Covid-19 au Maroc : l’administration d’une troisième dose du vaccin en discussion

21 juillet 2021 - 08h20 - Maroc - Ecrit par : G.A

Certaines personnes ayant reçu les deux doses du vaccin anti Covid-19 et qui présentent des facteurs de risques pouvant affaiblir leur immunité (âge, maladies chroniques, etc.) pourraient recevoir une troisième dose.

Le comité scientifique de vaccination réfléchit sérieusement à la question. Certains pays comme la France ont déjà adopté l’administration de la troisième dose du vaccin anti-Covid, mais seulement aux personnes immunodéprimées sévères. En Israël, la troisième dose est administrée à des patients atteints de cancer, aux patients ayant subi des transplantations et à ceux dont la protection vaccinale s’est dégradée. Il y a également la Turquie qui a déjà donné la troisième dose à plus de 2,89 millions de personnes.

À lire : Covid-19 : 94 % des personnes vaccinées en Afrique sont Marocaines

Au Maroc, le comité continue de mener des recherches sur la question. Cette troisième dose concernera « un nombre encore indéterminé de personnes, en cours d’estimation, mais souffrant de maladies chroniques ou de pathologies qui affaiblissent momentanément l’immunité acquise par les deux premières doses de vaccin ». Le ministère de la Santé fera savoir la liste des personnes ciblées et les dispositions à prendre pour bénéficier de cette troisième dose.

À lire : Maroc : une campagne de vaccination réussie grâce aux femmes

Sur la question, Dr. Moulay Said Afif rappelle que la priorité et l’urgence « est de vacciner un maximum de personnes avec deux doses pour atteindre 80% de notre population ». Il souligne que « malgré les difficultés d’approvisionnement, nous avons démarré la vaccination des plus de 30 ans pour essayer d’arriver à une immunité collective avant la fin de 2021 ».

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Santé - Ministère de la Santé - Coronavirus au Maroc (Covid-19) - Vaccin anti-Covid-19

Aller plus loin

Crise sanitaire : la vaccination annonce une nouvelle ère au Maroc

La stratégie vaccinale mise en place par les autorités marocaines pour relever le défi de l’immunité générale fait renaître l’espoir d’une nouvelle dynamique dans le climat des...

Maroc : plus de rendez-vous et de justificatif pour se faire vacciner contre le Covid-19

Au Maroc, en plus d’ouvrir du lundi au dimanche, les centres de vaccination peuvent désormais accueillir sans rendez-vous et sans que les citoyens soient obligés d’apporter le...

Maroc : une troisième dose du vaccin anti Covid-19 à partir d’octobre

La troisième dose de vaccin est actée au Maroc. Les autorités sanitaires fourniront à compter de la première semaine du mois d’octobre, cette dose de rappel aux agents de santé,...

Le Maroc pense à une troisième dose du vaccin anti-Covid-19

Le recours à une troisième dose de vaccin pour certaines personnes fait toujours l’objet d’une étude. Pour les scientifiques marocains, le plus urgent actuellement est de se...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc teste un système de santé intelligent

Le Maroc prévoit d’installer un « système de santé intelligent » dans les centres de santé des régions de Rabat-Salé-Kénitra (16), Fès-Meknès (15), Beni Mellal-Khénifra (11) et Draâ-Tafilalet (11). Cette première phase du projet devrait nécessiter un...

L’anarchie des salons de beauté au Maroc dénoncée

La docteure Hanan Atrakin, spécialiste en chirurgie esthétique et députée du Parti Authenticité et Modernité (PAM), a exprimé ses inquiétudes face à la prolifération au Maroc des salons de beauté offrant des services esthétiques médicaux, évoquant une...

Maria, la sage-femme miraculée qui a aidé à accoucher pendant le séisme

Une sage-femme a aidé des femmes à accoucher au milieu du puissant et dévastateur séisme survenu le 8 septembre au Maroc qui a fait près de 3000 morts, plus de 5000 blessés et détruit des milliers de maisons.

Maroc : pas d’augmentation des prix des consultations médicales

Les tarifs des consultations médicales au Maroc n’ont subi aucune augmentation. L’information a été démentie par un syndicat, assurant qu’aucun accord n’a été signé entre les médecins du secteur privé et le gouvernement sur ces prix.

Ramadan : conseils pour un jeûne en période de chaleur

Le jeûne du ramadan est encore dur cette année, surtout dans certaines régions où les températures dépassent parfois les 40 degrés. Pour que la journée se passe au mieux, il est essentiel de bien s’hydrater et de manger équilibré le soir. Pour rompre...

Près d’un tiers des Marocains ont connu une dépression

Le ministère de la Santé initie un projet dont la mise en œuvre permettra de répondre aux besoins des 48,9 % des Marocains âgés de plus de 15 ans qui connaissent, ou ont déjà connu, des signes de troubles mentaux et psychiques.

Au Maroc, les médecins sont des mauvais payeurs d’impôts

Au Maroc, peu de médecins s’acquittent de leurs impôts. Fort de ce constat, le gouvernement opte désormais pour la retenue à la source pour les revenus de l’ensemble des professions libérales, la déclaration annuelle fiscale ayant montré ses limites.

Le Maroc met fin à l’état d’urgence sanitaire

Le gouvernement marocain a décidé de mettre fin à l’état d’urgence sanitaire en vigueur depuis l’apparition des premiers cas de contamination au coronavirus.

Les joueurs marocains font la queue à l’infirmerie

Après l’euphorie de leur qualification aux quarts de finale de la coupe du monde, les joueurs marocains font face aux conséquences physiques.

"Lbouffa" : La cocaïne des pauvres qui inquiète le Maroc

Une nouvelle drogue appelée « Lbouffa » ou « cocaïne des pauvres », détruit les jeunes marocains en silence. Inquiétés par sa propagation rapide, les parents et acteurs de la société civile alertent sur les effets néfastes de cette drogue sur la santé...