"El Nene", le plus grand narcotrafiquant marocain, aurait été assassiné

4 août 2014 - 16h36 - Espagne - Ecrit par : Bladi.net

Mohamed Taieb, dit Mohamed El Ouazzani, alias « El Nene », l’un des plus grands narcotrafiquants d’origine marocaine, aurait été victime d’un guet-apens au nord du Maroc et plus précisément à Marina Smir. C’est du moins ce qu’indique le journal espagnol « El Pueblo de Ceuta ».

Ce n’est encore que des hypothèses mais beaucoup de sources non-officielles ou encore familiales interrogées par le journal font état de la mort d’El Nene, suite à des coups de feu tirés en haute mer lors d’une course poursuite près de la région de « Las tres piedras » et Marina Smir, durant laquelle le narcotrafiquant aurait été tué, ainsi qu’une autre personne qui se trouvait en sa compagnie.

Selon le journal, El Nene se serait introduit au Maroc via la ville autonome de Sebta à bord de deux jet skis en compagnie d’une autre personne, suivis, quelques instants plus tard par une autre embarcation.

Les auteurs des coups de feu ont attendu qu’El Nene se trouve dans les eaux territoriales marocaines pour tirer sur l’ancien trafiquant de drogue ainsi que son compagnon. Plusieurs sources indiquent que deux personnes, au moins, ont été tuées lors de l’échange de coups de feu et trois personnes seraient blessées.

Du côté des autorités espagnoles c’est silence radio pour l’instant, mais des sources officieuses du côté marocain confirment la mort de Mohamed El Ouazzani.

Détenteur de la nationalité espagnole, Mohamed Taieb, comme on l’appelle en Espagne, a été pendant plusieurs mois au centre d’un imbroglio entre les autorités marocaines et espagnoles. Pendant ce long processus judiciaire, les avocats d’El Nene avaient tout fait pour retarder, voire annuler son extradition vers le Maroc.

L’homme a été condamné à plusieurs reprises au Royaume pour évasion et pour trafic de drogue. Son évasion de la prison de Kénitra avait montré les carences du système carcéral au Maroc. Il avait acheté le silence des surveillants qui lui permettaient en retour de disposer dans sa cellule VIP, de téléphones, internet et même d’un home cinema. Parfois, il se permettait même des sorties nocturnes dans les boites de nuits de la ville.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Droits et Justice - Ceuta (Sebta) - Code de la nationalité - Kenitra - El Nene

Aller plus loin

Vie et parcours du narco-trafiquant marocain « El Nene »

Mohamed Taieb, surnommé El Nene, baron de la drogue assassiné en 2014 en Espagne et dont le corps n’a jamais été retrouvé, aura révolutionné le trafic de drogues dans le détroit.

Ces articles devraient vous intéresser :

Les cafés et restaurants menacés de poursuites judiciaires

Face au refus de nombreux propriétaires de cafés et restaurants de payer les droits d’auteur pour l’exploitation d’œuvres littéraires et artistiques, l’association professionnelle entend saisir la justice.

Réaction de la mère d’Achraf Hakimi après les accusations de viol

La mère du latéral droit marocain du PSG, Achraf Hakimi, a réagi aux accusations de viol portées par une femme de 24 ans contre son fils. Cette semaine, le joueur a été mis en examen par la justice.

Trafic de billets de match : le député Mohamed El Hidaoui interrogé par la police

Soupçonné d’être impliqué dans une affaire de vente illégale de billets au Mondial 2022, le député RNI, Mohamed El Hidaoui, a été entendu, vendredi, par la justice.

Plaidoyer pour l’abolition de la peine de mort au Maroc

La lutte contre l’abolition de la peine capitale est toujours d’actualité au Maroc. En témoigne la récente participation des réseaux et militants marocains contre la peine de mort, à la 8ᵉ édition du congrès mondial qui s’est tenu à Berlin du 18 au 25...

Maroc : vers l’égalité des sexes dans les contrats de mariage

Le ministre marocain de la Justice, Abdellatif Ouahbi, a réaffirmé son engagement en faveur de l’égalité entre les sexes lors de la conclusion de contrats de mariage et autres actes juridiques.

Maroc : un ministre veut des toilettes pour femmes dans les tribunaux

Le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, s’est indigné face à l’absence de toilettes pour les femmes dans les tribunaux, ce qui selon lui constitue un « véritable problème » pour les détenues.

Corruption : Rachid M’barki reconnaît les faits

Après avoir juré, sous serment, en mars dernier devant la commission d’enquête parlementaire sur les ingérences étrangères, n’avoir jamais perçu de rémunération occulte en contrepartie de la diffusion d’informations erronées ou très orientées pour...

Le kickboxeur marocain Mohammed Jaraya arrêté par la police

Le kickboxeur néerlandais d’origine marocaine, Mohammed Jaraya, risque gros. Il vient d’être arrêté par la police et les accusations à son encontre pourraient mettre définitivement fin à une carrière pourtant prometteuse.

Au Maroc, le mariage des mineures persiste malgré la loi

Le mariage des mineures prend des proportions alarmantes au Maroc. En 2021, 19 000 cas ont été enregistrés, contre 12 000 l’année précédente.

Deux fonctionnaires du consulat du Maroc à Barcelone en prison

Accusés de détournement de fonds, deux anciens fonctionnaires du consulat du Maroc à Barcelone ont été placés en détention, mercredi, par le procureur général du Roi près du tribunal des crimes financiers de Rabat.