Tanger : des cafés clandestins passent outre le couvre-feu

17 avril 2021 - 11h20 - Maroc - Ecrit par : J.D

Plusieurs dizaines de personnes ont été interpelées cette semaine à Tanger, dans deux cafés ouverts au-delà de 20 heures, heure légale du couvre-feu en vigueur durant le mois sacré de ramadan.

Selon Alyaoum24, il s’agit de deux cafés situés dans les quartiers de Mghogha et Azib Haj Kaddour, qui avaient leurs portes fermées, et qui accueillaient discrètement des dizaines de clients. Les patrons des cafés concernés, leurs employés ainsi que les clients ont tous été arrêtés par la police et placés en garde à vue, précise la même source qui fait remarquer qu’un tel acte constitue une violation du couvre-feu et de l’état d’urgence.

Les mis en cause risquent une peine d’emprisonnement d’un à trois mois et une amende de 300 à 1 300 DH pour avoir violé les mesures de l’état d’urgence sanitaire dont le couvre-feu nocturne (06h-20h) instaurées par le gouvernement marocain pour freiner la propagation dans le royaume, des nouveaux variants du coronavirus.

Sujets associés : Tanger - Ministère de l’Intérieur (Maroc) - Garde à vue - Amende - Arrestation - Coronavirus au Maroc (Covid-19) - Etat d’urgence au Maroc

Aller plus loin

Casablanca : deux auxiliaires d’autorité arrêtés pour violation du couvre-feu

Deux auxiliaires d’autorité et des clients ont été arrêtés par la police alors qu’ils se trouvaient dans un café de Casablanca pendant le couvre-feu. Ils ont été déférés, ainsi...

Maroc : le couvre-feu prolongé de deux semaines

Le Maroc a prolongé de deux semaines les mesures de restriction adoptées le 13 janvier dernier et le couvre-feu, dès ce mardi à 21 h. Cette prolongation intervient sur la base...

Les cafés et les restaurants sans autorisation dans le collimateur de la mairie de Rabat

La maire de Rabat, Asmaa Rhlalou, a sommé tous les cafés, restaurants et petits commerçants de la capitale, ne disposant pas d’une autorisation administrative d’exercer...

Maroc : un maire poursuivi pour « désobéissance civile »

Le procureur du Roi près le tribunal de première instance d’Al Hoceima a indiqué, jeudi, que le Parquet général a décidé d’ouvrir une enquête suite à la publication sur les...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : des caméras de surveillance pour lutter contre la mendicité

Le ministère marocain de l’Intérieur a annoncé l’installation de caméras de surveillance dans les principales villes du royaume en vue de lutter contre la mendicité.

Le Maroc en croisade contre la mendicité

Malgré les efforts fournis pour l’éradiquer, la mendicité a la peau dure. Le ministre de l’Intérieur Abdelouafi Laftit sonne la mobilisation contre ce phénomène qui génère plusieurs milliards chaque année.

Urbanisme au Maroc : vers le renforcement des opérations d’inspection

Les ministères de l’Intérieur et de l’habitat veulent renforcer les opérations d’inspection menées dans le domaine d’urbanisme. De nouveaux contrôleurs seront nommés.

Un vaste mouvement de mutation parmi les agents d’autorité au Maroc

Fidèle à sa tradition, le ministère de l’Intérieur a procédé au mouvement de mutation dans les rangs des agents d’autorité, touchant 43 % de l’effectif total de ce corps exerçant à l’administration territoriale.

Les restaurateurs marocains accusés d’empoisonner leurs clients

Les propriétaires des cafés et restaurants ont rejeté les accusations de fraude formulées contre eux par une députée du Rassemblement national des indépendants (RNI). Celle-ci a adressé une question écrite au ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit...

Covid-19 : les Marocains désertent les centres de vaccination

Au Maroc, ce n’est plus la grande affluence dans les centres de vaccination. La stabilité de la situation épidémiologique semble expliquer ce désintérêt des Marocains pour la vaccination contre le Covid-19.

Maroc : l’état d’urgence sanitaire sera-t-il à nouveau prorogé ?

Au menu du prochain Conseil de gouvernement qui se tiendra jeudi sous la présidence du Chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, plusieurs sujets seront abordés dont l’examen du projet de décret relatif à la prorogation de la durée de l’état d’urgence...

Cimetières au Maroc : entre abandon et insécurité

La gestion des cimetières pose problème au Maroc. Selon un rapport du ministère de l’Intérieur, les sites existants sont saturés ou en état de dégradation et les collectivités territoriales peinent à les réhabiliter et à identifier des terrains viables...

Le ministère de l’Intérieur recadre le PJD

Le ministère de l’Intérieur a réagi aux rumeurs concernant les élections partielles organisées le 21 juillet dernier, dénonçant « les allégations malveillantes et inacceptables » selon lesquelles le vote aurait été orienté par certains agents d’autorité.

Maroc : plus de mariages, moins de divorces

Le Haut-commissariat au plan (HCP) vient de livrer les dernières tendances sur l’évolution démographique, le mariage, le divorce et le taux de procréation par rapport à 2020, année de la survenue de la crise sanitaire du Covid-19.