Benkirane récupère 3 milliards de dirhams d’impôts

14 octobre 2012 - 20h46 - Ecrit par : Jalil Laaboudi

La décision du Chef du gouvernement Abdelilah Benkirane de saisir des comptes bancaires en vue de recouvrer des arriérés d’impôts, a soulevé une forte polémique au Maroc, où les entrepreneurs touchés accusent le gouvernement de les pousser à la faillite.

Une circulaire, dont la cagnotte est estimée à 3 milliards de dirhams d’arriérés d’impôts, avait été adressée aux banques, invitées à saisir les comptes d’investisseurs ne s’étant pas acquittés de leurs impôts.

Plusieurs personnes victimes de cette saisie bancaire, dénoncent l’initiative du gouvernement, certains en ont profité pour vider leur compte et geler leurs investissements.

D’après le député Driss Radi, qui demande au gouvernement de trouver une solution alternative plutôt que de jouer au gendarme, certains investisseurs risquent la prison, parce qu’ils n’ont pas pu tenir leurs engagements financiers envers leurs clients.

Les trois milliards de dirhams récupérés représentent moins de 3% de l’impôt non récupéré auprès des contribuables, précise Driss Radi, appelant l’Etat à réviser sa politique fiscale, tout en prenant en considération la situation économique du pays.

Tags : Investissement - Politique économique - Impôts - Abdelilah Benkirane - Evasion fiscale - Gouvernement marocain - Fraude

Nous vous recommandons

Le Maroc commande des moteurs d’avions de chasse aux États-Unis

Le Maroc a commandé des moteurs d’avion de chasse auprès de l’entreprise américaine Raytheon spécialisée dans les systèmes de défense. De quoi renforcer davantage son armement.

Les chaînes de télévision brouillées en Espagne à cause du Maroc

Les ménages espagnols des villes côtières ont du mal à accéder aux chaînes qui émettent via la Télévision numérique terrestre (TNT). Ces chaînes ont perdu le signal en raison des interférences du Maroc.

Sebta et Melilla se meurent sans les Marocains

La réouverture des frontières ne profite toujours pas aux commerçants de Sebta et Melilla qui dénoncent la décision du Maroc d’interdire le passage des articles achetés dans les deux villes autonomes, déplorant une situation pire que celle d’avant le retour...

Maroc : vers une baisse considérable de l’activité immobilière après le ramadan

Au Maroc, l’activité immobilière tournera au ralenti après la célébration de l’Aïd el-fitr. C’est ce que prédit la Fédération nationale des promoteurs immobiliers (FNPI).

Dominique Strauss-Kahn : « Je suis résident fiscal au Maroc »

L’ancien patron du FMI, Dominique Strauss-Kahn, dont le nom est cité dans l’affaire controversée des « Pandora Papers », répond à ses détracteurs. L’homme d’affaires français qui réside au Maroc depuis des années, rejette en bloc les accusations d’évasion...

La presse française s’enflamme pour Sofiane Boufal (Vidéo)

La prestation mardi soir de Sofiane Boufal lors du match ayant opposé le Maroc à la Guinée Conakrya a fait réagir. Mieux, le joueur a ouvert son compteur de buts avec les Lions de l’Atlas, en marquant le 4ᵉ but du Maroc, déclenchant une avalanche de...

El Othmani laisse un mauvais souvenir à la famille d’Abdelkarim El Khattabi

Avant la passation des pouvoirs entre Saâdeddine El Othmani et son successeur Aziz Akhannouch, l’ancien chef du gouvernement avait signé un décret d’expropriation pour cause d’utilité publique. Parmi les victimes de cette expropriation se trouvent les El...

Sahara : « Le Maroc veut faire plier l’Espagne »

La crise entre l’Espagne et le Maroc n’est pas près de connaître son épilogue, du moins pas tant que l’Espagne ne reconnaîtra pas la marocanité du Sahara, assure un journaliste espagnol.

Visas : réaction du Maroc suite à la décision française

Le ministre des Affaires étrangères et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, a réagi à la décision de la France de durcir l’octroi des visas pour les Marocains. Il dénonce une décision “injustifiée”.

Espagne : une école de pilotes dédiés au transport de haschich

La Garde civile espagnole a procédé au démantèlement d’un important réseau de trafic de haschich depuis le Maroc. L’organisation criminelle disposait d’une flotte d’avions pour introduire par air de grandes quantités de cette drogue en...