Covid-19 au Maroc : flambée des cas de contamination en 15 jours

21 juillet 2021 - 06h20 - Maroc - Ecrit par : G.A

En deux semaines, le Maroc a enregistré une hausse très importante du nombre de cas positifs au Covid-19. L’annonce a été faite ce mardi par le ministère de la Santé dans son bilan bimensuel de la situation épidémiologique. Selon le point de presse, toutes les régions du Maroc sont concernées par cette augmentation causée entre autres par le relâchement dans le respect des mesures préventives et des gestes barrières.

Le bilan bimensuel de la situation épidémiologique a été présenté par le chef de la division des maladies transmissibles, Abdelkrim Meziane Bellefquih. Il a fait part d’une « augmentation notable » de 91 % des cas positifs durant la période allant du 06 au 19 juillet. Il n’y a plus de doute, le Royaume entame une nouvelle étape de propagation du virus. Le taux de positivité est passé de 4,56 % à 10,7 %. La région de Casablanca-Settat tient la tête du peloton avec 21,3 %, contre 2,6 % à Fès-Meknès, qui a le taux le plus bas.

À lire : « Le variant Delta connaît une flambée au Maroc »

Le Maroc a comptabilisé 558 785 cas positifs depuis le début de la pandémie, avec un taux d’incidence de près de 1 535 cas pour 100 000 habitants plaçant le Royaume au 42ᵉ rang au plan mondial et au deuxième en Afrique. Le taux de reproduction du Covid-19 (Ro) s’est aggravé à 1,45 au niveau national durant les deux dernières semaines.

Les cas actifs se sont élevés à 15 253, contre 5 535 deux semaines auparavant (+175 %), a expliqué le chef de la division des maladies transmissibles, qui s’inquiète du fait que les nouveaux cas graves soient passés de 236 à 413 lundi dernier soit une augmentation de 75 %.

À lire : Coronavirus : que doit faire le Maroc pour éviter une 3e vague ?

Le bilan total des décès était de 9 466 cas le 19 juillet 2021, soit un taux de létalité de 1,7 %, en dessous de la moyenne mondiale établie à 2,2 %. Abdelkrim Meziane Bellefquih a précisé que 81 décès ont été enregistrés la semaine dernière, constituant le bilan des décès le plus élevé depuis 5 mois. Quant au taux de guérison, il est de 97,3 %, selon le point fait par le chef de la division des maladies transmissibles.

À lire : Variant Delta : le relâchement plonge le Maroc dans une crise sanitaire

En ce qui concerne le dépistage du virus, il a enregistré une petite progression passant de 105 000 tests par semaine à 140 000 effectués la semaine passée, soit près de 20 000 tests par jour. « Soit nous allons nous ressaisir en toute fermeté et responsabilité et ramener la courbe à une trajectoire positive, soit nous allons nous résigner à une rechute épidémiologique avec laquelle tous les acquis risquent d’être anéantis », a-t-il indiqué appelant les Marocains à faire preuve d’un sens élevé de responsabilité et de vigilance citoyenne pour aller de l’avant dans la préservation des acquis et éviter toute recrudescence de la pandémie.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Santé - Bilan - Ministère de la Santé - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Covid-19 : le Maroc opte pour des mesures restrictives pour éviter le pire

Depuis le vendredi 23 juillet, de nouvelles mesures préventives sont entrées en vigueur au Maroc. Il s’agit des restrictions liées aux déplacements nocturnes, les déplacements...

Variant Delta : le relâchement plonge le Maroc dans une crise sanitaire

L’arrivée massive des MRE et la célébration de l’Aid El-Adha plongent le pays à nouveau dans une crise sanitaire. Les Marocains se croyaient libérés, tout affairés à organiser...

Covid-19 : le Maroc attend le pic « dans les prochains jours »

Au Maroc, le pic de l’épidémie pourrait arriver dans les «  tout prochains jours  », surtout à Guelmim-Oued Noun (39 %), région la plus touchée.

Les Marocains face à de nouvelles restrictions

L’ensemble des mesures restrictives annoncées par le gouvernement en vue de lutter contre la propagation du Covid-19 et de ses variants sont entrées en vigueur depuis hier, le...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : en difficulté, les hôtels subventionnés par l’Etat

L’État va octroyer une nouvelle subvention aux établissements d’hébergement hôtelier qui présentent des « cas exceptionnels », afin de mettre à niveau leurs infrastructures. Les détails de cette opération ont été publiés. Le dépôt des demandes jusqu’au...

Les touristes reviennent en force au Maroc

Après deux ans de restrictions sanitaires liées au Covid-19, les hôtels enregistrent une très forte demande pour les vacances de fin d’année. Les réservations explosent et les professionnels espèrent atteindre les chiffres d’avant-Covid.

Le Maroc pleure la mort de la "fille de la lune" Fatima Ezzahra Ghazaoui

Fatima Ezzahra Ghazaoui, 31 ans, star marocaine des réseaux sociaux, a perdu son combat contre la Xeroderma pigmentosumn, une maladie génétique rare à l’origine d’une hypersensibilité aux rayonnements ultraviolets, qui interdit toute exposition au soleil.

Le Maroc teste un système de santé intelligent

Le Maroc prévoit d’installer un « système de santé intelligent » dans les centres de santé des régions de Rabat-Salé-Kénitra (16), Fès-Meknès (15), Beni Mellal-Khénifra (11) et Draâ-Tafilalet (11). Cette première phase du projet devrait nécessiter un...

Cancer : le premier test de dépistage 100% marocain bientôt commercialisé

Les premiers kits de dépistage du cancer, produits localement au Maroc, seront bientôt mis sur le marché. Le pays procède actuellement aux derniers tests de cette innovation afin de s’assurer de leur efficacité.

"Lbouffa" : La cocaïne des pauvres qui inquiète le Maroc

Une nouvelle drogue appelée « Lbouffa » ou « cocaïne des pauvres », détruit les jeunes marocains en silence. Inquiétés par sa propagation rapide, les parents et acteurs de la société civile alertent sur les effets néfastes de cette drogue sur la santé...

Maroc : des avions pour transporter les malades

Le ministère de la Santé et de la protection sociale vient de lancer un appel d’offres d’un montant de 30 millions de dirhams pour la location d’avions dédiés au transport rapide des malades.

"L’boufa", la nouvelle menace pour la société marocaine

Le Maroc pourrait faire face à une grave crise sanitaire et à une augmentation des incidents de violence et de criminalité, en raison de la propagation rapide de la drogue «  l’boufa  » qui détruit les jeunes marocains en silence.

Maroc : plus de mariages, moins de divorces

Le Haut-commissariat au plan (HCP) vient de livrer les dernières tendances sur l’évolution démographique, le mariage, le divorce et le taux de procréation par rapport à 2020, année de la survenue de la crise sanitaire du Covid-19.

Maroc : l’état d’urgence sanitaire prolongé encore d’un mois

Réuni en séance hebdomadaire ce jeudi 29 décembre 2022, le gouvernement a décidé de prolonger jusqu’au 31 janvier 2023, l’état d’urgence sanitaire.