Covid-19 au Maroc : la vaccination des plus de 65 ans fait chuter le taux de mortalité

4 avril 2021 - 15h20 - Maroc - Ecrit par : J.D

Alors que le nombre d’infections au coronavirus et de personnes en soins intensifs croît, le nombre de décès a considérablement diminué au Maroc. Ceci, depuis l’élargissement de la campagne de vaccination à certains groupes sociaux de la population jugés vulnérables. C’est du moins ce que révèle un officiel du ministère marocain de la santé.

Selon Said Affif du comité de vaccination du ministère marocain de la santé, le nombre de décès dus au Covid-19 au Maroc a considérablement diminué depuis le 24 février où les malades chroniques et des civils âgés de 60 à 64 ans sont vaccinés.

Lancée fin janvier dans le royaume, la première phase de la campagne de vaccination n’a pas pris en compte les personnes travaillant dans les domaines de la santé, dans l’éducation, dans la sécurité et les personnes âgées vulnérables. Dans ce groupe de population, le Covid-19 a causé le plus de dégâts et comme ce groupe est maintenant largement vacciné, le nombre de décès par coronavirus a diminué, a longuement expliqué Said Affif confiant que le pays mène ainsi la course à la vaccination vers l’immunité de groupe.

Notons que plus de 95 % des vaccinations administrées sur le continent africain ont eu lieu au Maroc.

Said Affif a saisi l’occasion pour inviter la population à continuer, malgré le succès, à observer des mesures préventives contre le virus pour se prémunir du variant britannique détecté chez 40 personnes majoritairement dans la région du sud.

Dans sa communication, il a rappelé que les personnes vaccinées sont toujours capables de transmettre le virus, car la dose inoculée garantit seulement que le porteur du virus ne tombe pas malade. Et pour cette raison, conseille l’expert, il est important que tout le monde reste attentif et, par exemple, continue à porter le masque jusqu’à ce qu’au moins 80 % de la population soit vaccinée.

Sujets associés : Rabat - Santé - Ministère de la Santé - Vaccin anti-Covid-19

Aller plus loin

Maroc : ouverture tous les jours des centres de vaccination anti-Covid-19

Le Maroc met toutes les chances de son côté pour vacciner le plus de personnes, surtout au moment où le pays fait face à une flambée des cas de contamination au coronavirus.

Maroc : les vaccinations ouvertes aux 45 - 50 ans

Petit à petit, le Maroc étend la campagne nationale de vaccination à toutes les couches de la société. Des personnes de premier plan aux personnes âgées en passant par les...

Le Maroc recevra bientôt les vaccins anti-Covid du dispositif Covax

Après le Ghana, c’est au tour du Maroc, d’autres pays africains et de plusieurs pays arabes de recevoir, dans les tout prochains jours, les vaccins anti-Covid du dispositif...

Covid-19 : reprise imminente de la campagne de vaccination au Maroc

Après quelques jours de pause, la campagne de vaccination contre le Covid-19, qui souffrait d’un manque de vaccins, pourra redémarrer. Plusieurs millions de vaccins sont...

Ces articles devraient vous intéresser :

Au Maroc, l’été rime avec piqûres de scorpion

La recrudescence des piqûres de scorpion dans certaines régions du Maroc, en cette période de canicule et de saison estivale, inquiète. Les spécialistes appellent les citoyens à prendre les précautions pour prévenir ces piqûres mortelles.

"Lbouffa" : La cocaïne des pauvres qui inquiète le Maroc

Une nouvelle drogue appelée « Lbouffa » ou « cocaïne des pauvres », détruit les jeunes marocains en silence. Inquiétés par sa propagation rapide, les parents et acteurs de la société civile alertent sur les effets néfastes de cette drogue sur la santé...

Diabète : les précautions pour passer un mois de Ramadan en toute sérénité

Le mois de Ramadan est un mois sacré pour les musulmans. Néanmoins, quelques précautions sont à suivre scrupuleusement par certaines personnes à risque souffrant de maladies chroniques, telles que le diabète.

Zineb Redouani rassure sur son état de santé

Blessée lors de la finale de la Coupe d’Afrique Féminine 2022, jouée le 23 juillet dernier, Zineb Redouani inquiétait pour son état de santé. Elle se veut aujourd’hui rassurante.

Maroc : une triche massive aux concours d’accès aux facultés de médecine

Au Maroc, des cas de triche ont été constatés lors des concours d’accès aux facultés de médecine. Le ministère de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation est sur le banc des accusés.

Maroc : bonne nouvelle pour le personnel de la santé militaire

Au Maroc, le gouvernement a décidé de revaloriser les primes de risque attribuées au personnel de la santé militaire bénéficiant du statut de salariés des Forces armées royales (FAR).

La députée Zineb Simou victime d’une intoxication alimentaire

Zineb Simou, députée du Rassemblement national des indépendants (RNI) a été victime d’une intoxication alimentaire, après avoir mangé dans un petit restaurant à Ksar El Kébir.

Près d’un tiers des Marocains ont connu une dépression

Le ministère de la Santé initie un projet dont la mise en œuvre permettra de répondre aux besoins des 48,9 % des Marocains âgés de plus de 15 ans qui connaissent, ou ont déjà connu, des signes de troubles mentaux et psychiques.

Maroc : forte augmentation des salaires des médecins

À compter de janvier 2023, les médecins, pharmaciens et chirurgiens-dentistes verront leurs salaires augmenter de plus de 3 000 DH. Une augmentation qui entre dans le cadre des réformes opérées par le gouvernement et portant statut particulier de ce...

"L’boufa", la nouvelle menace pour la société marocaine

Le Maroc pourrait faire face à une grave crise sanitaire et à une augmentation des incidents de violence et de criminalité, en raison de la propagation rapide de la drogue «  l’boufa  » qui détruit les jeunes marocains en silence.