Covid-19 : le Maroc opte pour des mesures restrictives pour éviter le pire

25 juillet 2021 - 08h10 - Maroc - Ecrit par : G.A

Depuis le vendredi 23 juillet, de nouvelles mesures préventives sont entrées en vigueur au Maroc. Il s’agit des restrictions liées aux déplacements nocturnes, les déplacements entre préfectures et provinces, ainsi que les fêtes familiales qui sont désormais interdites. Le but est de lutter contre la propagation de la pandémie du Covid-19.

Dans un communiqué, le ministère de la Santé a souligné que les mesures restrictives ne signifient pas le retour d’un confinement total, même si on enregistre la forte présence dans le pays des Marocains résidant à l’étranger et la reprise économique et de l’activité touristique, sont autant de facteurs convaincants.

Le professeur Chakib Abdelfattah, spécialiste des maladies infectieuses au CHU Ibn Rochd de Casablanca, a indiqué à Hespress que « le but des mesures prises par le gouvernement est de réduire le nombre d’infections au nouveau coronavirus que connaît le Royaume ».

À lire : Covid-19 : le Maroc face à une nouvelle recrudescence de contaminations

Il a indiqué que les autorités font tout ce qui est nécessaire pour que le pays ne tombe pas dans une rechute sanitaire. « Le virus est dangereux et constitue un cauchemar pour nombre de pays dont les systèmes de santé se sont effondrés… Alors qu’au Maroc la situation est toujours maîtrisée », a-t-il ajouté.

À lire : Flambée des cas de Covid-19 : El Othmani décrit une situation « inquiétante »

Il a également souligné que « les Marocains ignorent la gravité du virus qui se propage très rapidement. Il est indispensable de restreindre les déplacements et certaines activités afin d’éviter l’effondrement du système de santé ». Il précise que le danger « silencieux » nécessite d’élever l’état d’alerte pour surmonter la situation actuelle.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Santé - Ministère de la Santé - Coronavirus au Maroc (Covid-19) - Vaccin anti-Covid-19

Aller plus loin

Le Maroc proroge d’un mois l’état d’urgence sanitaire

Le Conseil de gouvernement, réuni mardi à Rabat, a décidé de proroger jusqu’au 10 septembre 2021 la durée de l’état d’urgence sanitaire sur l’ensemble du territoire national, et...

Covid-19 : le Maroc face à une nouvelle recrudescence de contaminations

En seulement quelques jours, une hausse de 91% des cas positifs au Covid a été enregistrée au Maroc. Face à cette situation qui engendre une forte pression dans les services de...

Jemaa El Fna se mobilise contre le Covid-19

Le retour de l’animation à Jemâa El Fna a poussé des associations de la société civile à organiser, dimanche soir, une large campagne de sensibilisation des citoyens sur la...

Aid Al Adha : le Maroc inquiet pour l’arrivée d’une 3è vague de covid-19

Les célébrations del’Aïd Al Adha doivent avoir lieu mercredi 21 juillet au Maroc. Mais devant la proximité physique qu’implique cette fête, de nombreux scientifiques...

Ces articles devraient vous intéresser :

Atteint par le Covid-19, Noussair Mazraoui donne de ses nouvelles

L’international marocain Noussair Mazraoui a reçu le soutien de ses fans qui ont appris qu’il a attrapé le Covid-19 lors de sa participation à la coupe du monde Qatar 2022. À son tour, il leur a exprimé sa gratitude.

Au Maroc, un trek solidaire vire au cauchemar

Alors qu’elles participaient fin octobre au Trek Rose Trip, qui sensibilise au cancer du sein, récolte des fonds pour l’association Ruban Rose et plusieurs autres structures, au Sahara, au Maroc, plus de 800 femmes ont vécu une expérience...

Au Maroc, l’été rime avec piqûres de scorpion

La recrudescence des piqûres de scorpion dans certaines régions du Maroc, en cette période de canicule et de saison estivale, inquiète. Les spécialistes appellent les citoyens à prendre les précautions pour prévenir ces piqûres mortelles.

"Lbouffa" : La cocaïne des pauvres qui inquiète le Maroc

Une nouvelle drogue appelée « Lbouffa » ou « cocaïne des pauvres », détruit les jeunes marocains en silence. Inquiétés par sa propagation rapide, les parents et acteurs de la société civile alertent sur les effets néfastes de cette drogue sur la santé...

Cancer : le premier test de dépistage 100% marocain bientôt commercialisé

Les premiers kits de dépistage du cancer, produits localement au Maroc, seront bientôt mis sur le marché. Le pays procède actuellement aux derniers tests de cette innovation afin de s’assurer de leur efficacité.

Le Maroc ouvre ses portes aux médecins étrangers

Des médecins étrangers pourront bientôt exercer au Maroc. C’est ce que vient de confirmer le ministre de la Santé Khaled Ait Taleb.

Ramadan et diabète : un mois sacré sous haute surveillance médicale

Le jeûne du Ramadan, pilier de l’islam, implique une abstinence de boire et de manger du lever au coucher du soleil. Si ce rite revêt une importance spirituelle majeure pour les fidèles, il n’en demeure pas moins une période à risque pour les personnes...

Le Maroc met fin à l’état d’urgence sanitaire

Le gouvernement marocain a décidé de mettre fin à l’état d’urgence sanitaire en vigueur depuis l’apparition des premiers cas de contamination au coronavirus.

Ces plantes qui empoisonnent les Marocains

L’intoxication par les plantes et les produits de pharmacopée traditionnelle prend des proportions alarmantes au Maroc. Le Centre antipoison du Maroc (CAPM) alerte sur ce problème de santé publique méconnu du grand public.

Malade, Aïcha Mahmah expulsée par une clinique

Grâce à l’intervention du ministère de la Culture, de la Jeunesse et de la Communication, l’actrice marocaine Aïcha Mahmah a été admise à l’hôpital mardi pour recevoir un traitement et subir une opération.