Tanger : des cafés clandestins passent outre le couvre-feu

17 avril 2021 - 11h20 - Maroc - Ecrit par : J.D

Plusieurs dizaines de personnes ont été interpelées cette semaine à Tanger, dans deux cafés ouverts au-delà de 20 heures, heure légale du couvre-feu en vigueur durant le mois sacré de ramadan.

Selon Alyaoum24, il s’agit de deux cafés situés dans les quartiers de Mghogha et Azib Haj Kaddour, qui avaient leurs portes fermées, et qui accueillaient discrètement des dizaines de clients. Les patrons des cafés concernés, leurs employés ainsi que les clients ont tous été arrêtés par la police et placés en garde à vue, précise la même source qui fait remarquer qu’un tel acte constitue une violation du couvre-feu et de l’état d’urgence.

Les mis en cause risquent une peine d’emprisonnement d’un à trois mois et une amende de 300 à 1 300 DH pour avoir violé les mesures de l’état d’urgence sanitaire dont le couvre-feu nocturne (06h-20h) instaurées par le gouvernement marocain pour freiner la propagation dans le royaume, des nouveaux variants du coronavirus.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Tanger - Ministère de l’Intérieur (Maroc) - Garde à vue - Amende - Arrestation - Coronavirus au Maroc (Covid-19) - Etat d’urgence au Maroc

Aller plus loin

À bout de souffle, les cafetiers et restaurateurs réclament leur «  plan de sauvetage  »

Depuis le début de la pandémie du coronavirus au Maroc, les revenus des cafés et restaurants ont chuté de 60 % tandis que 25 % d’entreprises du secteur ont été contraints de...

Maroc : comment va se dérouler le Ramadan 2021 ?

Les Marocains attendent toujours d’être fixés par le gouvernement sur les mesures d’allègement qu’il entend prendre pour leur permettre de passer le mois sacré de ramadan dans...

Maroc : un élu arrêté pour incitation à la violation du couvre-feu

Les services de la gendarmerie royale à Al Hoceïma ont arrêté, samedi 10 avril 2021, Mekki El Hannoudi, maire de Louta, qui avait appelé ses administrés à violer le couvre-feu...

Maroc : des matchs de football les soirs du ramadan malgré le couvre-feu

Le ministre de l’Intérieur a instruit les autorités locales de délivrer des autorisations spéciales aux joueurs de football qui évoluent dans le championnat professionnel et aux...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le tourisme marocain connaît une embellie pendant les fêtes de fin d’année

Au Maroc, plusieurs établissements hôteliers ont fait le plein pendant les fêtes de fin d’année. Une embellie après deux ans difficiles de crise sanitaire liée au Covid-19.

Aziz Akhannouch confiné après avoir contracté le Covid-19

Le Chef du gouvernement,Aziz Akhannouch, a contracté le Covid-19, sous une forme asymptomatique, selon le porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas.

Le Covid-19 se rappelle au bon souvenir des Marocains

Après une période d’accalmie, le Maroc fait désormais face à une hausse des contaminations au Covid-19. Le ministère de la Santé a exprimé ses inquiétudes appelant les Marocains à respecter les recommandations.

Atteint par le Covid-19, Noussair Mazraoui donne de ses nouvelles

L’international marocain Noussair Mazraoui a reçu le soutien de ses fans qui ont appris qu’il a attrapé le Covid-19 lors de sa participation à la coupe du monde Qatar 2022. À son tour, il leur a exprimé sa gratitude.

Alerte sur les erreurs d’enregistrement des nouveaux-nés au Maroc

L’Organisation marocaine des droits de l’homme (OMDH) a alerté le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, au sujet du non-enregistrement des nouveau-nés à leur lieu de naissance, l’invitant à trouver une solution définitive à ce problème.

La criminalité au Maroc est sous contrôle selon le ministre de l’Intérieur

Pas d’inquiétude à avoir en ce qui concerne la criminalité au Maroc. La situation sécuritaire dans le pays est « normale et sous contrôle », grâce aux efforts déployés par les autorités, affirme le ministre de l’Intérieur.

Le Maroc met fin au PCR et pass vaccinal pour les voyageurs

Bonne nouvelle pour les touristes et les MRE souhaitant se rendre au Maroc. Les autorités sanitaires viennent de mettre fin à la présentation du PCR ou du pass vaccinal à l’entrée du territoire.

Les Marocains libres de choisir le prénom de leurs enfants, sous certaines conditions

Les officiers marocains de l’état civil sont à présent dans l’obligation d’accepter temporairement les prénoms déclarés, y compris ceux en contradiction avec la loi, contrairement aux pratiques antérieures, selon un décret qui vient d’être publié.

Le Maroc prolonge à nouveau l’état d’urgence sanitaire

Comme prévu, le gouvernement marocain vient d’annoncer la prorogation de l’état d’urgence sanitaire sur l’ensemble du territoire national.

Le prince Moulay Rachid a contracté le Covid-19

Ayant contracté le Covid-19, le prince Moulay Rachid n’a pas pu accompagner le roi Mohammed VI, vendredi 14 octobre 2022, à l’occasion de l’ouverture de la première session de la deuxième année législative de la onzième législature.