Découverte de gaz au Maroc : « Il faut rester prudent »

16 janvier 2022 - 08h40 - Economie - Ecrit par : S.A

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Taoufik Laâbi, consultant en énergie et ancien directeur de la stratégie et de la planification à l’ONEE décrypte la découverte d’un nouveau réservoir de gaz au puits Anchois-2 au large de Larache annoncée par la société britannique, Chariot Oil & Gas.

« Il est encore prématuré de donner une estimation précise du volume de gaz, car d’après ce que j’ai compris, on retournera vers le premier puits (Anchois-1, NDLR) afin de confirmer les découvertes du puits Anchois-2. En 2019 déjà, la compagnie avait annoncé un potentiel gazier dans cette région, estimé à 22 milliards de mètres cubes à peu près. C’est une estimation préliminaire. Il faut encore réaliser des prospections supplémentaires, cela durera encore quelques mois », a commenté Taoufik Laâbi dans une interview accordée à TelQuel.

Selon lui, il est très difficile à dire à partir de quel volume cela devient intéressant à la production. « Il faut évidemment que les volumes soient incitatifs et qu’il s’agisse d’une exploitation pérenne dans le temps, mais chaque compagnie vous donnera un chiffre différent. Cela dépend des investissements qui ont été entrepris, de la durée des prospections, il y a tout un ensemble de facteurs qui entrent en jeu », a expliqué le consultant en énergie.

À lire : Maroc : découverte importante de gaz naturel au large de Larache

Évoquant une possibilité de raccorder ce puits au gazoduc Maghreb-Europe, il a indiqué qu’il y a plusieurs facteurs qui favoriseraient cela. « La proximité avec le gazoduc, mais cela suppose qu’il faudra réaliser un nouveau tronçon pour relier le puits au gazoduc existant », a-t-il encore expliqué, rappelant qu’avant la liaison avec le gazoduc, il y a déjà dans la région de Larache un certain de nombre de sites de production d’électricité relevant de l’Office national de l’eau et l’électricité (ONEE), qui génèrent de l’électricité à partir du gaz à travers un cycle combiné.

Quid d’un risque de spéculation dans l’annonce de Chariot Oil & Gas ? « Il faut tout de même rester prudent. Le fait que l’ONHYM confirme ces résultats est un bon signe, mais il ne faut pas aller trop vite en besogne. Le plus important est de ne pas abandonner le plan de développement gazier que le Maroc a entrepris depuis quelques années et qui consiste à développer des terminaux de gaz naturel liquéfié (GNL) », a conclu l’expert.

Sujets associés : Larache - Gaz - Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE)

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Exploration gazière : des « résultats encourageants » au large de Larache

L’Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM) a annoncé ce lundi des « résultats encourageants » du forage Anchois-2, au large de...

Maroc : découverte importante de gaz naturel au large de Larache

Un nouveau réservoir de gaz naturel a été découvert au large de Larache par la plateforme de forage semi-submersible Stena Don qui réalise des opérations de forages de deux puits du...

Nouvelles explorations pétrolières au large du Maroc

Au moment où plusieurs acteurs ont délaissé des actifs en 2020, Chariot Oil & Gas a amélioré ses positions, principalement au Maroc. Il vient de s’approprier un nouveau...

Maroc : Chariot Oil & Gas démarre le forage d’un puits au large de Larache

La société britannique spécialisée dans l’exploration gazière, Chariot Oil & Gas, a démarré les opérations de forage de son permis Lixus, au large de Larache, dans le Nord du...

Nous vous recommandons

Larache

Exploration de gaz à Larache : nouveau financement pour Chariot Oil & Gas

La société britannique spécialisée dans l’exploration gazière, Chariot Oil & Gas, affirme avoir levé 25,5 millions de dollars pour ses explorations au Maroc.

Le Maroc veut exporter du gaz vers l’Europe via le GME

L’Office national des hydrocarbures et des mines du Maroc (ONHYM) et la société britannique Chariot Oil & Gas ont signé cette semaine un accord pour acheminer le gaz trouvé au large de Larache vers l’Europe via le gazoduc Maghreb-Europe...

