Dessalement à l’énergie nucléaire : le partenariat Maroc-Russie inquiète les îles Canaries

2 octobre 2023 - 10h00 - Maroc - Ecrit par : A.P

Le Maroc et la Russie ont réitéré leur intention d’installer des usines de dessalement à base nucléaire non loin des îles Canaries. L’idée avait été agitée en 1999 et n’avait pas manqué d’inquiéter les autorités canariennes.

Quelques semaines avant le séisme meurtrier du 8 septembre, le Maroc et la Russie ont réaffirmé leur volonté d’installer des usines de dessalement utilisant l’énergie nucléaire, à 400 kilomètres des côtes canariennes. L’idée avait déjà inquiété en 1999 les autorités canariennes qui s’étaient mobilisées pour demander au Maroc de ne pas utiliser le nucléaire dans la zone de Tan-Tan. Les autorités de l’archipel estimaient que le royaume n’avait pas le savoir-faire industriel pour ce type de procédé, rapporte El Confidencial.

L’unité de dessalement de Tan-Tan devait être installée en coopération avec la Chine et devait être équipée d’un réacteur de type (NHR)−10, d’une puissance de 10 mégawatts (MW) et d’une capacité de production de 8 000 mètres cubes d’eau douce par jour. « Si les autorités marocaines devaient faire une demande concernant ce secteur, il est clair que des conditions extrêmement strictes seraient établies, des normes précises en termes de sécurité nucléaire et soumises à l’approbation des services et autorités compétents », déclarait en 1999, Chris Patten de la Commission européenne, répondant à une question du député européen des Canaries, Isidoro Sánchez.

À lire : Dessalement d’eau de mer : le Maroc mise sur le nucléaire

Mais deux faits nouveaux survenus cette année pourraient faire bouger les lignes. Il s’agit du partenariat entre le Maroc et la Russie et le séisme du 8 septembre. La société marocaine Water and Energy Solutions et la société publique russe Rosatom basée à Moscou ont signé un accord pour l’installation de 12 usines de dessalement, à quelques kilomètres des îles Canaries. Parallèlement, Israël a également proposé au Maroc sa technologie de dessalement à partir de l’énergie nucléaire « si la France ne souhaite pas vraiment coopérer dans ce domaine par crainte de la réaction d’Alger », a annoncé le vice-président de la Chambre de commerce israélo-marocaine.

Depuis 2015, la ministre de la Transition énergétique, Leïla Benali, a informé le Parlement que son département étudie les possibilités d’utiliser le nucléaire pour produire de l’électricité. Un comité de réflexion sur l’énergie nucléaire et le dessalement de l’eau de mer (CRED) a été mis en place en 2009 et a produit un rapport approuvé par l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA). En 2016, l’instance a autorisé le Maroc à lancer son programme nucléaire pacifique, assurant qu’il remplit toutes les conditions et dispose des ressources humaines et d’une expertise scientifique dans le domaine. Une délégation de l’AIEA était en novembre dernier en mission dans le royaume.

Sujets associés : Russie - Eau - Iles Canaries - Nucléaire - Tremblement de terre du 8 septembre au Maroc

Aller plus loin

Le Maroc veut construire une vingtaine d’usines de dessalement d’eau de mer

Le Maroc prévoit d’installer une vingtaine d’usines de dessalement d’ici 2030 pour faire face aux problèmes liés au manque d’eau, a annoncé le ministre de l’Équipement et de...

Dessalement de l’eau : le Maroc lance la construction de trois stations cette année

Afin de faire face à la pénurie d’eau potable, le Maroc prévoit de construire, cette année, trois nouvelles stations de dessalement de l’eau. L’objectif est d’atteindre une...

Le Maroc adopte le nucléaire avec l’aide de Moscou

Le Maroc pourrait se doter de centrales nucléaires en un temps record avec l’aide de la Russie et devenir l’un des producteurs mondiaux d’énergie nucléaire. C’est du moins ce...

Dessalement de l’eau de mer : la Russie veut investir au Maroc

La participation du Maroc au deuxième Sommet et forum économique Russie-Afrique à Saint Pétersbourg a été bénéfique. Un géant russe a décidé d’investir dans le dessalement de...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : des coupures d’eau envisagées

Alors que le Maroc subit actuellement sa sixième année de sécheresse consécutive, le gouvernement envisage de prendre des décisions radicales pour rationaliser l’eau potable.

Maroc : versement imminent des aides pour les victimes du séisme

Fouzi Lekjaa, ministre délégué chargé du Budget, a annoncé à Rabat le versement imminent des aides d’urgence pour les familles affectées par le séisme d’Al Haouz. Ces aides, qui s’élèveront à 30 000 dirhams par famille sur 12 mois, seront versées dès...

Centrale de Ouarzazate : les dégâts déjà réparés suite au séisme

Le ministère marocain de l’Énergie a assuré que les infrastructures énergétiques n’ont subi aucun dommage lors du séisme d’Al Haouz, à l’exception de la centrale solaire de Ouarzazate où des dégâts « mineurs » ont été constatés et déjà réparés.

Séisme : l’économie marocaine touchée en plein cœur

Le puissant séisme qui a touché le Maroc dans la nuit du vendredi 8 septembre, n’a pas causé que des dégâts humains et matériels. Il affecte durement l’économie du royaume, en plein essor depuis une dizaine d’années.

Le beau message de Hervé Renard aux Marocains

Hervé Renard, ex-entraineur des Lions de l’Atlas et actuel coach de la sélection française féminine de football s’associe à l’émotion suscitée par le violent tremblement de terre survenu au Maroc le 8 septembre, exprime sa solidarité aux victimes, et...

Une entreprise canadienne pour le traitement des rejets de la station de Bouregreg

Aquatech Maroc, filiale du groupe Aquatech International basé au Canada, a été retenue au terme de la procédure de sélection de l’entreprise qui aura en charge la gestion et l’exploitation des installations et ouvrages de l’unité de traitement des...

Cyril Hanouna encense le roi Mohammed VI

L’animateur français d’origine tunisienne Cyril Hanouna a encensé le roi Mohammed VI dont il a salué les efforts consentis suite au puissant et dévastateur séisme qui a secoué le Maroc.

La capacité de réponse d’urgence nucléaire du Maroc « est solide »

En fin de mission d’examen de la préparation aux situations d’urgence (EPREV) au Maroc, l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) a livré ses conclusions.

Le très beau geste des joueurs marocains envers les victimes du séisme

Très touchés par le tremblement de terre du 8 septembre qui a endeuillé le Maroc, les Lions de l’Atlas manifestent leur solidarité envers les victimes.

Le Maroc envisage des coupures d’eau

Face au grave déficit hydrique provoqué par six années de sécheresse, le Maroc met en œuvre des mesures strictes, dont une rationalisation draconienne de l’utilisation de l’eau.