Casablanca : Les dessous d’un cauchemar immobilier

8 mars 2024 - 09h00 - Maroc - Ecrit par : Bladi.net

Depuis l’achat de leurs appartements il y a dix ans, 150 familles de la résidence Jardins Al Miaraj à Casablanca vivent un véritable calvaire. La cause ? Des fissures qui ne cessent d’apparaître, transformant leur foyer en un chantier à ciel ouvert.

Dès les premiers mois suivant la livraison, les problèmes ont commencé. L’entrepreneur a alors entamé un cycle interminable de réparations, invoquant un défaut de matériau “humide” qui devait être remplacé. Mais les fissures persistaient, laissant les résidents dans l’angoisse et l’incertitude, indique Al3omk.

Face à l’inefficacité des réparations, les habitants ont décidé de faire appel au bureau syndical pour exiger une expertise technique par un laboratoire public fiable, le LPEE. Mais en vain.

A lire : Arnaque immobilière au Maroc : peine alourdie en appel pour le président d’une amicale

Le temps passant, la garantie décennale approchant à grands pas, l’entrepreneur a mandaté un laboratoire privé pour réaliser une expertise, sans consulter les résidents ni les informer de la démarche. Le rapport d’expertise est resté secret, alimentant les rumeurs et la peur.

Exaspérés par l’opacité et l’inaction des autorités, certains résidents ont décidé de se tourner vers la justice pour obtenir une expertise indépendante. Des rumeurs alarmantes sur des affaissements et le glissement des bâtiments vers une ancienne carrière voisine ajoutent à la panique.

Malgré les dangers potentiels, les travaux de réparation continuent, sans apporter la moindre garantie de sécurité aux familles. La situation est très difficile à vivre : les résidents se sentent pris en otage dans un labyrinthe administratif et juridique, sans aucune issue en vue.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Immobilier - Casablanca

Aller plus loin

Fraude immobilière à Tanger : deux ans de sursis pour un agent d’autorité

La cour d’appel de Tanger vient de condamner à deux ans de prison avec sursis un agent d’autorité accusé de falsification des documents de propriété d’un immeuble appartenant à...

Scandale Immobilier à Kénitra : une forte somme introuvable

La cour d’appel de Rabat a ouvert une enquête sur la disparition de plus de 4 millions de dirhams à Kénitra. Cette somme s’est évaporée durant le mandat de l’ex-président du...

La justice se prononce sur une affaire d’arnaque immobilière, des MRE touchés

L’examen de l’affaire d’un scandale d’escroquerie immobilière impliquant 21 accusés, dont des notaires, des adouls, des anciens présidents de communes, des intermédiaires et un...

Marrakech : un responsable de « Prestigia » écrouée pour une escroquerie de 50 millions DH

Un responsable de la société « Prestigia », spécialisée dans la vente de biens immobiliers haut de gamme, et affiliée au groupe urbain « Addoha », a été incarcéré à la prison...

Ces articles devraient vous intéresser :

Aide au logement au Maroc : le flop ?

Applaudi à son lancement, l’aide au logement ne suscite plus le même engouement. À ce jour, 8 500 personnes ont bénéficié de cette subvention.

Aide au logement : gros succès auprès des MRE

Le programme d’aide directe au logement connait un franc succès depuis son lancement. Au 23 mai 2024, 11 749 personnes ont déjà pu bénéficier de cette aide, sur un total de 73 711 demandes déposées. De nombreux Marocains résidant à l’étranger ont...

Maroc : l’aide au logement booste le marché de l’immobilier

Au Maroc, le nouveau programme d’aide à l’acquisition de logements est susceptible d’apporter une bouffée d’oxygène au marché immobilier.

Maroc : l’aide à l’achat de logement bientôt effective

Le ministre délégué chargé du budget, Fouzi Lekjaa, a annoncé la mise en place prochaine d’un dispositif d’aides directes au logement pour les primo-acquéreurs.

Maroc : les revenus d’Airbnb traqués

L’Office des changes vient de lancer une vaste opération d’audit visant les transferts financiers internationaux entre propriétaires et bénéficiaires des locations de biens immobiliers via Airbnb.

L’immobilier marocain en berne, les acheteurs attendent l’aide du gouvernement

Le marché de l’immobilier au Maroc a connu une tendance à la baisse ces derniers mois, en raison de la sévérité des conditions d’octroi de crédit. Selon le dernier tableau de bord des crédits et dépôts bancaires de Bank Al-Maghrib, cette tendance se...

Immobilier au Maroc : des contraintes en série

Au Maroc, les professionnels de l’immobilier affichent peu d’optimisme quant à une reprise de leur secteur. Tant les problèmes s’accumulent pour un secteur qui ne s’est pas encore suffisamment remis de la crise sanitaire de Covid-19.

Marocains, n’oubliez pas de déclarer les revenus fonciers

Le dépôt de la déclaration de revenus fonciers soumis à l’impôt sur le revenu (IR) et le paiement dudit impôt, doivent être effectués au plus tard le 29 février, a prévenu la Direction générale des impôts (DGI).

Aide au logement : Un vrai succès chez les MRE

Fatima Zahra Mansouri, ministre de l’Aménagement du territoire national, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la ville, confirme l’intérêt des Marocains résidant à l’étranger (MRE) pour le nouveau programme d’aide directe au logement.

Les MRE, une solution à la crise de l’immobilier marocain ?

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) contribuent de manière considérable à la relance du secteur de l’immobilier au Maroc, durement touché par la crise sanitaire du Covid-19, la guerre en Ukraine et la flambée mondiale des prix des matières...