Recherche

Covid-19 au Maroc : l’administration d’une troisième dose du vaccin en discussion

© Copyright : DR

21 juillet 2021 - 08h20 - Société - Par: G.A

Certaines personnes ayant reçu les deux doses du vaccin anti Covid-19 et qui présentent des facteurs de risques pouvant affaiblir leur immunité (âge, maladies chroniques, etc.) pourraient recevoir une troisième dose.

Le comité scientifique de vaccination réfléchit sérieusement à la question. Certains pays comme la France ont déjà adopté l’administration de la troisième dose du vaccin anti-Covid, mais seulement aux personnes immunodéprimées sévères. En Israël, la troisième dose est administrée à des patients atteints de cancer, aux patients ayant subi des transplantations et à ceux dont la protection vaccinale s’est dégradée. Il y a également la Turquie qui a déjà donné la troisième dose à plus de 2,89 millions de personnes.

À lire : Covid-19 : 94 % des personnes vaccinées en Afrique sont Marocaines

Au Maroc, le comité continue de mener des recherches sur la question. Cette troisième dose concernera « un nombre encore indéterminé de personnes, en cours d’estimation, mais souffrant de maladies chroniques ou de pathologies qui affaiblissent momentanément l’immunité acquise par les deux premières doses de vaccin ». Le ministère de la Santé fera savoir la liste des personnes ciblées et les dispositions à prendre pour bénéficier de cette troisième dose.

À lire : Maroc : une campagne de vaccination réussie grâce aux femmes

Sur la question, Dr. Moulay Said Afif rappelle que la priorité et l’urgence « est de vacciner un maximum de personnes avec deux doses pour atteindre 80% de notre population ». Il souligne que « malgré les difficultés d’approvisionnement, nous avons démarré la vaccination des plus de 30 ans pour essayer d’arriver à une immunité collective avant la fin de 2021 ».

Mots clés: Coronavirus au Maroc (Covid-19) , Vaccin anti-Covid-19 , Ministère de la Santé , Santé

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - Coronavirus Maroc - A Propos - Contact