Maroc : un élu condamné pour incitation à la violation du couvre-feu

5 juin 2021 - 17h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

Mekki El Hannoudi, maire de Louta a écopé de deux mois de prison avec sursis pour avoir appelé ses administrés à violer le couvre-feu nocturne imposé pendant le ramadan pour freiner la propagation du coronavirus et ses variants. Telle est la décision rendue par la chambre correctionnelle du tribunal de première instance d’Al Hoceïma.

Situation atténuante pour Mekki El Hannoudi. Alors qu’il risquait un à trois mois de prison et une amende de 300 à 1 300 DH ou l’une de ces sanctions, le maire de Louta a été condamné à deux mois d’emprisonnement avec sursis et une amende de 500 DH. Le tribunal de première instance d’Al Hoceïma s’est montré ainsi clément.

A lire : Maroc : un élu arrêté pour incitation à la violation du couvre-feu

« Habitants de la commune de Louta, en tant que président de cette localité et, donc, en charge de la police administrative tel que le stipule la loi et les règlements en vigueur, je vous autorise à continuer de circuler sur mon territoire et vous rendre dans les cafés de la rupture du jeûne à 23 heures…  ». Tel est le message que Mekki El Hannoudi avait publié sur sa page Facebook le 7 avril dernier appelant ainsi ses administrés à violer le couvre-feu.

Le parquet général d’Al Hoceïma avait ouvert une enquête contre l’élu. Il sera interpellé puis placé en garde à vue au siège de la gendarmerie à Imzouren. Par la suite, il sera entendu par la gendarmerie royale et un juge d’instruction. Selon le parquet général, Mekki El Hannoudi a violé les mesures sanitaires édictées afin de freiner la propagation du coronavirus et ses variants dans le royaume. D’où, sa condamnation devant la chambre correctionnelle du tribunal de première instance de la même ville.

Sujets associés : Ramadan 2024 - Al Hoceima - Prison - Etat d’urgence au Maroc

Aller plus loin

Le Maroc va-t-il prolonger l’état d’urgence sanitaire ?

La prorogation de la durée d’effet de l’état d’urgence sanitaire fera l’objet de discussions au prochain conseil de gouvernement prévu jeudi 24 février 2022.

Maroc : un élu arrêté pour incitation à la violation du couvre-feu

Les services de la gendarmerie royale à Al Hoceïma ont arrêté, samedi 10 avril 2021, Mekki El Hannoudi, maire de Louta, qui avait appelé ses administrés à violer le couvre-feu...

Des enfants de personnalités arrêtés à Tétouan pour violation de l’état d’urgence

À Tétouan, les hauts responsables de la région attachent du prix à l’application de la loi sur les violations de l’état d’urgence sanitaire. Plusieurs fils de personnalités...

Marrakech : un élu du PJD en garde à vue pour violation de l’état d’urgence sanitaire

Les services de la gendarmerie de Tassoultante ont interpellé puis placé en garde à vue un élu du Parti de la justice et du développement (PJD), propriétaire d’un café à chicha...

Ces articles devraient vous intéresser :

La « chebakia », la pâtisserie marocaine incontournable lors du ramadan

Lors du ramadan au Maroc, la « chebbakaa », des petits gâteaux traditionnels au miel, est proposée tous les jours sur les tables pour les dîners de rupture de jeûne.

Le Maroc met fin à l’état d’urgence sanitaire

Le gouvernement marocain a décidé de mettre fin à l’état d’urgence sanitaire en vigueur depuis l’apparition des premiers cas de contamination au coronavirus.

Maroc : l’état d’urgence sanitaire sera-t-il à nouveau prorogé ?

Au menu du prochain Conseil de gouvernement qui se tiendra jeudi sous la présidence du Chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, plusieurs sujets seront abordés dont l’examen du projet de décret relatif à la prorogation de la durée de l’état d’urgence...

Aïd al-Fitr au Maroc : jour de congé supplémentaire

Le gouvernement marocain a pris une mesure exceptionnelle en décidant d’accorder un jour de congé supplémentaire aux fonctionnaires de l’État à l’occasion de la fête de l’Aïd al-Fitr, qui devrait avoir lieu au Maroc le samedi 22 avril prochain.

Le stade de Chelsea accueille un « Open Iftar »

Après l’équipe de Blackburn, un club de D2 anglaise, qui avait ouvert ses portes en 2022, pour accueillir la prière de l’Aid Al Fitr pendant le ramadan, c’est au tour de Chelsea, le club de l’international marocain Hakim Ziyech, d’offrir une...

Ramadan 2023 : les filles du Prince Moulay Ismaïl préparent chebbakia (photos)

À l’instar de nombreuses familles marocaines, celle du Prince Moulay Ismaïl, cousin du roi Mohammed VI, s’est préparée pour le mois du ramadan qui a débuté au Maroc et dans de nombreux pays arabes, jeudi 23 mars.

Le jeûne du ramadan est-il compatible avec le diabète ?

Quel est l’impact du jeûne de ramadansur la santé d’un fidèle diabétique et quels sont les risques encourus ? Abdul Basit et Yakoob Ahmedani, tous deux médecins, donnent leur avis sur cette question qui préoccupe de nombreux fidèles musulmans.

Les Marocains vont-ils manquer de dattes pour le Ramadan ?

À quelques semaines du mois sacré de Ramadan, des doutes subsistent quant à la disponibilité des dattes en quantité suffisante et à des prix abordables.

"Tramdena" ou "mramden", phénomène du Ramadan au Maroc

Pendant les heures de jeûne du Ramadan, les bagarres font fureur dans les rues du Maroc. Cette année, cela a même dégénéré en meurtre dans certaines régions du pays. Ce phénomène est connu au Maroc sous le nom de "Tramdena". Quelqu’un de "mramden", est...

Début du mois de Rajab, il reste deux mois pour le ramadan

Le premier jour du mois de Rajab de l’année 1444 de l’hégire correspond au lundi 23 janvier 2023, a annoncé le ministère des Habous et des Affaires Islamiques dans un communiqué. Il reste donc deux mois avant le ramadan.