Covid-19 : situation inquiétante à Essaouira

6 janvier 2021 - 19h00 - Maroc - Ecrit par : J.K

La situation sanitaire est préoccupante à Essaouira. La ville ploie sous le poids des cas confirmés de contamination au Covid-19, dépassant pour la première fois, le nombre enregistré à Marrakech.

Epargnée des mois durant par cette pandémie, et jouissant même d’un important regain de l’activité touristique en été, Essaouira connaît une recrudescence des contaminations au Covid-19, malgré la prolongation de l’état d’urgence et la prise de plusieurs nouvelles mesures préventives, en vigueur depuis deux semaines.

Le nombre de cas testés positifs a atteint 320 durant les 15 derniers jours, fait part le quotidien Al Akhbar, précisant que l’on a enregistré 1874 nouveaux cas sur toute la région de Marrakech-Safi. Selon des sources autorisées, poursuit le journal, dimanche dernier, Essaouira a enregistré 44 cas confirmés (dont des personnes âgées pour moitié), bien plus que Marrakech, qui en a compté 32.
Ce tableau préoccupe les habitants, tout comme les autorités sanitaires, qui redoutent une nouvelle vague, d’autant que l’hôpital provincial est en manque d’équipements médicaux et de respirateurs.

C’est à cause d’un relâchement des habitants, des autorités, ainsi que des services de sécurité dans l’application de la loi contre les contrevenants à l’état d’urgence, informe le quotidien, se fondant sur le témoignage d’un acteur associatif, appelant les services concernés à renforcer le contrôle et les inspections dans certains centres qui hébergent des étudiants et des personnes âgées, ainsi que dans les cafés et les hôtels.

La détection samedi dernier, de 21 cas de contamination au Covid-19 au sein du centre de protection sociale de Hanchane, a poussé les responsables à s’y dépêcher où, après avoir soumis les résidents à des examens, leur ont fourni des soins, des médicaments et de l’oxygène nécessaire, tout en aménageant des chambres d’isolement pour les personnes testées positives, afin de circonscrire la propagation de la pandémie.

Sujets associés : Marrakech - Santé - Essaouira - Alerte - Explosion - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Maroc/Accroissement des décès dus au Covid-19 : voici les raisons

Depuis le début de la pandémie, le Maroc a enregistré 5539 cas de décès avec un taux de mortalité de 1,6%. Plusieurs raisons sont à la base de cette augmentation, a expliqué le...

Covid-19 au Maroc : les raisons de l’augmentation du décès des patients admis aux urgences

Au Maroc, environ 20% des patients atteints du Covid-19 admis au service des urgences meurent. Docteur Tayeb Hamdi, vice-président de la Fédération nationale de la Santé évoque...

Le Maroc va-t-il prolonger l’état d’urgence sanitaire ?

Le projet de décret relatif à la prolongation de l’état d’urgence sanitaire sur tout le territoire national, sera l’un des sujets essentiels que le prochain Conseil de...

Agadir : les propriétaires des salles de sport, SPA et hammams au bord de la faillite

Les promoteurs et gérants de salles de sport, SPA et hammams d’Agadir ont été durement impactés par la longue fermeture de leurs établissements prononcée par les autorités...

Ces articles devraient vous intéresser :

"Lbouffa" : La cocaïne des pauvres qui inquiète le Maroc

Une nouvelle drogue appelée « Lbouffa » ou « cocaïne des pauvres », détruit les jeunes marocains en silence. Inquiétés par sa propagation rapide, les parents et acteurs de la société civile alertent sur les effets néfastes de cette drogue sur la santé...

Les Marocains de plus en plus obèses

Près de la moitié de la population marocaine (46 %) sera obèse d’ici 2035, selon les prévisions de la World Obesity Forum.

Maroc : bonne nouvelle pour le personnel de la santé militaire

Au Maroc, le gouvernement a décidé de revaloriser les primes de risque attribuées au personnel de la santé militaire bénéficiant du statut de salariés des Forces armées royales (FAR).

Pénurie de médecins au Maroc : Le système de santé à bout de souffle

La pénurie de médecins persiste au Maroc. Par ailleurs, la réduction de la durée de formation en médecine suscite actuellement une vive protestation de la part des étudiants.

Maroc : mauvaise nouvelle pour les fumeurs

Sale temps pour les fumeurs marocains qui devront, une fois encore, passer à la caisse pour s’acheter leurs cigarettes. Cette augmentation vient d’être validée définitivement et doit entrer en vigueur au début de l’année.

Une maladie menace les enfants marocains

La propagation de la maladie de leishmaniose dans plusieurs provinces marocaines préoccupe le Parlement. Une députée a interpellé le ministre de la Santé et de la Protection sociale Khalid Ait Taleb sur ce sujet.

Maroc : en difficulté, les hôtels subventionnés par l’Etat

L’État va octroyer une nouvelle subvention aux établissements d’hébergement hôtelier qui présentent des « cas exceptionnels », afin de mettre à niveau leurs infrastructures. Les détails de cette opération ont été publiés. Le dépôt des demandes jusqu’au...

Au Maroc, 20% des entreprises de transport touristique mettent la clé sous le paillasson

Les entreprises de transport touristique n’ont pas pu se refaire une bonne santé financière après la crise sanitaire liée au Covid-19 qui a touché de plein fouet le secteur. Conséquence : près de 20 % d’entre elles se voient contraintes de mettre la...

Les employés marocains de TikTok en colère

Les modérateurs de contenu marocains ne sont pas contents de TikTok. Ils dénoncent la détresse psychologique et les bas salaires.

Plus de 70% des femmes marocaines recourent aux méthodes contraceptives

Au Maroc, plus de 70 des femmes ont recours aux méthodes contraceptives. C’est ce qui ressort d’un récent rapport du Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA).