Le Maroc adopte le nucléaire avec l’aide de Moscou

30 novembre 2023 - 19h00 - Maroc - Ecrit par : A.P

Le Maroc pourrait se doter de centrales nucléaires en un temps record avec l’aide de la Russie et devenir l’un des producteurs mondiaux d’énergie nucléaire. C’est du moins ce que révèle l’Association internationale de l’énergie atomique (AIEA).

Avec l’aide de la technologie russe, le Maroc pourrait faire partie, dans un avenir proche, du nombre très restreint de pays possédant leurs propres centrales nucléaires. Selon un accord signé le 12 octobre 2022 entre le Maroc et l’entreprise publique russe Rosatom, « la Russie aidera le Maroc dans la création et l’amélioration des infrastructures d’énergie nucléaire, la conception et la construction de réacteurs nucléaires, ainsi que d’usines de dessalement d’eau et d’accélérateurs d’énergie de particules élémentaires », rappelle La Razón.

Moscou apportera également à Rabat son aide dans la gestion des déchets radioactifs et du combustible, ainsi que dans l’exploration et le développement des gisements d’uranium. Le Maroc exploite actuellement un réacteur de recherche TRIGA Mark II, intégré au Centre national de l’énergie, des sciences et des technologies nucléaires (CNESTEN). Ce réseau est la plus grande installation nucléaire du Maroc et contribue à la recherche et la formation dans les domaines de la médecine nucléaire, des applications industrielles et de la gestion des déchets radioactifs.

À lire : Dessalement à l’énergie nucléaire : le partenariat Maroc-Russie inquiète les îles Canaries

Lors du Forum scientifique 2023 organisé par l’Association internationale de l’énergie atomique (AIEA) en septembre, le Maroc a indiqué qu’il étudiait la possibilité d’intégrer l’énergie nucléaire dans son panier énergétique pour garantir un approvisionnement énergétique fiable. « Le Maroc s’engage clairement en faveur des petits réacteurs modulaires, car ils présentent de nombreux avantages, comme la flexibilité d’intégration », a déclaré Leila Benali, ministre de la Transition énergétique et du développement durable.

La ministre a également annoncé la désignation par l’AIEA du CNESTEN en tant que Centre international basé sur les réacteurs de recherche (ICERR). « L’infrastructure nationale du Maroc, désormais renforcée par cette reconnaissance, est ouverte au bénéfice du continent africain et est axée sur le renforcement des capacités », a ajouté Benali. D’ici quelques années, 12 ou 13 pays dont le Maroc, le Ghana, le Nigeria, la Namibie, le Kenya, le Kazakhstan, l’Ouzbékistan et les Philippines auront leurs centrales nucléaires, a annoncé mardi à Paris, Rafael Mariano Grossi, le directeur général de l’AIEA.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Russie - Energie - Nucléaire - Leila Benali

Aller plus loin

Israël «  prêt  » à partager sa technologie nucléaire avec le Maroc

Les autorités israéliennes se disent prêtes à mettre leur technologie nucléaire à la disposition des pays arabes qui ont normalisé leurs relations avec l’État hébreu, parmi...

Dessalement d’eau de mer : le Maroc mise sur le nucléaire

Lors du dernier sommet Russie-Afrique à Saint-Pétersbourg, l’entreprise marocaine Water and Energy Solutions a trouvé un accord avec le géant nucléaire russe Rosatom. L’objectif...

La capacité de réponse d’urgence nucléaire du Maroc « est solide »

En fin de mission d’examen de la préparation aux situations d’urgence (EPREV) au Maroc, l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) a livré ses conclusions.

Dessalement à l’énergie nucléaire : le partenariat Maroc-Russie inquiète les îles Canaries

Le Maroc et la Russie ont réitéré leur intention d’installer des usines de dessalement à base nucléaire non loin des îles Canaries. L’idée avait été agitée en 1999 et n’avait...

Ces articles devraient vous intéresser :

Un important gisement de cuivre découvert au Maroc

Un important gisement de cuivre vient d’être découvert par la société minière marocaine Red Rock Mining, spécialisée dans la recherche et l’exploitation de gisements de cuivre et soutenue par des investissements étrangers.

Centrale de Ouarzazate : les dégâts déjà réparés suite au séisme

Le ministère marocain de l’Énergie a assuré que les infrastructures énergétiques n’ont subi aucun dommage lors du séisme d’Al Haouz, à l’exception de la centrale solaire de Ouarzazate où des dégâts « mineurs » ont été constatés et déjà réparés.

Une importante découverte de gaz au Maroc

SDX Energy a annoncé la découverte d’un important gisement de gaz dans le bassin du Gharb, dont l’exploitation contribuera au développement économique de la région.

Maroc : du changement dans le paiement des factures d’eau et d’électricité

Le gouvernement d’Aziz Akhannouch poursuit le chantier de modernisation des services publics. Le paiement des frais d’eau et d’électricité aura des nouveautés à partir du 1ᵉʳ janvier 2024.

Le Maroc va investir 90 milliards de dirhams dans l’hydrogène vert d’ici 2030

Le roi Mohammed VI a donné des instructions pour accélérer la mise en œuvre de la feuille de route nationale de production d’hydrogène vert et de ses dérivés. C’était lors de la réunion de travail sur les énergies renouvelables qu’il a présidée mardi...

Total accusé de servir du mauvais carburant aux Marocains

Une députée du Parti authenticité et modernité (PAM) vient d’interpeller la ministre de la Transition énergétique sur la qualité du carburant servi dans certaines stations-service marocaines ces dernières semaines.

Charbon encombrant : l’Europe se décharge sur le Maroc

Confrontée à une crise énergétique l’année dernière, l’Europe avait renoué avec l’exploitation du charbon. Aujourd’hui, avec la diminution de la demande en énergie fossile, le vieux continent opte pour l’exportation de grandes quantités de charbon, en...

Énergie verte : partenariat entre le Maroc et l’UE

Le Maroc et l’Union européenne s’apprêtent à signer une alliance verte, qui permettra de renforcer les efforts du royaume dans la lutte contre le changement climatique.

Total annonce un projet à 10,69 milliards de dollars au Maroc

Le PDG de Total Energies, Patrick Pouyanné, a fait part lors de l’Assemblée générale mixte des actionnaires du jeudi 26 mai 2023, d’un projet ambitieux d’énergie renouvelable au Maroc.

Maroc : les autorités veulent imposer une réduction de la facture énergétique de 30%

Pour faire face à la hausse de la facture énergétique, les autorités ont demandé aux collectivités de baisser drastiquement la consommation de l’électricité des établissements publics et des réseaux d’éclairage public.