L’eau Aïn Ifrane est à vendre

28 juin 2022 - 17h40 - Economie - Ecrit par : A.T

Le groupe français Castel, spécialisé dans la fabrication et la commercialisation de bières et boissons gazeuses en Afrique, envisage de céder ses marques d’eau africaines, dont la Marocaine Aïn Ifrane.

Castel a amorcé des discussions avec plusieurs investisseurs et industriels pour vendre sa branche d’eaux minérales sur le marché africain, rapporte Challenge, soulignant que des négociations sont déjà en cours concernant ses actifs ivoiriens et marocains.

La société a décidé de s’orienter sur des boissons avec un conditionnement en verre plutôt qu’en PET (polyéthylène téréphtalate), pour ainsi valoriser ses verreries, fait savoir la même source, précisant que le volet “eau” ne représente que 10 % du chiffre d’affaires du groupe.

A lire : Boissons sucrées : vers une augmentation de la taxe au Maroc

Pour Charles de Beistegui, directeur associé de No Com, en charge de la communication du pôle “Eaux” du groupe Castel, « l’eau n’est pas stratégique dans (leurs) activités » en raison de la concurrence exponentielle de ce marché.

Concernant l’opération, le groupe a déjà reçu « plusieurs manifestations d’intérêt dont celles du gestionnaire de fonds IDI Emerging Markets, du fonds Adenia basé à Maurice, d’un autre grand fonds d’investissement de la place ainsi que la Société antillaise Groupe Bernard Hayot (GBH) qui exploite les hypermarchés Carrefour en Martinique », révèle la même source.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Eau - Alimentation

Aller plus loin

Boissons sucrées : vers une augmentation de la taxe au Maroc

La taxe intérieure de consommation (TIC) sur de nouveaux produits sucrés pourrait augmenter. C’est du moins ce qu’envisagent les deux chambres du Parlement qui ont tenu une...

Un Français arrêté à Casablanca pour trafic de boissons alcoolisées

Les éléments du service préfectoral de la police judiciaire de Casablanca ont arrêté, lundi 15 mars dernier, un citoyen français d’origine algérienne, qui serait impliqué dans...

L’eau Aïn Ifrane ne trouve pas encore de repreneur

Le groupe Castel est activement à la recherche d’un repreneur pour la marque d’eau Aïn Ifrane, sans succès pour l’instant. Les discussions avec des opérateurs locaux et...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : record d’exportations d’avocat, mais à quel prix ?

Les agriculteurs marocains continuent de produire de l’avocat destiné à l’exportation, malgré le stress hydrique que connaît le royaume. Le volume des exportations de ce produit a déjà atteint 30 000 tonnes.

Ultimatum pour Veolia au Maroc après la fusion avec Suez

Au Maroc, Veolia, géant français de l’eau et de la gestion des déchets, est dans de sales draps. À l’origine de ses ennuis, la cession de la Lyonnaise des eaux de Casablanca (Lydec), ex-filiale marocaine de Suez chargée de la distribution d’eau et...

Maroc : pas de substances toxiques dans la viande rouge

Les informations faisant état de la présence de substances toxiques dans les viandes rouges proposées sur les marchés dans plusieurs villes marocaines sont fausses.

Maroc : l’huile d’olive devient un luxe

Au Maroc, le prix de l’huile d’olive augmente fortement. En cause, la sécheresse et les vagues de grande chaleur qui ont touché la production de ce petit fruit indispensable aux saveurs des mets des Marocains.

Ramadan 2023 : les filles du Prince Moulay Ismaïl préparent chebbakia (photos)

À l’instar de nombreuses familles marocaines, celle du Prince Moulay Ismaïl, cousin du roi Mohammed VI, s’est préparée pour le mois du ramadan qui a débuté au Maroc et dans de nombreux pays arabes, jeudi 23 mars.

Une belle innovation sauve des villages marocains des pénuries d’eau

Au Maroc, la mise en œuvre d’un projet novateur permet aux villages situés dans le sud-ouest du pays de s’approvisionner en eau potable. De quoi amoindrir voire mettre fin à une difficulté majeure des populations qui souffrent chaque année des pénuries...

Dessalement de l’eau : le Maroc lance la construction de trois stations cette année

Afin de faire face à la pénurie d’eau potable, le Maroc prévoit de construire, cette année, trois nouvelles stations de dessalement de l’eau. L’objectif est d’atteindre une production d’un milliard de mètres cubes d’ici à 2030.

Les cafés et restaurants menacés de poursuites judiciaires

Face au refus de nombreux propriétaires de cafés et restaurants de payer les droits d’auteur pour l’exploitation d’œuvres littéraires et artistiques, l’association professionnelle entend saisir la justice.

Le Maroc arrête de subventionner la pastèque et l’avocat

Afin de faire face au déficit hydrique, le gouvernement marocain a décidé de suspendre les subventions des cultures qui consomment le plus d’eau comme la pastèque, l’avocat et les nouvelles plantations d’agrumes.

Maroc : une croissance paradoxale entre exportations et importations d’avocats

Alors que le Maroc produit de plus en plus d’avocat, devenant l’un des principaux fournisseurs en Europe, la part des importations continuent de croître.