Covid-19 : les Marocains affluent vers les centres de vaccination

3 février 2021 - 22h00 - Maroc - Ecrit par : J.K

Lancée le 28 janvier par le roi Mohammed VI, la campagne nationale de vaccination contre le Covid-19 se déroule bien. Le ministre de la Santé, Khaled Aït Taleb a fait savoir que près de 308 308 personnes ont déjà été vaccinées, et les citoyens continuent d’affluer vers les centres de vaccination.

L’opération de vaccination organisée en collaboration avec le ministère de l’Intérieur et tous les intervenants se déroule dans de bonnes conditions, a déclaré le ministre à la presse, en marge de la visite effectuée à plusieurs centres de vaccination dans la région de Marrakech-Safi.

Le ministre a par la même occasion rappelé le respect des gestes barrières, afin que l’objectif d’éradiquer ce mal soit atteint, tout en soulignant la nécessité de la deuxième dose du vaccin dans le cadre de l’immunisation des citoyens. Suivant les instructions royales, la campagne de vaccination sera gratuite pour tous, se déroulera progressivement par tranches, et profitera à tous les citoyens marocains et résidents de 17 ans et plus, soit 80 % de la population.

Le ministre de l’Économie et de la réforme de l’administration, Mohamed Benchaâboun, a quant à lui, souligné que cette campagne de vaccination alimente les cœurs d’un espoir nouveau, avec des perspectives de croissance prometteuses pour l’économie nationale en 2021. Il est d’ailleurs sûr qu’à partir du deuxième semestre de 2021, l’économie marocaine pourrait connaître une forte croissance, vu que les prévisions pour le Maroc sont entre 4 % et 5 % pour 2021.

Abordant le Registre Social Unique (RSU), le ministre a affirmé qu’il s’agit d’une réforme structurelle ayant pour but de mettre en place un système de soutien des couches sociales vulnérables sans ciblage direct. Le RSU permet de mettre en place une base de données fiable qui s’appuie sur les informations factuelles, a-t-il ajouté, promettant que d’ici 2022, la première version du RSU sera prête. Le RSU fait également partie des réformes à mener à l’avenir pour réussir la réforme de la compensation, a-t-il conclu.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Santé - Ministère de l’Intérieur (Maroc) - Ministère de la Santé - Mohamed Benchaaboun - Khalid Aït Taleb - Vaccin anti-Covid-19

Aller plus loin

Maroc : les vaccins Sinopharm et AstraZeneca inoculés selon la disponibilité du stock

Les personnes qui se font vacciner contre le coronavirus peuvent choisir entre le vaccin chinois de Sinopharm ou le Britannique d’AstraZeneca, indique une source proche du CHU...

Vaccination au Maroc : déjà des fraudes ...et des sanctions

Pus de 48 heures après le lancement de la campagne nationale de vaccination, des cas de fraudes sont déjà signalés. 8 personnes non prioritaires ont été vaccinées au centre de...

Le Maroc maintient le vaccin Sinopharm chez les plus de 60 ans

Le Maroc rejoint la liste des pays qui ont opté pour l’utilisation du vaccin anti-Covid-19 développé par le laboratoire pharmaceutique chinois Sinopharm, pour les personnes...

Le Maroc compte obtenir l’immunité collective avant le Ramadan

Le Maroc espère obtenir l’immunité collective avant le début du Ramadan 2021. Il existe une stratégie nationale pour atteindre l’immunité de groupe avant le 15 avril, a annoncé...

Ces articles devraient vous intéresser :

Au Maroc, les médecins sont des mauvais payeurs d’impôts

Au Maroc, peu de médecins s’acquittent de leurs impôts. Fort de ce constat, le gouvernement opte désormais pour la retenue à la source pour les revenus de l’ensemble des professions libérales, la déclaration annuelle fiscale ayant montré ses limites.

Le Maroc forme 2800 médecins et 5600 infirmiers pour la médecine de famille

Afin de développer et consolider la médecine de famille en facilitant l’accès aux soins et services de santé aux Marocains, le gouvernement entend former 2800 médecins et 5600 infirmiers d’ici 2030.

Les joueurs marocains font la queue à l’infirmerie

Après l’euphorie de leur qualification aux quarts de finale de la coupe du monde, les joueurs marocains font face aux conséquences physiques.

Maroc : vers un congé menstruel pour les femmes ?

Le Maroc s’apprête-t-il à emboîter le pas à d’autres pays en octroyant aux femmes un congé menstruel ? Le sujet intéresse un groupe parlementaire qui a déjà déposé un projet de loi dans ce sens.

Le Maroc met fin à la fiche sanitaire

Quelques jours après avoir annoncé la fin de l’état d’urgence sanitaire, les autorités marocaines portent à la connaissance des voyageurs que la fiche sanitaire n’est plus une obligatoire pour accéder au territoire.

"Lbouffa" : La cocaïne des pauvres qui inquiète le Maroc

Une nouvelle drogue appelée « Lbouffa » ou « cocaïne des pauvres », détruit les jeunes marocains en silence. Inquiétés par sa propagation rapide, les parents et acteurs de la société civile alertent sur les effets néfastes de cette drogue sur la santé...

Au Maroc, un trek solidaire vire au cauchemar

Alors qu’elles participaient fin octobre au Trek Rose Trip, qui sensibilise au cancer du sein, récolte des fonds pour l’association Ruban Rose et plusieurs autres structures, au Sahara, au Maroc, plus de 800 femmes ont vécu une expérience...

Le racket des gardiens de voitures au Maroc dénoncé

Le groupe parlementaire du Parti du progrès et du socialisme (PPS) exprime son inquiétude face à ce qu’il qualifie de “harcèlement” et “racket” dont sont victimes les automobilistes par les auto-proclamés gardiens de voitures.

Le Maroc face à la menace de la « Poufa », la cocaïne des démunis

Le Maroc renforce sa lutte contre la « Poufa », une nouvelle drogue bon marché, connue sous le nom de cocaïne des pauvres », qui a non seulement des répercussions sociales, notamment la séparation des familles et une augmentation des suicides et des...

La viande consommée par les Marocains dangereuse pour la santé ? un ministre répond

Le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, a assuré du bon état des abattoirs et de la qualité de la viande qui en est issue. Ceci, en réaction aux propos d’un conseiller parlementaire qui a dénoncé l’absence de maintenance des équipements et de...