Marocains, l’ancienne carte nationale est valide jusqu’au 31 décembre 2014

17 décembre 2013 - 20h30 - Maroc - Ecrit par : J.L

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Les cartes d’identité nationale (CIN) dans leur ancienne version seront désormais valides jusqu’à fin 2014, au lieu du 31 décembre 2013, comme l’avait annoncé en octobre dernier la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).

Un décret ministériel devrait bientôt annoncer la prolongation du délai pour l’obtention de la carte nationale d’identité biométrique. C’est la troisième fois que les autorités marocaines reportent cette date.

Vendredi dernier, le ministre de l’Intérieur Mohamed Hassad, avait affirmé que son département ferait en sorte pour que le délai de validité de l’ancienne version de la CIN, soit prolongé pour une année, en réponse aux demandes faites par plusieurs institutions, dont le Parlement.

D’après la DGSN, les citoyens détenteurs de cartes d’identité nationale biométriques, n’auront plus à produire leur acte de naissance, le certificat de résidence, le certificat de vie et le certificat de nationalité, quand cela est nécessaire.

Mais en pratique les administrations publiques exigent encore des citoyens de fournir certains documents officiels, même s’ils sont détenteurs de la CIN électronique.

Documents à fournir pour l’obtention de la CIN biométrique :

• Ancienne Carte d’identité nationale en possession du demandeur
• Une copie de la page du livret de famille de l’intéressé (présentation du livret)
• Extrait d’acte de naissance écrit en arabe et en français
• Certificat de résidence délivré par la Sûreté nationale, la gendarmerie royale, ou l’autorité administrative locale.
• Timbre de 20 DH.
• Attestation de travail.
• 4 photographies d’identité récentes de face, en couleur et sur fond clair, de format 3,5 cm x 4,5 cm, le visage découvert et sans lunettes sombres.
• Grande enveloppe
• Frais : 75 DH

Sujets associés : Administration - Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN) - Ministère de l’Intérieur (Maroc) - Mohamed Hassad

Suivez Bladi.net sur Google News

Nous vous recommandons

Administration

Voici le nombre de fonctionnaires civils au Maroc

Les données inscrites dans le rapport sur les ressources humaines accompagnant le projet de loi de finances (PLF) de l’année 2023 indiquent que le Maroc compte 565 429 fonctionnaires civils cette...

La discrimination à l’embauche est une « exception » selon Ismaël Saidi (vidéo)

La discrimination de la minorité musulmane en France est bien réelle. Toutefois, c’est « une exception », relativise Ismaël Saidi, ancien policier belge, devenu scénariste, réalisateur et auteur de Comme un musulman en...

Entre sécurité et équilibre psychosocial de leurs enfants, le cœur des Marocains balance

Face à la recrudescence du Covid-19 au Maroc, les parents d’élèves ayant fait le choix du présentiel sont de plus en plus préoccupés. Dans une ville comme Casablanca, l’option de la fermeture des établissements semble se...

Les hauts fonctionnaires marocains formés par l’Université Harvard

Les hauts fonctionnaires, cadres supérieurs et des enseignants à l’école des nouvelles approches de l’évaluation des politiques publiques. Le module est au cœur d’un cycle de formation lancé, lundi à Rabat, et organisé par l’École nationale supérieure...

Maroc : un ex-député interpellé pour faux test du Covid-19

Un ex-député a été interpellé à Errachidia par la BNPJ. Il lui est reproché d’avoir aidé un candidat au concours de la police à avoir un faux certificat de dépistage au Covid-19. Une enquête est ouverte.

Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN)

Mohammedia : un jeune arrêté pour le meurtre d’une femme de 30 ans

Un individu qui serait impliqué dans le meurtre avec préméditation d’une jeune femme, a été arrêté vendredi par les éléments de la brigade de la police judiciaire de Mohammedia.

La cybercriminalité, une menace permanente sur le Maroc

Le Maroc est de plus en plus exposé à la cybercriminalité, qui peut faire des ravages et causer des dégâts colossaux. Les services sécuritaires ont fait de la lutte contre ce fléau du 21ᵉ siècle, une...

Trois Harragas vendaient du rêve à leurs victimes

Trois individus âgés de 36 à 56 ans ont été interpellés dimanche, à Casablanca par la brigade judiciaire de Sidi Bernoussi, pour leur implication présumée dans des affaires d’escroquerie, d’immigration clandestine et de traite d’êtres...

Affaire PV de police falsifiés : les policiers restent en détention

La justice a décidé de poursuivre en état de liberté provisoire les trois individus arrêtés dans l’affaire des PV de police falsifiés. Les policiers cités dans la même affaire, ont été quant à eux déférés devant le...

Maroc : 157 personnes arrêtées après des émeutes

157 individus, dont des mineurs, ont été interpellés de samedi à dimanche au cours de la célébration des festivités d’Achoura. Il leur est reproché leur implication présumée dans des actes de vandalisme, de jets de pierres, de résistance aux éléments des...

Ministère de l’Intérieur (Maroc)

Maroc : ils prennent à partie leurs employeurs afin de bénéficier d’une indemnité sans travailler

Des employés ont exigé de leurs employeurs de les mettre au chômage technique afin de bénéficier de l’indemnité de 2 000 dirhams accordée à une catégorie de salariés à travers le Fonds spécial de gestion du...

Les passagers qui arrivent au Maroc surveillés à la loupe

Le Conseil de gouvernement a décidé jeudi de renforcer son arsenal en matière de lutte contre le terrorisme et les crimes organisés, en faisant adopter un projet de décret.

Maroc : les restaurateurs dénoncent le payement des taxes locales

Dans une lettre adressée au ministère de l’Intérieur ce lundi 15 février, l’Association nationale des patrons des cafés et des restaurants au Maroc (ANPCRM) demande une audience au ministre Abdelouafi Laftit. Il s’agit de lui exposer leurs difficultés liées...

Déconfinement au Maroc : le casse-tête des mosquées

On en sait un peu plus sur la reprise de certaines activités au Maroc, avec les nouvelles mesures d’allègement du confinement. Mais, la réouverture des mosquées n’est pour l’instant pas évoquée.

Maroc : des policiers sanctionnés pour fraude aux concours

Des sanctions disciplinaires et correctives ont été prises par la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) à l’encontre d’une quarantaine de fonctionnaires de police. On leur reproche des cas de fraude aux...

Mohamed Hassad