Belgique : des ennuis judiciaires pour l’échevin Karim Chaïbaï

27 mai 2020 - 22h00 - Monde - Ecrit par : S.A

L’échevin des Sports, des infrastructures sportives, de la jeunesse et de la petite enfance de la ville de Charleroi, Karim Chaïbaï, est dans le collimateur de la justice pour violation des mesures de confinement.

Selon le parquet de Charleroi, la police judiciaire a ouvert un dossier au nom de l’échevin, rapporte 7 sur 7. Karim Chaïbaï sera ainsi auditionné par les forces de l’ordre dans les tout prochains jours. Il encourt une amende et une peine d’emprisonnement de trois mois.

"C’est une décision compréhensible. J’assumerai mes actes, a déclaré l’échevin. […] Je tiens vraiment à présenter mes excuses aux citoyens qui ont été choqués par cette attitude." L’élu tente d’expliquer comment il est arrivé à violer les mesures de confinement, malgré lui. "J’ai été invité au domicile d’un ami. À la base, seule une autre personne devait nous rejoindre. Finalement, beaucoup de monde est arrivé. Je ne me suis pas éternisé là-bas, mais le mal était fait."

Mercredi 20 mai, l’échevin des Sports, des infrastructures sportives, de la jeunesse et de la petite enfance de la ville de Charleroi a été photographié à table avec 23 personnes sur une terrasse privée à Fontaine-l’Évêque, en violation des mesures du confinement. Vendredi, le bourgmestre, Paul Magnette, a consulté son collège qui a pris une décision. Karim Chaibai devra se rendre, sur le terrain, auprès des jeunes, pour le travail de sensibilisation aux mesures liées au covid-19, pendant deux heures par jour durant deux semaines.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Droits et Justice - Charleroi

Aller plus loin

Saïd Ahruil, un échevin d’origine marocaine élu à Saint-Gilles

Saïd Ahruil vient de faire son retour sur la longue liste des ressortissants marocains qui ont réussi à se faire élire échevin au sein d’une commune belge.

Belgique : l’échevin Karim Chaibai commet un écart en ces temps de covid-19

Alors que chaque particulier est autorisé à recevoir quatre personnes bien attitrées en ces temps de covid-19, Karim Chaibai, un des échevins de Charleroi a été photographié à...

Ces articles devraient vous intéresser :

Plaidoyer pour l’abolition de la peine de mort au Maroc

La lutte contre l’abolition de la peine capitale est toujours d’actualité au Maroc. En témoigne la récente participation des réseaux et militants marocains contre la peine de mort, à la 8ᵉ édition du congrès mondial qui s’est tenu à Berlin du 18 au 25...

Tarik Tissoudali condamné

Décidément, la semaine est décidément noire pour Tarik Tissoudali. Après s’être attiré les foudres de son club, La Gantoise, pour des critiques acerbes suite à la défaite contre le Standard, l’attaquant de 30 ans a été condamné vendredi par le tribunal...

Le Maroc cherche à mettre fin au mariage des mineures

En réponse à une question orale à la Chambre des Conseillers, le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi a renouvelé ce lundi 28 novembre, son engagement à mettre un terme au mariage des mineures.

Maroc : 20 affaires de détournement de fonds publics devant la justice

Le président du ministère public a été saisi par le procureur général du Roi près la Cour des comptes de 20 affaires de détournement de deniers publics au titre de l’année 2021.

Corruption au Maroc : des élus et entrepreneurs devant la justice

Au Maroc, plusieurs députés et élus locaux sont poursuivis devant la justice pour les infractions présumées de corruption et d’abus de pouvoir.

Corruption : Rachid M’barki reconnaît les faits

Après avoir juré, sous serment, en mars dernier devant la commission d’enquête parlementaire sur les ingérences étrangères, n’avoir jamais perçu de rémunération occulte en contrepartie de la diffusion d’informations erronées ou très orientées pour...

Les cafés et restaurants menacés de poursuites judiciaires

Face au refus de nombreux propriétaires de cafés et restaurants de payer les droits d’auteur pour l’exploitation d’œuvres littéraires et artistiques, l’association professionnelle entend saisir la justice.

Maroc : les crimes financiers ont baissé de 47% en 2021

La lutte contre les crimes financiers et économiques au Maroc porte peu à peu ses fruits. En 2021, les affaires liées à ces délits ont fortement régressé de 47,30%, selon le rapport annuel de la présidence du parquet.

Enfants hors mariage : « la fête d’une nuit est à payer pendant 21 ans »

Comme pour les couples mariés, les enfants nés hors mariage au Maroc seront pris en charge par les parents. Une disposition est prévue dans le nouveau Code pénal pour reconnaitre leur droit, a annoncé le ministre de la Justice Abdellatif Ouhabi.

Accusé de viol, Achraf Hakimi se sent « trompé et piégé », selon ses proches

Achraf Hakimi a été mis en examen vendredi pour viol. Le défenseur marocain du Paris Saint-Germain (PSG), qui nie les faits, est soutenu par sa famille et son club. Selon ses proches, il dit se sentir « trompé ».