Covid-19 au Maroc : des signes d’une amélioration de la situation

10 août 2021 - 15h40 - Maroc - Ecrit par : A.T

Le Maroc est aux prises avec sa troisième vague d’infections liées au Covid-19  : 5 043 nouveaux cas d’infection au Covid-19 ont été enregistrés à la date du 9 août 2021, selon les chiffres du ministère de la Santé. Une aggravation de l’épidémie qui se traduit avant tout par une flambée des cas et la saturation des services de réanimation dans certains hôpitaux.

Les signes d’une troisième vague se multiplient au Royaume. Tandis que le gouvernement multiplie les restrictions sanitaires et élargie la vaccination à une grande couche de la population, le Maroc ait face à une augmentation du nombre de cas de Covid-19 semaine après semaine, selon les chiffres du ministère.

Sur sa page LinkedIn, le coordonnateur du Centre national des opérations d’urgence de santé publique au ministère de la Santé, Mouad Mrabet, souligne que le taux de reproduction du Covid-19 au Maroc a connu une baisse significative en une semaine. Il était de 1,19 au 8 août 2021, après avoir atteint 1,47 le 1ᵉʳ août 2021, relève-t-il, précisant que ce taux (R0) s’approche de 1. Le Maroc serait ainsi en train d’entamer un aplatissement de la courbe épidémique, a-t-il ajouté.

« Le nombre ou le taux de reproduction de base (R0) correspond au nombre moyen de personnes qu’une personne infectée par le Covid-19 est susceptible de contaminer dans une population sans aucune immunité et sans aucune intervention de santé publique », explique-t-il.

A lire : Covid-19 : le Maroc attend le pic « dans les prochains jours »

En épidémiologie, une vague du Covid-19 se caractérise par une phase ascendante, un pic et une phase descendante. « Durant la phase ascendante le R0 est > 1. Ainsi, chaque cas contamine plus d’une personne et donc automatiquement chaque temps T, on enregistre plus de cas enregistrés en T-1. Chaque vague a un pic, à savoir un maximum de cas », souligne le Dr Mouad Mrabet.

« Les mesures préventives et restrictives doivent être rigoureusement respectées plus que jamais », conclut-il.

Sujets associés : Mohamed Mrabet - Santé - Ministère de la Santé - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Les contaminations au Covid-19 en forte hausse au Maroc

Abdelkrim Meziane Bellefquih, chef de la division des maladies transmissibles fait savoir que le taux de contamination a connu une augmentation sensible (+12,05 %). Il appelle à...

Covid-19 : le Maroc attend le pic « dans les prochains jours »

Au Maroc, le pic de l’épidémie pourrait arriver dans les «  tout prochains jours  », surtout à Guelmim-Oued Noun (39 %), région la plus touchée.

Maroc : pas encore d’allègement des mesures restrictives

Le chef de gouvernement, Saâdeddine El Othmani a affirmé qu’« aucun assouplissement des mesures de confinement en vigueur n’est prévu pour le moment », tentant ainsi de couper...

Covid-19 au Maroc : flambée des cas de contamination en 15 jours

En deux semaines, le Maroc a enregistré une hausse très importante du nombre de cas positifs au Covid-19. L’annonce a été faite ce mardi par le ministère de la Santé dans son...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le prince Moulay Rachid a contracté le Covid-19

Ayant contracté le Covid-19, le prince Moulay Rachid n’a pas pu accompagner le roi Mohammed VI, vendredi 14 octobre 2022, à l’occasion de l’ouverture de la première session de la deuxième année législative de la onzième législature.

Le Maroc met fin à la fiche sanitaire

Quelques jours après avoir annoncé la fin de l’état d’urgence sanitaire, les autorités marocaines portent à la connaissance des voyageurs que la fiche sanitaire n’est plus une obligatoire pour accéder au territoire.

Covid-19 : les Marocains désertent les centres de vaccination

Au Maroc, ce n’est plus la grande affluence dans les centres de vaccination. La stabilité de la situation épidémiologique semble expliquer ce désintérêt des Marocains pour la vaccination contre le Covid-19.

Le Maroc prolonge encore l’état d’urgence sanitaire

Réuni jeudi lors de sa séance hebdomadaire, le conseil de gouvernement a adopté le projet de décret portant prorogation, à nouveau, de l’état d’urgence sanitaire.

Maroc : l’état d’urgence sanitaire prolongé encore d’un mois

Réuni en séance hebdomadaire ce jeudi 29 décembre 2022, le gouvernement a décidé de prolonger jusqu’au 31 janvier 2023, l’état d’urgence sanitaire.

Le Maroc manque cruellement de psychiatres

Malgré des progrès significatifs ces dernières années, le Maroc ne dispose pas d’assez de ressources humaines en termes de santé mentale. Le royaume ne compte que 343 psychiatres et 214 psychologues, pour une population estimée en 2020 à près de 37...

Le Maroc teste un système de santé intelligent

Le Maroc prévoit d’installer un « système de santé intelligent » dans les centres de santé des régions de Rabat-Salé-Kénitra (16), Fès-Meknès (15), Beni Mellal-Khénifra (11) et Draâ-Tafilalet (11). Cette première phase du projet devrait nécessiter un...

Le Maroc face à la menace de la « Poufa », la cocaïne des démunis

Le Maroc renforce sa lutte contre la « Poufa », une nouvelle drogue bon marché, connue sous le nom de cocaïne des pauvres », qui a non seulement des répercussions sociales, notamment la séparation des familles et une augmentation des suicides et des...

"Lbouffa" : La cocaïne des pauvres qui inquiète le Maroc

Une nouvelle drogue appelée « Lbouffa » ou « cocaïne des pauvres », détruit les jeunes marocains en silence. Inquiétés par sa propagation rapide, les parents et acteurs de la société civile alertent sur les effets néfastes de cette drogue sur la santé...

Nouvelle fiche sanitaire pour entrer au Maroc

Tous les voyageurs souhaitant accéder au territoire marocain devront désormais remplir les mêmes conditions. Qu’importe le moyen de transport, la fiche sanitaire du pays a été actualisée, simplifiée et uniformisée.