Les détenus marocains ne pourront pas recevoir de visites

14 juillet 2021 - 13h20 - Maroc - Ecrit par : A.T

Autre conséquence du regain de contaminations au Covid-19, l’administration des prisons a décidé la suspension, sine die, des visites familiales à partir du 19 juillet prochain.

Dans un communiqué, la Délégation générale à l’administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR) a annoncé la suspension des visites familiales aux détenus, fait savoir la MAP, ajoutant que cette mesure vise à préserver la santé des détenus et de leur famille et la nécessité d’éviter la propagation du Covid-19 au sein des lieux de détention.

A lire : Vaccination anti-Covid-19 : 40% des détenus vaccinés au Maroc

Toutefois, les détenus pourront recevoir des paniers de provisions à partir du deuxième jour de l’Aïd al-Adha, précise la même source.

Pour rappel, les visites familiales avaient repris le 25 mai dernier, après une première suspension le 8 septembre 2020 avant de reprendre entre le 1ᵉʳ mars et le 12 avril 2021 et une autre suspension pendant le mois de ramadan.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Santé - Prison - Ministère de l’Intérieur (Maroc) - Délégation générale à l’administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR) - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Maroc : suspension des visites familiales dans les prisons

Les visites dans les prisons sont interdites à compter du mardi 8 septembre jusqu’à l’amélioration réelle de la situation épidémiologique au Maroc. L’annonce a été faite lundi,...

Vaccination anti-Covid-19 : 40% des détenus vaccinés au Maroc

La campagne nationale de vaccination contre le Covid-19, lancée au Maroc fin janvier dernier se poursuit et atteint lentement mais sûrement toutes les couches de la société. Au...

Le Maroc autorise à nouveau les visites dans les prisons

Du 1ᵉʳ mars au 12 avril prochains, la Délégation générale à l’administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR) organise, de manière exceptionnelle, les visites...

Près de 85 000 détenus dans les prisons marocaines

À fin décembre 2020, le nombre de détenus incarcérés dans les prisons marocaines s’élevait à 84 994, dont 43 % âgés entre 20 et 30 ans, selon l’Observatoire marocain des prisons...

Ces articles devraient vous intéresser :

Chèque de garantie : ce scandale marocain

La conseillère parlementaire du parti de l’Union Nationale du Travail au Maroc (UNTM), Loubna Alaoui, a adressé une question orale au gouvernement sur la persistance de certaines pratiques illégales dans les cliniques privées, notamment l’exigence d’un...

Maroc : les autorités veulent imposer une réduction de la facture énergétique de 30%

Pour faire face à la hausse de la facture énergétique, les autorités ont demandé aux collectivités de baisser drastiquement la consommation de l’électricité des établissements publics et des réseaux d’éclairage public.

Maroc : vers la généralisation de la vidéosurveillance dans les villes

Le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, a annoncé la généralisation de l’installation de systèmes de vidéosurveillance afin de renforcer la sécurité dans les villes et provinces du Maroc.

Au Maroc, un trek solidaire vire au cauchemar

Alors qu’elles participaient fin octobre au Trek Rose Trip, qui sensibilise au cancer du sein, récolte des fonds pour l’association Ruban Rose et plusieurs autres structures, au Sahara, au Maroc, plus de 800 femmes ont vécu une expérience...

Maroc : mise en garde contre les constructions illégales

Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur, a apporté des clarifications au sujet des démolitions dans les zones côtières.

L’acteur marocain Mustapha Zaari en mauvaise passe

L’acteur marocain Mustapha Zaari traverse une passe difficile en ce moment. Diagnostiqué d’un cancer de la prostate, il a été hospitalisé récemment à l’hôpital militaire de Rabat pour recevoir un traitement adéquat.

L’anarchie des salons de beauté au Maroc dénoncée

La docteure Hanan Atrakin, spécialiste en chirurgie esthétique et députée du Parti Authenticité et Modernité (PAM), a exprimé ses inquiétudes face à la prolifération au Maroc des salons de beauté offrant des services esthétiques médicaux, évoquant une...

Maroc : hammams fermés, SPA ouverts, le grand paradoxe

La décision du ministère de l’Intérieur de fermer les hammams trois jours par semaine aura des conséquences négatives sur les employés du secteur, a alerté Fatima Zahra Bata, la députée du Parti de la justice et du développement (PJD).

Maroc : les démolitions sur les plages sont elles légales ?

Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur a été interpellé par Abdellah Bouanou, président du groupe parlementaire du Parti de la Justice et du Développement (PJD), sur le respect de la loi dans le processus de démolition de plusieurs résidences...

Le Maroc interdit l’importation de véhicules polluants

Le Maroc poursuit ses efforts visant à réduire l’impact de la pollution sur la santé des citoyens et sur l’environnement. Le ministère du Transport et de la logistique et le département de la Transition énergétique et du développement durable ont pris...