Maroc : des pièces « inutiles » supprimées dans l’administration

24 avril 2021 - 08h00 - Maroc - Ecrit par : J.D

Les Marocains sont exemptés depuis début avril d’une vingtaine de documents jugés non essentiels pour le service administratif, selon une circulaire du ministère de l’Intérieur.

Ce sont au total 22 attestations administratives qui ont été retirées du circuit administratif et remplacées par une déclaration sur l’honneur, selon une circulaire transmise par la Direction générale des collectivités locales aux Wallis et gouverneurs des différentes régions et provinces du royaume, ainsi qu’aux présidents des communes.

Ces documents qui pour la plupart attestent d’une situation ou un fait donné, étaient demandés dans les procédures administratives alors qu’aucune disposition réglementaire ne l’exigeait en réalité. Ils sont désormais remplacés par des déclarations sur l’honneur. Il s’agit par exemple de l’acte de mariage, le certificat de vie individuel, le certificat de vie collectif, ou encore l’attestation de mariage unique, l’attestation de polygamie, etc.

Dans la foulée de la décision de suppression de pièces, l’administration a lancé une interface d’information unifiée intégrée et multi-espace qui met les informations administratives à la disposition de l’usager. Cette réforme entre dans le cadre de a politique de facilitation des procédures administratives.

Sujets associés : Administration - Administratif - Ministère de l’Intérieur (Maroc)

Aller plus loin

Maroc : faire ses papiers devrait être plus simple cette année

Les Marocains seront dispensés de certains documents administratifs en 2020. La commission de la justice, de la législation et des droits de l’homme à la chambre des...

Maroc : il sera plus difficile d’arnaquer les administrations

Le Conseil de la concurrence a donné carte blanche pour la création d’une société commune de vérification de l’authenticité des documents présentés par les particuliers et les...

Administration publique : de nouvelles règles pour la reprise du travail

Après une période relativement longue de confinement due à la pandémie du coronavirus, l’administration publique marocaine va reprendre lentement mais sûrement. À cet effet, le...

Le Maroc modernise son état civil

Le ministère de l’Intérieur se dote d’un centre de données pour la gestion des naissances et des décès des Marocains et étrangers résidant au Maroc. Ceci dans le cadre de la...

Ces articles devraient vous intéresser :

Voici le nombre de fonctionnaires civils au Maroc

Les données inscrites dans le rapport sur les ressources humaines accompagnant le projet de loi de finances (PLF) de l’année 2023 indiquent que le Maroc compte 565 429 fonctionnaires civils cette année.

Plus de 90 000 fonctionnaires marocains payés à ne rien faire

La ministre déléguée auprès du chef du gouvernement chargée de la Transition numérique et de la réforme de l’administration, Ghita Mezzour, n’a pas souhaité ouvrir une enquête sur le scandale des fonctionnaires fantômes, estimés à plus de 90 000 dans...

Maroc : conflit au sein des cabinets ministériels

Les membres de cabinets ministériels au Maroc se déchirent sur les prérogatives. À l’origine de ce conflit, le retard observé dans la nomination de nouveaux secrétaires généraux.

Maroc : l’informel secoue les restaurants

Au Maroc, les restaurateurs ambulants disputent les parts de marché avec les restaurateurs formellement établis. Pour mettre fin à cette concurrence déloyale, les professionnels appellent à une réglementation claire pour soutenir le secteur de la...

Maroc : ménage au ministère de l’Intérieur ?

Un nouveau redéploiement s’annonce imminent au ministère de l’Intérieur avec, à la clé, la mise à la retraite de bon nombre de walis et gouverneurs et des nominations.

Urbanisme au Maroc : vers le renforcement des opérations d’inspection

Les ministères de l’Intérieur et de l’habitat veulent renforcer les opérations d’inspection menées dans le domaine d’urbanisme. De nouveaux contrôleurs seront nommés.

Maroc : la fermeture des hammams fait des malheureux

La Fédération nationale des associations des propriétaires et exploitants des bains traditionnels au Maroc a adressé un courrier au ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, l’invitant à reconsidérer la décision de fermeture des hammams trois jours...

Maroc : les amateurs de hammams vont être déçus

Face à la pénurie d’eau que connait le Maroc, les autorités ont décidé de prendre une décision choc concernant les hammams.

Maroc : Une vague d’embauches publiques attendue en 2024

L’État marocain prévoit en 2024 la création de 30 034 postes dans les ministères et institutions publiques, révèle le Projet de loi de finances (PLF) 2024.

Salaires : bonne nouvelle pour les Marocains

Le gouvernement marocain, via son porte-parole Mustapha Baitas, a annoncé une révision de l’Impôt sur le revenu (IR) avec pour objectif d’augmenter les revenus des employés et fonctionnaires.