Catherine Graciet : « J’ai eu un moment de faiblesse, c’est humain non »

31 août 2015 - 22h30 - France - Ecrit par : Bladi.net

Dans une longue interview accordée au journal Le Parisien, la journaliste Catherine Graciet est revenue sur l’affaire dite du « chantage contre Mohammed VI » et son rôle lors des rencontres avec le représentant du « Palais », l’avocat Hicham Naciri.

D’emblée, la journaliste réfute toute idée de chantage. « Je n’ai jamais voulu faire chanter qui ce soit. Je suis tombée dans un piège », affirme-t-elle, expliquant que « dans cette histoire » c’est le Palais qui « propose, c’est le Palais qui corrompt ». Pour Graciet, le Maroc a voulu se débarrasser de quelqu’un de gênant, quelqu’un qui, depuis dix ans, vit sous pression des services de sécurité marocains, insultée, photographiée et menacée de mort sur les réseaux sociaux.

Parlant d’un « livre apocalyptique » car les deux journalistes ont décidé de travailler sur la « famille royale, ses querelles, son train de vie … » Graciet avoue que l’enquête était difficile et qu’il était question de commencer l’écriture du livre pour une parution prévue au premier semestre 2016, mais comme le risque de « diffamation » était évident, selon elle, il fallait donner la parole au Palais, ce qu’a fait Eric Laurent, le 23 juillet dernier, en appelant le cabinet royal, pour solliciter un entretien.

A son retour de vacances, Eric Laurent lui fait part, dit-il, d’une « proposition de trois millions d’euros » transmise par l’avocat du Palais pour la non-parution de ce livre, de même qu’une nouvelle rencontre doit avoir lieu le 21 août à laquelle elle ne participe pas. Durant l’entretien entre les deux hommes, la nouvelle proposition est encore mise sur la table, soutient la journaliste au Parisien, et que l’avocat du Palais tient à sa présence lors de la prochaine rencontre prévue le 27 août.

« J’ai eu un accès de faiblesse... C’est humain, non ? »

Catherine Graciet raconte ensuite sa version de la rencontre avec l’avocat du Maroc. Elle s’y rend, raconte-t-elle, car elle n’arrive pas à croire que l’avocat du roi soit là« en personne, à prendre un tel risque ». Disant se méfier et pensant à une tentative de corruption, elle se rend tout de même à cette rencontre pour « obtenir des réactions, même en off, par rapport aux affaires évoquées dans le livre. »

Durant la rencontre, l’avocat aurait réitéré la même proposition, affirme-t-elle, avouant que si elle acceptait cette somme, cela changerait sa vie. Puis elle se laisse tenter… « J’ai eu un accès de faiblesse... C’est humain, non ? »

La suite, nous la connaissons tous. Un protocole d’accord est signé, les deux journalistes partent avec 40.000 euros chacun et sont ensuite arrêtés par la police pour « chantage et extorsion de fonds… »

Sujets associés : France - Mohammed VI - Chantage Mohammed VI - Catherine Graciet - Eric Laurent

Aller plus loin

Le Seuil rompt son contrat avec Eric Laurent et Catherine Graciet

La maison d’édition du Seuil a décidé de mettre fin au contrat qui la liait avec les journalistes Eric Laurent et Catherine Graciet et de renoncer à la publication du livre sur...

Eric Laurent se défend comme il peut (vidéo)

Invité à l’émission de France 5 "c à vous", l’écrivain-journaliste Eric Laurent a tenté de se défendre comme il pouvait sur l’affaire dite du chantage royal. Entre les problèmes...

Chantage au roi Mohammed VI : Éric Laurent et Catherine Graciet condamnés

Le procès des deux journalistes français accusés de chantage envers le roi Mohammed VI Éric Laurent et Catherine Graciet, a finalement abouti à une condamnation.

Eric Laurent arrêté pour avoir réclamé 3 millions d’euros au roi Mohammed VI

Il avait écrit « La Mémoire d’un Roi » puis publié le Roi prédateur. Eric Laurent a été arrêté aujourd’hui par la police en France pour avoir fait du chantage au roi Mohammed...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le mystère de la lettre de Pedro Sánchez au roi Mohammed VI

Le gouvernement espagnol continue de refuser de divulguer le contenu de la lettre envoyée par Pedro Sánchez au roi Mohamed VI, le 14 mars 2022. Cette lettre est considérée comme le « secret mieux gardé de la politique espagnole », s’étonne un journal...

Maroc : les salaires des imams vont augmenter

Les imams au Maroc verront leur allocation augmenter de façon progressive pendant les quatre prochaines années. Le roi Mohammed VI en a donné l’instruction, selon le ministère des Habous et des Affaires islamiques

Maroc : 40 milliards de dollars pour changer le visage du transport

Le Maroc s’apprête à mettre en œuvre la vision stratégique lancée par le roi Mohammed VI, afin de « placer le pays sur la voie d’un développement économique et social durable et global ».

Le Maroc a déjà investi 25 millions d’euros dans l’exploration pétrolière cette année

Le Maroc, à travers l’Office national marocain des hydrocarbures (ONHYM), a investi, entre janvier et septembre, 275 millions de dirhams (25 millions d’euros) dans l’exploration pétrolière.

Cyril Hanouna encense le roi Mohammed VI

L’animateur français d’origine tunisienne Cyril Hanouna a encensé le roi Mohammed VI dont il a salué les efforts consentis suite au puissant et dévastateur séisme qui a secoué le Maroc.

Le Roi Mohammed VI rend hommage à Mohamed Moatassim

Le Roi Mohammed VI a adressé un message de condoléances et de compassion aux membres de la famille de feu Mohamed Moatassim, Conseiller du Souverain, décédé lundi à Rabat.

Polémique après les propos d’un député RNI sur le roi Mohammed VI

Alors qu’il prenait la défense du gouvernement, un député du Rassemblement national des indépendants (RNI), parti au pouvoir, a, lors de la discussion sur la flambée des prix, fait une déclaration pour le moins polémique sur le roi Mohammed VI.

Le roi Mohammed VI nomme de nouveaux magistrats dans les juridictions financières

Le Roi Mohammed VI, président du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire, a approuvé la nomination de 30 nouveaux magistrats dans des postes de responsabilité au sein des juridictions financières.

Roi Mohammed VI : les MRE « sont un motif de fierté pour le Maroc »

Le roi Mohammed VI a salué la détermination des Marocains résidant à l’étranger (MRE) à défendre les intérêts du Maroc notamment les causes nationales liées à leur patrie et au Sahara, et les a invités à s’impliquer dans le processus de développement....

Nouvel an amazigh au Maroc : ce sera le 14 janvier

La date du nouvel an Amazigh au Maroc est désormais connue. Elle vient d’être définie par le chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, et ce sera le 14 janvier. Ce jour sera donc chômé et payé.