Recherche

Hommage à Bouchra, la Marocaine poignardée à mort par son ex-compagnon

© Copyright : DR

10 décembre 2021 - 14h00 - Monde - Par: S.A

Une centaine de personnes ont participé jeudi 9 décembre 2021 à une marche blanche en mémoire de Bouchra Bouali, une Marocaine de 44 ans, poignardée à mort par son ex-compagnon, – un homme qui venait de sortir de prison – le soir du 26 novembre à Epinay-sur-Seine. Certains affirment que la quadragénaire a été victime des dysfonctionnements de la justice.

Des élus locaux, militants, proches de la victime et riverains ont pris part à cette marche qui est partie du pied de la tour où Bouchra Bouali vivait et où elle a été tuée pour prendre fin à la mairie d’Epinay-sur-Seine. Les manifestants sont sous le choc. Ils ont observé une minute de silence à la fin de la manifestation.

À lire : Épinay-sur-Seine : Bouchra, poignardée par son ex-compagnon

Bouchra Bouali avait été poignardée à mort par son ex-conjoint le 26 novembre devant chez elle. Elle venait de rentrer après avoir fait des courses. Khalid, 51 ans, avait été libéré de prison après avoir purgé sa peine d’un an de prison dont six mois avec sursis. Il avait été condamné le 27 juillet dernier pour violences conjugales, violation de domicile et menaces de mort et lui avait été également interdit de s’approcher de Bouchra à qui il faisait subir des violences verbales et physiques depuis 2019. La victime ignorait que son ex-compagnon était sorti de prison en vertu d’une remise de peine.

À lire : France : du changement après le meurtre de Bouchra Bouali

« Celui qui a donné le couteau, c’est l’État, c’est la justice ! », a lancé son frère Abdel Bouali. « Elle disait ‘je serai inquiète le jour de sa sortie’, c’est-à-dire à partir du 8 décembre  », la date de sortie initialement prévue de son ex-conjoint sans remise de peine, a-t-il témoigné. « On lui disait ‘t’inquiète on va trouver une solution, tu vas aller au Maroc avec les enfants’  ».

Pour prévenir de tels cas à l’avenir, le parquet de Bobigny entend conclure rapidement un protocole pour informer systématiquement les victimes de la sortie de détention de leur agresseur.

Mots clés: France , Homicide , Droits et Justice , Prison

Bladi.net

Bladi.net - 2022 - - A Propos - Contact