Gaz au Maroc : les opérations de forage de Chariot Oil & Gaz finalisées

18 janvier 2022 - 21h00 - Economie - Ecrit par : A.T

La compagnie britannique d’exploration Chariot Oil & Gaz a annoncé la fin des opérations de forage dans le gisement gazier Anchois au large de Larache. Une étape « réussie », selon la direction.

À l’issue des opérations de forage, le puits Anchois-1 se trouve dans un état permettant une utilisation potentielle dans le développement futur du champ, a déclaré Adonis Pouroulis, président directeur général par intérim de Chariot.

De même, a-t-il précisé, le puits Anchois-2, foré juste avant l’exploitation du puits Anchois-1 et ayant atteint ses objectifs d’évaluation et d’exploration avec plus de 100 m de production nette, a déjà été suspendu de manière sûre et efficace pour être éventuellement complété en tant que puits de production dans le cadre du développement futur du gisement.

Ces opérations font partie du permis d’exploration Lixus Offshore accordé en mai 2019 et détenu à 75 % par Chariot et à 25 % par l’Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM).

A lire  : Maroc : Chariot Oil & Gas démarre le forage d’un puits au large de Larache

Par ailleurs, le groupe énergétique a expliqué que de nombreuses données récupérées à partir des multiples découvertes de gaz dans le puits sont actuellement acheminées vers un laboratoire pour une analyse détaillée. Ces données comprennent également les analyses d’un programme complet d’essais de formation souterraine, qui a récupéré douze échantillons de gaz dans sept réservoirs.

Pour sa part, la directrice générale de l’Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM), Amina Benkhadra, a « félicité les équipes de Chariot et de l’ONHYM pour le succès des opérations de forage d’Anchois. » « Je tiens également à remercier les autorités marocaines pour leur soutien et leur aide dans la réalisation efficace des opérations de forage malgré les restrictions liées à la pandémie de Covid-19. Nous sommes impatients de travailler avec Chariot afin de faire progresser rapidement le développement du gaz », a-t-elle déclaré.

De son côté, Pouroulis a affirmé que l’ambition de la firme est « de mettre en ligne le développement gazier d’Anchois aussi rapidement que possible, afin d’alimenter la croissance économique du Maroc, mais aussi de fournir des flux de trésorerie à court terme à la société ».

Sujets associés : Larache - Office National des Hydrocarbures et des Mines (Onhym) - Gaz

Aller plus loin

Gaz : une zone de forage au large de Larache

Chariot Oil & Gas, société spécialisée dans l’exploration pétrolière et gazière et son partenaire, l’Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM) ont conclu,...

Maroc, futur grand exportateur de gaz en Afrique ?

Avec ses réserves de gaz estimées à 39 milliards de mètres cubes et les nouveaux projets qui sont mis en œuvre, le Maroc pourrait devenir un grand exportateur de gaz en Afrique.

Chariot Oil & Gas fait avancer son projet phare au Maroc

Le projet phare de développement gazier du champ « Anchois » situé au large du Maroc, piloté par la société britannique spécialisée dans l’exploration gazière, Chariot Oil &...

Recherche pétrolière : Les forages augmentent

Manifestement, l’épisode Talsint est encore présent dans les esprits. Quand, récemment, l’opérateur anglais Circle Oil a annoncé une découverte intéressante de gaz dans le...

Ces articles devraient vous intéresser :

Energies renouvelables : le renforcement de la coopération internationale, une priorité pour le Maroc

L’Agence marocaine de l’énergie durable (MASEN) œuvre pour le renforcement de sa coopération dans le domaine des énergies renouvelables. Dans ce sens, elle a récemment signé deux mémorandums d’entente (MoU) avec respectivement l’Institut coréen de...

Gaz : Sound Energy veut prolonger son contrat d’exploration au Maroc

La société britannique d’exploration gazière Sound Energy envisage de renouveler son contrat d’exploration au Maroc, en vue poursuivre ses forages à Tendrara et les recherches à Sidi Mokhtar.

Prospection pétrolière : Europa Oil & Gas prend une décision difficile au Maroc

La compagnie britannique de prospection et d’exploration pétrolière et gazière « Europa Oil & Gas » a décidé de renoncer à l’extension de la licence d’Inezgane située au large du Maroc. Elle évoque « une décision difficile ».

SDX Energy fait une nouvelle découverte de gaz au Maroc

SDX Energy, l’explorateur gazier britannique qui exploite des gisements de gaz naturel dans le bassin du Gharb au Maroc, annonce avoir fait deux découvertes provenant des puits SAK-1 et KSR-20, récemment achevés. Ces découvertes ouvrent la voie à...

Les Marocains paieront plus cher la bonbonne de gaz

Comme décidé par le gouvernement, le prix de la bonbonne de gaz va augmenter dès l’année prochaine. Celle-ci devrait se poursuivre les années suivantes.

Tendrara : les prospections de gaz de Sound Energy financées par Attijariwafa Bank

Les discussions entre la société britannique d’exploration gazière Sound Energy et Attijariwafa Bank concernant le financement par emprunt du projet gazier de Tendrara (Maroc) connaissent des avancées importantes.

Genel Energy et l’ONHYM ensemble pour l’exploitation du permis Lagzira

La compagnie d’exploitation pétrolière Genel Energy et l’Office national des Hydrocarbures et des Mines (ONHYM) s’unissent pour exploiter le permis Lagzira.

Les Marocains paieront plus cher certains produits

En raison d’une décompensation annoncée, les prix de certains produits de grande consommation comme le gaz, la farine et le sucre reviendront plus cher aux consommateurs marocains.

Chariot Oil & Gas va acheminer le gaz de Larache via le gazoduc Maghreb-Europe

La société britannique Chariot a annoncé mercredi la signature d’un accord avec l’Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM) pour acheminer le gaz de Larache via le gazoduc Maghreb-Europe (GME).

Coup dur pour Sound Energy au Maroc

La société britannique d’exploration gazière Sound Energy exprime des inquiétudes à la suite de la confirmation d’une décision de l’administration fiscale marocaine. Elle redoute un risque de compromission des progrès de ses activités au Maroc.