La contestation monte contre Booking au Maroc

15 juillet 2023 - 22h20 - Economie - Ecrit par : A.P

Les opérateurs du secteur de l’hôtellerie au Maroc ont dénoncé, dans une lettre adressée au ministère du Tourisme, le monopole de la plateforme Booking, appelant à des actions urgentes de l’autorité pour mettre fin à ces abus.

« Nous tenons à vous informer que les membres de notre Fédération ont reçu récemment un courriel du site de réservation booking.com les obligeant à payer toutes les commissions en devises, alors qu’elles étaient payées jusque-là en dirhams constants. Cette décision unilatérale de la part de Booking a été expliquée par le changement des exigences de Bank Al-Maghrib, […] faisant supporter, en plus, aux établissements d’hébergement touristique le coût de 10 % au titre de la retenue à la source », peut-on lire dans la lettre à laquelle Challenge a eu accès.

À lire : Les réservations en berne pour le Maroc

Pour Amal Karioun, le président de la Fédération nationale des agences de voyages du Maroc (FNAVM), « ce courrier est venu à point nommé pour dénoncer ce qui se fait en occurrence. Les pratiques abusives qui imposent unilatéralement aux acteurs de payer des commissions en devises. La plateforme Booking agit aujourd’hui au Maroc en toute illégalité et fait subir beaucoup de pertes économiques aux acteurs locaux ». Pour ce professionnel, cette « pratique illégale » de Booking étouffe les opérateurs nationaux. « Les élites marocaines doivent s’inspirer du modèle turque, qui a été confronté à ce même problème et a pris une disposition spéciale interdisant formellement au groupe Booking de vendre des chambres d’hôtel turques aux citoyens en Turquie », explique-t-il.

À lire : Agadir et Marrakech parmi les villes les plus abordables pour les touristes français

Les professionnels de l’hôtellerie ont demandé au ministre de tutelle « de bien vouloir intervenir auprès du chef de gouvernement et, le cas échéant, auprès du ministre de l’Économie et des finances, afin de faire revenir Booking sur sa décision et de maintenir les paiements en dirhams ». Le président de la FNAVM dénonce pour sa part le monopole progressif de la plateforme Booking au Maroc, alors qu’elle ne paye aucune taxe. Selon l’agence anti-monopole russe (FAS), le site booking.com a été condamné à une amende de 14,9 millions d’euros pour avoir « abusé de sa position dominante sur le marché russe des sites de réservation d’hébergements en ligne ». Les opérateurs marocains espèrent que leurs autorités prendront aussi des mesures fortes contre les abus de Booking.

Sujets associés : Hôtellerie - Ministère du Tourisme

Aller plus loin

Booking face à la colère des hôteliers marocains

La plateforme de réservation en ligne Booking.com et les professionnels de l’hôtellerie au Maroc tiendront une réunion le 2 août, afin de discuter de la décision du groupe...

Les hôteliers marocains font plier Booking

Le bras de fer entre la plateforme de réservation en ligne Booking.com et les hôteliers marocains, regroupés au sein de la Fédération nationale de l’industrie hôtelière (FNIH)...

Agadir et Marrakech parmi les villes les plus abordables pour les touristes français

Agadir reste l’une des destinations les plus prisées par les touristes français. La ville figure dans le top 5 des 20 destinations mondiales « all-inclusive » les plus...

Les réservations en berne pour le Maroc

Après deux ans de restrictions sanitaires liées au Covid-19, les agences de voyages enregistrent une très forte demande pour les vacances d’été. Mais les tendances ne sont pas...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc met de l’ordre dans les « Airbnb »

Après son adoption par le gouvernement marocain et sa publication au Journal Officiel, le décret définissant les procédures administratives relatives à l’ouverture des établissements touristiques et leur exploitation, est entré en vigueur.

Maroc : en difficulté, les hôtels subventionnés par l’Etat

L’État va octroyer une nouvelle subvention aux établissements d’hébergement hôtelier qui présentent des « cas exceptionnels », afin de mettre à niveau leurs infrastructures. Les détails de cette opération ont été publiés. Le dépôt des demandes jusqu’au...

Maroc : une seconde vie pour les hôtels fermés

Dans la perspective de l’organisation de la Coupe d’Afrique des nations (CAN 2025) et de la Coupe du monde 2030, le gouvernement d’Aziz Akhannouch travaille à redynamiser le secteur de l’hôtellerie.

Nouvelle taxe pour l’hébergement chez l’habitant au Maroc

Le gouvernement marocain travaille à réglementer les hébergements alternatifs. Une nouvelle taxe pour l’hébergement chez l’habitant sera bientôt instaurée. Une manière pour lui d’encadrer le tourisme chez l’habitant.

Le Maroc fait le ménage dans les hôtels

Les autorités marocaines viennent de mettre de l’ordre dans le secteur de l’hôtellerie. Depuis quelques jours, une nouvelle procédure de classement des établissements d’hébergement touristique est en vigueur dans le royaume.

Les touristes reviennent en force au Maroc

Après deux ans de restrictions sanitaires liées au Covid-19, les hôtels enregistrent une très forte demande pour les vacances de fin d’année. Les réservations explosent et les professionnels espèrent atteindre les chiffres d’avant-Covid.

Maroc : l’embellie du tourisme profite peu à l’hôtellerie

Alors que de nombreux touristes sont arrivés au Maroc cet été, l’hôtellerie a peu profité de l’embellie du tourisme. Les performances d’avant crise Covid-19 n’ont pas été atteintes.

Le «  All Inclusive  » séduit les Marocains

Les hôtels marocains semblent avoir trouvé la formule adéquate pour attirer plus de vacanciers, en leur proposant un concept qui leur permet de profiter pleinement des vacances sans se préoccuper du reste.

Le tourisme marocain connaît une embellie pendant les fêtes de fin d’année

Au Maroc, plusieurs établissements hôteliers ont fait le plein pendant les fêtes de fin d’année. Une embellie après deux ans difficiles de crise sanitaire liée au Covid-19.

Le tourisme marocain retrouve son dynamisme en 2023 avec l’arrivée de 2,9 millions de visiteurs

Le tourisme marocain a enregistré un bond spectaculaire avec l’arrivée de 2,9 millions de touristes aux postes frontières durant le premier trimestre de l’année 2023, soit une progression de 17 % par rapport à la même période de l’année 2019.