Casablanca : deux policiers arrêtés pour vol

28 mars 2021 - 21h40 - Maroc - Ecrit par : J.D

La Cour d’appel de Casablanca a mis en examen samedi, deux fonctionnaires de police, un officier principal et un officier relevant de la préfecture de police de la même ville.

Ils ont été déférés ce même jour devant le parquet par la Brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ) qui les avait placés en garde à vue dans une affaire de falsification et usage de documents officiels, de vol et d’atteinte à l’inviolabilité du domicile.

Les deux fonctionnaires de police vont répondre également du chef d’accusation relatif au vol d’une somme d’argent d’un domicile perquisitionné par les deux policiers sans respect des formalités et garanties prévues par la loi, indique la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) dans un communiqué signalant en outre leur suspension en attendant l’issue de la procédure judiciaire

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Casablanca - Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN) - Police marocaine - Ministère de l’Intérieur (Maroc) - Ministère de la Justice et des Libertés - Brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ)

Aller plus loin

Jugé pour vol en France, un Marocain se trompe de nationalité

Mohamed et Maha, deux Marocains qui comparaissaient jeudi devant le tribunal correctionnel de Nîmes, ont amusé la cour en se trompant d’âge mais également de nationalité. Ils...

Agadir : un policier arrêté pour détournement de fonds

Un policier exerçant à Agadir a été déféré devant le parquet pour son implication présumée dans une affaire de détournement de fonds.

Maroc : le policier détournait l’argent des contraventions

Un officier de la paix principal de la brigade de circulation au district de sûreté de Fqih Ben Salah fait l’objet d’une enquête judiciaire menée sous la supervision du parquet...

Maroc : deux policiers arrêtés pour corruption à Guelmim

Neuf individus dont deux policiers exerçant au district provincial de la sûreté de Guelmim, ont été arrêtés par la brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ) les 20 et 21...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : bonne nouvelle pour les amateurs de hammams

Le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, a instruit les gouverneurs des régions et les préfets des préfectures et provinces du royaume pour que soit revue la décision de fermeture des hammams et des stations de lavage de voitures en fonction de...

Abdellatif Hammouchi nomme de nouveaux responsables

Le directeur général de la Sûreté nationale (DGSN), Abdellatif Hammouchi a procédé, mardi, à une nouvelle série de nominations au niveau de plusieurs services décentralisés de l’institution.

Les Marocains libres de choisir le prénom de leurs enfants, sous certaines conditions

Les officiers marocains de l’état civil sont à présent dans l’obligation d’accepter temporairement les prénoms déclarés, y compris ceux en contradiction avec la loi, contrairement aux pratiques antérieures, selon un décret qui vient d’être publié.

Bientôt une centaine de radars mobiles déployés au Maroc

120 nouveaux radars seront bientôt déployés dans plusieurs villes marocaines, pour renforcer la sécurité routière. Ces équipements ont été remis mardi, à la Gendarmerie Royale et à la Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN) (Police).

Safi : le maire s’octroie un garage en douce, la colère gronde

Le président de la commune urbaine d’Asfi a construit sans autorisation préalable un garage souterrain pour sa maison de deux étages, en chantier dans le quartier Miftah Al Rahma, suscitant l’indignation et la colère des résidents et des défenseurs des...

Cimetières au Maroc : entre abandon et insécurité

La gestion des cimetières pose problème au Maroc. Selon un rapport du ministère de l’Intérieur, les sites existants sont saturés ou en état de dégradation et les collectivités territoriales peinent à les réhabiliter et à identifier des terrains viables...

Le roi Mohammed VI nomme de nouveaux magistrats dans les juridictions financières

Le Roi Mohammed VI, président du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire, a approuvé la nomination de 30 nouveaux magistrats dans des postes de responsabilité au sein des juridictions financières.

Interpol : les 11 Marocains les plus recherchés de la planète

Onze Marocains sont actuellement recherchés par l’organisation de la police internationale : Interpol. Ces individus, sous le coup de mandats internationaux, sont accusés de crimes et délits graves.

Fermeture des hammams au Maroc : la question arrive au parlement

Plutôt que de fermer les bains publics pour rationaliser l’eau, la députée du parti socialiste, Majida Chahid, propose de fixer la capacité d’accueil de ces établissements ou de déterminer la quantité d’eau à utiliser par client.

Maroc : la DGSN fait un cadeau à des policiers

Fidèle à sa tradition, Abdellatif Hammouchi, directeur général du pôle DGSN-DGST, octroie un soutien financier d’exception aux policiers et employés confrontés à des traitements médicaux coûteux pour des affections graves.