La date de l’Aid Al Mawlid au Maroc connue

Au Maroc, l’Aid Al Mawlid Annabaoui, la fête qui célèbre la naissance du prophète Mohammad, sera célébrée en ce mois de septembre.

Maroc : des biens et des comptes bancaires de parlementaires saisis

Au Maroc, les parquets des tribunaux de première instance ont commencé à transmettre aux nouvelles chambres chargées des crimes de blanchiment d’argent les dossiers des présidents de commune et des parlementaires condamnés pour dilapidation et...

Christophe Galtier : garde à vue pour discrimination raciale

L’ex-entraîneur de l’OGC Nice, Christophe Galtier, ainsi que son fils, John Valovic-Galtier, ont été placés en garde à vue ce vendredi dans le cadre d’une enquête portant sur des allégations de discrimination au sein du club.

Ramadan 2023 : le Maroc envoie des imams en Europe

Afin d’assurer l’accompagnement et l’encadrement religieux des Marocains résidant à l’étranger (MRE), la Fondation Hassan II a annoncé l’envoi en Europe de 144 universitaires, prédicateurs et récitateurs du Coran durant tout le mois de Ramadan 2023.

Voici la date de l’Aïd al-Adha 2024 au Maroc

Quelques jours après la célébration de l’Aïd El Fitr marquant la fin du mois de ramadan, les musulmans sont fixés sur la date de l’Aïd al-Adha.

Enfants hors mariage : « la fête d’une nuit est à payer pendant 21 ans »

Comme pour les couples mariés, les enfants nés hors mariage au Maroc seront pris en charge par les parents. Une disposition est prévue dans le nouveau Code pénal pour reconnaitre leur droit, a annoncé le ministre de la Justice Abdellatif Ouhabi.

Mohamed Ihattaren rattrapé par la justice

Selon un média néerlandais, Mohamed Ihattaren aurait des démêlés avec la justice. Le joueur d’origine marocaine serait poursuivi pour agression et tentative d’incitation à la menace.

Corruption : Rachid M’barki reconnaît les faits

Après avoir juré, sous serment, en mars dernier devant la commission d’enquête parlementaire sur les ingérences étrangères, n’avoir jamais perçu de rémunération occulte en contrepartie de la diffusion d’informations erronées ou très orientées pour...

Un lycée français au Maroc accusé d’intolérance religieuse

Le lycée Lyautey est au cœur d’une polémique après que plusieurs médias marocains ont publié qu’une employée de l’établissement aurait été empêchée d’y accomplir la prière. La direction du centre éducatif dément cette rumeur qu’elle juge « inconcevable ».