Découverte de gaz au Maroc : « Il faut rester prudent »

Taoufik Laâbi, consultant en énergie et ancien directeur de la stratégie et de la planification à l’ONEE décrypte la découverte d’un nouveau réservoir de gaz au puits Anchois-2 au large de Larache annoncée par la société britannique, Chariot Oil &...

Découverte du gaz à Larache : le démarrage de la production pour fin 2024

La production du gaz naturel découvert au large de Larache va démarrer vers fin 2024, selon l’Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM). Situé dans le permis de Lixus, le puits Anchois 2 présente, affirme-t-on, des « résultats encourageants...

Maroc : Chariot Oil & Gas trouve un acheteur pour le gaz de Larache

La société britannique spécialisée dans l’exploration gazière Chariot Oil & Gas a trouvé un « acheteur pour le gaz » de son gisement Anchois, situé au large de Larache, dans le nord du Maroc.

Gaz

Tanger : une fuite de gaz butane fait deux morts et trois personnes en soins intensifs

Un couple est décédé en début de semaine après avoir été exposé à une fuite de gaz butane. Les trois garçons du couple sont actuellement en soins intensifs.

Gaz : Predator Oil & Gas à l’assaut du projet FSRU au Maroc

Déjà actif dans le secteur gazier au Maroc avec une licence d’exploitation obtenue en mars 2019, le Britannique Predator Oil & Gas se lance dans un nouveau projet d’envergure.

Le gazoduc Nigeria-Maroc, l’alternative pour l’Europe pour s’approvisionner en gaz ?

Après l’invasion russe en Ukraine, l’Europe est à la recherche d’alternatives énergétiques et l’une d’entre elles pourrait être l’importation de gaz via le gazoduc Nigeria-Maroc.

L’exportation du gaz marocain bientôt une réalité

Sound Energy a annoncé, mardi avoir conclu un accord avec l’Office National des Hydrocarbures et des Mines (ONHYM) pour le raccordement au gazoduc Maghreb-Europe (GME).

La stratégie de l’Espagne pour acheminer du gaz vers le Maroc sans se mettre à dos l’Algérie

Face aux nombreuses menaces de l’Algérie, l’Espagne a trouvé des moyens pour assurer l’envoi du gaz que le Maroc achètera sur les marchés internationaux via le gazoduc Maghreb-Europe (GME) en sens inverse, sans se brouiller avec son...

Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE)

Le parc éolien Nassim Koudia Al Baida double sa capacité

Les travaux du repowering du parc éolien Nassim Koudia Al Baida seront bientôt lancés. Le financement de ce projet initié par l’Office National de l’Électricité et de l’Eau Potable (ONEE) vient d’être bouclé et la mise en exploitation est prévue au 2ᵉ...

Démarrage imminent des essais de la station de dessalement de Laâyoune

Le directeur général de l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE), s’est rendu lundi sur le site abritant la station de dessalement de Laâyoune. Abderrahim El Hafidi est allé constater l’état d’avancement des travaux pour les essais de mise...

Le Maroc construit deux stations de dessalement d’eau de mer grâce à l’Espagne

Le Maroc pourra construire deux stations de dessalement d’eau de mer dans les villes Assa Zag et Moulay Brahim. Ceci grâce à un prêt approuvé par le gouvernement espagnol.

Maroc : bientôt, chacun pourra produire de l’électricité

Le Maroc veut libéraliser le secteur de production de l’électricité, rendre les citoyens qui le veulent et qui en ont les moyens, autonomes. Une loi est actuellement en cours d’élaboration et pourra permettre à toute personne physique ou morale de produire...

Maroc : une cinquantaine de villes et villages manqueront d’eau cet été

54 villes et villages marocains seront touchés par une terrible sécheresse à l’été prochain, ce qui va entrainer un manque d’eau potable, selon les prévisions de l’Office National de l’Électricité et de l’Eau Potable...