Recherche

Belgique : des ennuis judiciaires pour l’échevin Karim Chaïbaï

© Copyright : DR

27 mai 2020 - 22h00 - Monde

L’échevin des Sports, des infrastructures sportives, de la jeunesse et de la petite enfance de la ville de Charleroi, Karim Chaïbaï, est dans le collimateur de la justice pour violation des mesures de confinement.

Selon le parquet de Charleroi, la police judiciaire a ouvert un dossier au nom de l’échevin, rapporte 7 sur 7. Karim Chaïbaï sera ainsi auditionné par les forces de l’ordre dans les tout prochains jours. Il encourt une amende et une peine d’emprisonnement de trois mois.

"C’est une décision compréhensible. J’assumerai mes actes, a déclaré l’échevin. […] Je tiens vraiment à présenter mes excuses aux citoyens qui ont été choqués par cette attitude." L’élu tente d’expliquer comment il est arrivé à violer les mesures de confinement, malgré lui. "J’ai été invité au domicile d’un ami. À la base, seule une autre personne devait nous rejoindre. Finalement, beaucoup de monde est arrivé. Je ne me suis pas éternisé là-bas, mais le mal était fait."

Mercredi 20 mai, l’échevin des Sports, des infrastructures sportives, de la jeunesse et de la petite enfance de la ville de Charleroi a été photographié à table avec 23 personnes sur une terrasse privée à Fontaine-l’Évêque, en violation des mesures du confinement. Vendredi, le bourgmestre, Paul Magnette, a consulté son collège qui a pris une décision. Karim Chaibai devra se rendre, sur le terrain, auprès des jeunes, pour le travail de sensibilisation aux mesures liées au covid-19, pendant deux heures par jour durant deux semaines.

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact